20/11/2008

Al-Qaïda traite Obama d'"esclave noir" au service des Blancs

Le numéro deux d'Al-Qaïda, Ayman Zawahiri, a traité le président élu des Etats-Unis, Barack Obama, d'"esclave noir" au service des Blancs, dans un message diffusé sur l'internet. Il l'a aussi accusé d'avoir trahi ses racines islamiques.


Dans sa première intervention depuis la victoire électorale de M. Obama le mois dernier, l'adjoint d'Oussama ben Laden, cité par le centre américain de surveillance de sites islamistes SITE, dénonce également l'envoi de renforts américains en Afghanistan, promis par le prochain président.

Quelque 150'000 militaires américains sont encore en Irak, contre 32'000 en Afghanistan, où le conflit avec les insurgés talibans fait rage.

Dans l'enregistrement intitulé "le départ de Bush et l'arrivée d'Obama", Zawahiri déclare par ailleurs que Barack Obama représente "l'opposé de Noirs américains honorables comme Malcom X". Le message est accompagné d'une photo du militant musulman noir américain qui fut assassiné en 1965.

Le message est aussi illustré d'un portrait de Zawahiri portant un turban blanc à côté d'une photo de M. Obama priant au mur des Lamentations lors d'une visite en Israël cette année, avant son élection.

Commentant l'élection du 4 novembre, Zawahiri estime qu'"en votant Obama, le peuple américain a manifesté sa peur du sort qui pourrait lui valoir des politique comme celles de Bush."

Selon un responsable américain du contre-terrorisme, "le message contient peu de surprise, sinon aucune. Il montre combien Al-Qaïda est déconnectée du reste du monde.

Est-ce que Ayman Zawahiri a attaqué de la sorte son ami Oussama Ben Laden lorsque lui et les talibans se battaient pour les USA contre les soviétiques dans les années 80 ? Ben Laden et ses « soldats » étaient-ils alors considérés par Ayman Zawahiri comme des esclaves des américains blancs ?

 

 

Les commentaires sont fermés.