05/11/2008

Attentats du PKK: ses activités seront limitées en Suisse

Après une série d'attentats en Suisse depuis la mi-octobre attribués au PKK, le Conseil fédéral a décidé de limiter les activités de l'organisation kurde. Le gouvernement veut éviter une escalade de la violence sur le territoire helvétique.


Plus d'une dizaine d'attaques dirigées notamment contre des cafés, des locaux associatifs et des agences de voyage ont été commises en Suisse. Il s'agissait principalement d'incendies intentionnels, qui ont fait un blessé grave. Des actes comparables ont été perpétrés dans d'autres pays d'Europe.

Le Conseil fédéral condamne avec la plus grande fermeté les violences des dernières semaines contre la communauté turque.

 

Je ne suis pas sûr que le CF ait eu la fermeté nécessaire. Si de tels actes ont été commis par des militants du PKK, ces personnes n’ont plus rien à faire en Suisse. Elles doivent être expulsées sans délais. Limiter les activités du PKK n’est pas une réponse satisfaisante ni pour les victimes d’actes terroristes ni pour les démocrates qui seraient prêts à soutenir un Kurdistan autonome voir indépendant. On a l’impression que le CF dit simplement au PKK : Si vous faites des bêtises, faites-les ailleurs.

 

 

Les commentaires sont fermés.