06/11/2008

Requérants d'asile: Widmer-Schlumpf s'engage auprès des cantons

Eveline Widmer-Schlumpf a promis 25 millions de francs supplémentaires aux cantons pour faire face à l'afflux de requérants d'asile en 2008. La ministre de justice et police a tenu cet engagement devant les directeurs cantonaux des affaires sociales ainsi que de justice et police.


Les cantons ont dû faire face à des dépenses supplémentaires car la Confédération n'a pas été en mesure de remplir ses obligations. Elle estimait qu'en cas de forte hausse du nombre de demandes d'asile, elle pourrait prendre en charge les requérants pendant au moins six mois grâce à des hébergements supplémentaires.

Les cantons auraient ainsi eu suffisamment de temps pour ouvrir d'autres places et recruter le personnel d'encadrement nécessaire. En raison de la disponibilité très restreinte des locaux prévus à cet effet par la Confédération, les cantons ont cependant dû eux-mêmes mettre à disposition des hébergements pour les requérants qui affluent en Suisse, a indiqué le Département fédéral de justice et police (DFJP)

 

C’est super, vive le contribuable confédéral qui vient au secours du contribuable cantonal…

Euhhh.......n’est-ce pas le même ?

L’important c’est surtout de savoir d’où viennent ces réfugiés et pourquoi ?

Est-ce qu’il y a un lien de cause à effet du remplacement de C. Blocher par Mme E. Widmer-Schlumpf ?

Si oui lequel ?

 

 

Commentaires

Bonjour,

Votre question "d’où viennent ces réfugiés" trouve réponse dans le document du UNHCR http://www.unhcr.org/statistics/STATISTICS/48f742792.pdf datant du 17 octobre et dont les chiffres concernent la situation dans 44 pays industrialisés, dont la Suisse, de janvier à juin 2008. Il contient aussi des chiffres comparatifs pour les années précédentes.

Le nombre des demandes d'asile en Suisse pour cette période est de 5900, venant principalement d'Erytrée, d'Iraq, du Sri Lanka, de Serbie, de Somalie, du Nigeria, de Turquie, de Syrie, d'Iran et de Géorgie, pour les 10 premiers pays de provenance.

La distribution des demandes par pays d'accueil montre que la Suisse a enregistré 3.6% des 165'140 demandes totales, dont 120'000 en Europe. chiffres comparables à ceux de la Belgique, de l'Autriche et des Pays-Bas.

Selon le UNHCR, les demandes augmentent généralement dans le 2ème semestre, et il prévoit une augmentation de plus de 10%, soit un total de 330'000 à 360'000 pour toute l'année 2008.

Quant aux raisons qui poussent ces réfugiés sur les routes, elles sont multiples, comme les pays de provenance. Je doute fort qu'ils sachent comment fonctionne l'organisation des départements en Suisse et qui les dirige! La plupart du temps, ces réfugiés ne savent pas où ils vont atterrir et quel pays voudra d'eux.

Écrit par : Tatage | 07/11/2008

@Tatage,
Bonjour et merci pour ces précisions.

Écrit par : salegueule | 07/11/2008

Les commentaires sont fermés.