03/12/2008

A quel jeu jouent les journalistes de la RSR ?

J’ai l’habitude d’écouter chaque matin en allant au travail la RSR entre 7h30 et 8h00. Ce matin, Monsieur Ueli Maurer était l’invité « Principal » de cette tranche horaire.


M. Maurer a du se justifier à plusieurs reprises sur sa façon de voir sa position si il était élu au C.F.

Quelle serait son attitude vis-à-vis des minarets si il est élu? Quelle sera son point de vue sur la libre circulation etc...

L’insistance du journaliste était telle qu’elle devenait presque partisane.

(anti-partisane devrais-je dire). Je ne me souviens pas qu’aucun autre politicien « papable » pour le CF ait été soumis à pareil questionnaire.

De même, ce soir sur le retour, j’ai écouté, en partie, Forum. Les questions posées cette fois tant à Jean Studer qu’à Martine Brunschwig-Graf étaient du même ordre d’idée. On a même demandé si Monsieur Maurer n'était pas un menteur lorsqu'il affirmait qu'il pourrait changer de discours avec la fonction.

Par chance, nous avons eus des réponses de politiciens avisés qui ont clairement répondu aux « accusations » du journaliste « inquisiteur ». Je pense volontiers qu’un mois décembre 2008 ressemblant à celui de l’an dernier est plus intéressant d’un point de vue journalistique, mais de là à presque l’espérer voir le provoquer, je crois qu’il y a une limite qui est presque franchie.

Pour en remettre une couche, la RSR a invité la Vaudoise Ada Marra, conseillère nationale, pour lui faire une tribune au sujet de sa «pétition » contre l’élection de Ueli Maurer. Etait-ce vraiment le rôle de la RSR de colporter cette attitude anti-institution ? Pour mémoire, le PS (et le PDC) ont particulièrement insisté sur le caractère institutionnel de l’élection des membres du CF par le parlement. Madame Ada Marra ne serait-elle point collégiale avec les décisions de son parti lorsqu’elle n’est pas d’accord ?

Se permettrait-elle à elle-même ce qu’elle refuse aux autres ?

Commentaires

M.Maurer nous ayant déjà habitué à son humour très particulier lors de campagne d'affichage... ( tiens le même que M.Bernheim..!!), il ne fallait pas s'étonner de l'intérrogatoire en bonne et dut forme que le brave journaliste lui avait préparé...

Écrit par : david | 03/12/2008

Oui, en effet, Maurer est traité différemment d'autres candidats. Mais oui aussi, il EST différent d'autres candidats : c'est un extrémiste qui promet de devenir correct.
Alors, il ne faut pas s'étonner qu'il soit soumis à un flot de question. Il en irait de même avec un socialiste qui prétendrait dorénavant être libéral, à un athée qui dirait vouloir favoriser le catholicisme, etc.
Normal.

Écrit par : Dani | 06/12/2008

Les commentaires sont fermés.