22/10/2008

Le sauvetage des banques à coup de milliards scandalise les ONG

Six ONG internationales critiquent l'empressement des gouvernements à consacrer des milliards au secours du système financier. Les organisations rappellent que, dans le même temps, les promesses faites dans le cadre des Objectifs du Millénaire ne sont pas tenues.


L'action des pays riches contre la crise financière "contraste totalement avec leur manière de se dérober et de ne pas tenir leurs promesses en matière d'aide, de lutte contre la pauvreté, de protection des droits humains et de lutte contre le réchauffement climatique", ont déclaré Oxfam, World Vision, Plan, Greenpeace, Amnesty International et CARE dans un communiqué commun mercredi.

Le groupe d'ONG s'inquiète par ailleurs des conséquences de la crise financière dans les pays les plus pauvres. Il redoute que les pays donateurs utilisent la tourmente actuelle comme excuse pour réduire l'aide et les échanges commerciaux. Une baisse de la demande d'exportation et des investissements étrangers ralentirait fortement la croissance des pays en développement, les déstabilisant davantage.

 

Plutôt que de subventionner ces ONG, on ferait mieux de leur offrir des cours d’économie. Les gouvernements, particulièrement européens, ont surtout agis pour sauver les économies. Si le système financier était parti en faillite, la question du montant de l’aide au développement ne se poserait plus !

Il serait mis à zéro. Pour longtemps !

 

 

Commentaires

Si on avait donné à ces mêmes ONG ne serait-ce que 1% des sommes astronomiques qui sont utilisées actuellement pour essayer de sauver les sales affaires des "petits copains" qui se sont plantés on aurait pu progresser bien mieux que durant les 30 dernières années...

Mais à voir vous êtes plus préoccupé par votre petit bien-être égomaniaque que par l'avancement de "l'Humain" dans l'intérêt général.

Qu'allez-vous faire quand votre système se sera cassé la figure ?
- sauterez-vous depuis le dernier étage de votre tour de verre ?

Écrit par : PatreLeGrec | 23/10/2008

Facile de jouer le sarcastique...
Que les gouvernements aient voulu sauver les économies n'invalide en rien que....
1. L'action des pays riches contre la crise financière "contraste totalement avec leur manière de se dérober et de ne pas tenir leurs promesses en matière d'aide, de lutte contre la pauvreté, de protection des droits humains et de lutte contre le réchauffement climatique".
2. L'empressement des gouvernements à consacrer des milliards au secours du système financier contraste avec les promesses faites dans le cadre des Objectifs du Millénaire qui ne sont pas tenues.

Si le système financier était parti en faillite... dites-vous. Rassurez-vous, c'est pour bientôt!

Écrit par : Olegna | 23/10/2008

Les commentaires sont fermés.