28/11/2008

Un hélicoptère militaire allemand s'écrase près du Titlis

Un hélicoptère de l'armée allemande s'est écrasé dans la région du Titlis. Une personne a été assez légèrement blessée. Les cinq autres occupants de l'appareil sont sains et saufs. La cause de l'accident reste encore inconnue.


Deux hélicoptères de transport de type Sikorsky CH-53 G de l'armée allemande ont fait cette semaine des exercices dans les Alpes suisses, ont indiqué les Forces aériennes. Lors d'une manoeuvre d'atterrissage, le pilote a perdu le contrôle de la machine car celle-ci s'est mise à vibrer fortement. L'hélicoptère s'est renversé vers l'avant et a glissé sur environ 500 mètres. Il est resté bloqué dans la neige à 2400 mètres d'altitude.

L'appareil allemand est totalement détruit. On ne sait pas encore si l'accident est dû à une erreur humaine ou à un problème technique. Au moment de l'accident, un fort foehn soufflait de façon irrégulière. Une enquête a été ouverte.

Le 12 avril 2007, un avion de type Tornado de l'armée allemande s'était écrasé dans l'Oberland bernois. Le pilote avait perdu la vie, mais l'officier qui l'accompagnait avait survécu.

Je trouve surprenant qu’alors que les cantons « touristiques » se plaignent des nuisances des vols militaires et veulent empêcher notre armée de l’air de s’entraîner, nous trouvions en Suisse le moyen d’avoir une armée de l’air étrangère qui vient faire ses exercices. De plus il s’agit de l’aviation allemande, ce pays dont le ministre des finances nous cherche des noises depuis quelques mois, ce ministre qui nous menace d’on ne sait quoi à propos de notre fiscalité. Notre prochain ministre de la défense aura à cœur, je l’espère, de mettre un terme à cette intrusion d’une armée étrangère dans nos montagnes !

 

 

23:17 Publié dans Armée, Etranger, Suisse | Tags : schmid, maurer, cf, udc, ps, prd, pdc | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Un vieux rêve de la Luftwaffe qui se réalise ... avec du retard et un accident.
Pathétique.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 28/11/2008

Les commentaires sont fermés.