18/11/2008

Berne: des sauveteurs suisses participent à une simulation

Un séisme de magnitude 6,9 dans le pays fictif du Tukastan a fait de nombreuses victimes: les équipes de la Chaîne suisse de sauvetage participent à un exercice près de Berne pour obtenir une classification selon les standards de l'ONU.


Cette simulation passera en revue toutes les phases des secours d'urgence, depuis le déclenchement de l'alarme jusqu'à la démobilisation, indique le Département fédéral des affaires étrangères.

Environ 200 spécialistes de l'Aide humanitaire de la Confédération, partenaires de la CSS et membres de l'état-major de crise du canton de Berne, participent à l'opération, qui dure jusqu'à mercredi. Une équipe du Bureau pour la coordination des affaires humanitaires de l'ONU est aussi présente. Elle est chargée de la classification.

Les équipes de sauvetage doivent régulièrement passer en revue leur action pour s'assurer qu'elles satisfont aux exigences internationales régissant les procédures d'intervention lors de catastrophes de grande ampleur.

 

 

C’est dommage de faire un exercice « grandeur nature » au sujet d’un tremblement de terre fictif pour obtenir une classification standard de l’ONU. J’ai l’impression qu’il s’agit là de dépenser l’argent du contribuable en payant des fonctionnaires de l’ONU pour un papier  dont les éventuels « sauvés » se moquent complètement de savoir si leurs sauveteurs sont ou ne sont pas munis de ce papier !!!!!  Il aurait été préférable et vraiment utile de faire cet exercice en envoyant nos sauveteurs en Indonésie où le besoin est réel plutôt au Tukastan !!!!!!

 

 

Les commentaires sont fermés.