17/08/2017

Candidature de Blocher au CF: PRD et PDC annoncent la couleur

L'UDC veut connaître les chances de Christoph Blocher d'être élu au Conseil fédéral et met la pression sur les autres formations politiques. Le parti va sonder PRD et PDC et attend d'eux qu'ils "annoncent la couleur". Tous deux sont pourtant clairs: ils ne veulent plus du tribun zurichois.


De son côté, le chef du groupe parlementaire UDC Caspar Baader ne désire pas se présenter contre l'ex-conseiller fédéral dans la course à la succession de Samuel Schmid. La section de Bâle-Campagne du parti souhaite pourtant sa candidature.

Par ailleurs, bien qu'elle pense que Christoph Blocher soit "l'homme le plus capable" d'occuper ce poste, l'UDC relève que nombreux sont ceux à estimer qu'il a peu de chances d'être élu par l'Assemblée fédérale. "Le groupe UDC doit donc être parfaitement au clair sur la question de savoir s'il est éligible pour les autres partis".

Christophe Darbellay ne mâche pas ses mots. "Si la seule question de l'UDC est de savoir si nous soutiendrons Christoph Blocher, la réponse leur sera vite donnée. C'est non. Nous sommes ouverts au dialogue" mais pas sur ce point, poursuit le président du PDC.

La cheffe du groupe parlementaire radical Gabi Huber ne se montre guère plus enthousiaste mais se dit toujours disposée au dialogue. Elle relève que "tous les grands partis ont clairement déclaré que Christoph Blocher n'était pas éligible et qu'il n'a donc aucune chance".

Même au sein de son parti, la candidature unique de l'ex-conseiller fédéral ne fait pas l'unanimité. Certains parlementaires UDC misaient sur un ticket zurichois proposant également Ueli Maurer. De son côté, Yvan Perrin estime que le comité directeur n'avait pas vraiment le choix.

Interrogé sur les chances de Christoph Blocher, le Neuchâtelois se montre sceptique. "Je nourris quelques craintes", reconnaît Yvan Perrin.

L'élection au Conseil fédéral est fixée au 10 décembre. Le ou les candidats de l'UDC seront auditionnés par les autres groupes entre le 27 novembre et le 10 décembre.

Il n’y a pas si longtemps, les partis de la majorité de droite (PRD, PDC, UDC) exigeaient du PS qu’il présente 2 candidats à choix pour les élections au Conseil Fédéral. Lorsque ce n’était pas le cas, le parlement s’est toujours débrouillé pour élire un(e) socialiste à la place du candidat officiel.

Cette fois, c’est à un parti faisant partie de la majorité, parlementaire du moins, que l’on demande non  pas de présenter 2 candidats, mais de ne pas en présenter un !!!!!!!

Il ne faudra donc point s’étonner dans trois ans (ou avant) si une telle demande se répète vis-à-vis d’autres partis…Je pense que C. Darbellay ne sera jamais élu au Conseil Fédéral. Je me demande même si Doris Leuthard n’est pas la dernière PDC à être au gouvernement.

 

 

21:15 Publié dans Politique, Suisse | Tags : udc, prd, pdc, ps, cf, élections | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.