29/10/2008

Une leçon pour les Hedges funds ?

La société Porsche Holding, actionnaire fortement représenté dans le groupe Volkswagen et désireux d’augmenter encore sa participation est en train de donner une magistrale leçon aux spéculateurs de toutes sortes dont certainement des hedges funds.

Pariant sur la baisse des marchés, particulièrement le marché automobile, un groupe de spéculateurs à vendu à découvert des actions Volkswagen. Ces vendeurs ont empruntés les titres pour pouvoir livrer les actions vendues. Jusqu’ici rien de bien particulier sauf que !

L’annonce de Porsche d’augmenter sa participation a créé une panique chez les spéculateurs. En effet, les prêteurs de titres en ayant besoin pour les présenter à Porsche en ont demandé le remboursement auprès des spéculateurs. Ces derniers sont donc forcés maintenant de racheter à n’importe quel prix, c’est le cas de le dire, les actions qu’ils doivent rendre. C’est ce qu’ils tentent désespérément de faire. Le problème qu’ils doivent maintenant gérer, c’est qu’il y a probablement plus de titres vendus à découvert que de titres disponibles. Ce qui fait que par ces temps plus que maussade pour les actions des constructeurs d’automobiles, nous voyons les cours de Volkswagen s’envoler. Passant de 200 Euros environ au début de l’année à près de 1000 Euros aujourd’hui, soit multiplié par 5. Dans le même temps, l’action Peugeot passait de 60 Euros à moins de 17 Aujourd’hui. Une action General Motors passait de USD 25 à moins de 6.

Est-ce que Porsche aurait réussi le coup de génie de se faire payer le paquet d’actions Volkswagen qu’il lui manquait par les spéculateurs ?

Ou Porsche aurait-elle joué avec le marché en le manipulant ? Est-ce que Porsche aurait elle-même prêté les titres aux spéculateurs, les rachetant lorsque les hedges funds les ont vendus, puis les réclamant aux emprunteurs ? C’est interdit par les lois boursières, mais à quel que part c’est presque moral !

De toute façon, il y a un autre grand gagnant dans cette histoire s’il sait en profiter, c’est le Land de Basse Saxe qui détient environ 20% des actions.

Les contribuables de cette région seront contents (durablement?) de la tournure des évènements.

Commentaires

Les spéculateurs sont des parasites et, comme on peut le constater en ce moment, des criminels. On peut rêver à une loi qui les enverrait en prison.

Écrit par : Johann | 30/10/2008

Les commentaires sont fermés.