02/12/2008

Valais central: élections communales

Evénement historique à Sion: le PDC perd la présidence de la ville. Les Sédunois ont élu le candidat du Parti libéral-radical Marcel Maurer. Avec 5.473 voix, il devance son rival démocrate-chrétien Grégoire Dayer de 417 voix, selon les résultats publiés par les autorités municipales. Directeur de l’Ecole d’ingénieurs, Marcel Maurer succède au démocrate-chrétien François Mudry, qui se retire après 12 ans à la tête de la capitale valaisanne. Le PDC détenait la présidence de Sion depuis 160 ans.

 

Evénement historique à Sion: le PDC perd la présidence de la ville. Les Sédunois ont élu le candidat du Parti libéral-radical Marcel Maurer. Avec 5.473 voix, il devance son rival démocrate-chrétien Grégoire Dayer de 417 voix, selon les résultats publiés par les autorités municipales. Directeur de l’Ecole d’ingénieurs, Marcel Maurer succède au démocrate-chrétien François Mudry, qui se retire après 12 ans à la tête de la capitale valaisanne. Le PDC détenait la présidence de Sion depuis 160 ans.

Le Parti démocrate-chrétien avait conservé pour quelques listes seulement sa majorité absolue au Conseil municipal lors des élections du 12 octobre dernier. Grégoire Dayer avait obtenu 762 suffrages de plus que Marcel Maurer. Agé de 55 ans, ce dernier est considéré comme un libéral avec une fibre écologiste.

 

 

Est-ce qu’il s’agirait déjà là d’un retour de flamme de la décision du président du PDC Suisse de ne pas jouer le jeu au niveau du CF ?

Est-ce que C. Darbellay commence à comprendre dans quoi il a fourré son parti en refusant de réélire C. Blocher ?

 

 

07:03 Publié dans Valais | Tags : pdc, darbellay, sion, sierre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.