11/10/2008

Crise financière: le G7 veut apporter une "réponse sérieuse"

George W. Bush et les grands argentiers du G7 sont convenus d'apporter "une réponse sérieuse à l'échelle mondiale" pour combattre la crise qui menace le système financier international. Un plan d'action a été adopté.


Mis sous pression par l'effondrement des grandes places boursières, les dirigeants des sept grands pays industrialisés veulent agir plus collectivement. Leurs annonces spectaculaires, mais désordonnées, ont échoué jusqu'ici à rétablir la confiance. Devant la gravité de la situation, ils n'hésitent pourtant pas à briser des tabous comme la nationalisation d'établissements bancaires.

"Chacun d'entre nous reconnaît qu'il s'agit d'une grave crise mondiale et par conséquent elle requiert une réponse sérieuse à l'échelle mondiale", a déclaré M. Bush, à l'issue d'une réunion les ministre des finances du G7, du président de la Banque mondiale et du directeur général du FMI.

Vendredi soir, le G7 Finance a adopté un plan d'action en cinq points, avec l'ambition de débloquer les marchés monétaires, permettre aux banques de lever des capitaux auprès des secteurs public et privé et déverrouiller le marché du crédit immobilier.

Jusqu'ici, ni les baisses de taux d'intérêt, ni les opérations massives de soutien aux banques sur fonds publics et les garanties de dépôts décidées par les gouvernements, ni les appels au calme des grands argentiers internationaux n'ont réussi à endiguer la panique.

Les grandes bourses mondiales ont perdu environ la moitié de leur valeur depuis le début de l'année. Cette semaine, en chutant encore de près de 20%, New York, Londres et Paris ont subi la plus forte perte hebdomadaire de leur histoire.

Ces grands décideurs se montrent, probablement sans s’en rendre compte, d’une arrogance du niveau de la crise financière actuelle. Du FMI dont tous les pays qui ont été soumis à son diktat ne s’en sortis que lorsqu’ils ont décidés de ne plus suivre les directives du FMI mais plutôt de se débrouiller seul (Voir l’Argentine) en passant par les USA qui ne cessent de dépenser l’argent des contribuables (en empruntant à l’étranger, les américains fortunés préfèrent investir ailleurs que dans l’Etat américain..) et ont creusé une dette abyssale, jusqu’aux pays européens qui n’arrêtent pas de se dire ensemble et de n’agir qu’individuellement. Tous ces « leaders » sont les principaux responsables de la crise actuelle en permettant les agissements inconsidérés des banques, ce sont eux qui font les lois de régulation et de surveillance des marchés! Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils se sont plantés!

Jusqu’à maintenant ces gens ont eu tous faux ! Et ils prétendent trouver les solutions ! Nous ne sommes pas sauvés ! On est même probablement foutu. La solution ne peut venir que des vrais entrepreneurs, des chefs d’entreprises « du réel » pas du virtuel ! Que ceux là viennent à la barre et nous seront sauvés.

 

 

23:09 Publié dans Bourse, Economie, Finances, Monde | Tags : "w", g7, usa, europe | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Vous souhaitez des solutions pour faire face à la crise financière internationale:

Faites appel à Cheminade !!!

Depuis 1995, Jacques Cheminade l'avait dit!!! Aujourd'hui Jacques Cheminade propose ses solutions!!!

Vite demandez un VRAI Nouveau Bretton Woods !!!

Nous avons fait le bon diagnostic, en regardant la réalité en face l’hiver dernier. Maintenant, soutenez avec nous ces mesures : c’est le médecin qui fait le bon diagnostic qui rédige la meilleure ordonnance.

David C.
david.cabas.over-blog.fr

Écrit par : David C. | 12/10/2008

Les commentaires sont fermés.