21/01/2009

Doris Leuthardt ne dit pas toute la vérité

Un problème au moment de l'enregistrement du billet a fait que l'ensemble de ce billet n'était pas lisible par tous.

Veuillez avoir l'amabilité de me le pardonner. 

Depuis l'entrée en vigueur des bilatérales 1 en 2002 Mme Leuthardt prétend que le chômage a diminué.


Voici un tableau de l’Office suisse de la statistique qui semble montrer le contraire.
Taux de chômage en Suisse.jpg

On voit clairement que dès l'entrée en vigueur des bilatérales I, le chômage a commencé par augmenter, puis grâce à une conjoncture exceptionnelle, il a diminué. Dans le même temps, les oui-ouistes affirment que la Suisse a créé plus de 200'000 emplois. Qui en a bénéficié?

 En ce qui concerne le Dumping salarial, le taux de travailleurs pauvres, ceux qui ont des emplois sans grande valeur ajoutée ou qui subissent de plein fouet la concurrence des frontaliers, comme dans l'hôtellerie et la restauration par exemple, montre également un accroissement des gens concernés. C'est bien la preuve que la libre circulation détruit de l'emploi pour les Suisses alors qu'elle en crée pour les européens.

 

Taux de travailleurs pauvres.jpg

Nous retrouvons la même courbe que pour le chômage avec probablement les mêmes causes.

 

Les chiffres plus récents ne sont pas mis en ligne à ce moment. Est-ce parce qu'ils confirment les tendances décrites ci-dessus?

 

Les membres du Conseil Fédéral ne devraient-ils pas faire preuve de sincérité lorsqu'ils donnent des arguments?

 

Quant Madame Leuthardt affirme dans l'interview à la RSR que le chômage a diminué depuis les bilatérales I, est-elle sincère?

N'est-on pas en droit d'attendre de nos ministres la vérité sur les chiffres plutôt que leurs désirs?

Les partis de gauche, d'extrême gauche et du centre droit reprochaient à C. Blocher son manque d'esprit de collégialité, mais jamais de mentir au peuple. Que font maintenant les trois ministres engagées dans la campagne pour le oui?

 

Une autre affirmation de Mme Leuthardt est la menace sur les emplois que 400'000 suissesses et suisses occupent dans l'UE en cas de non à la libre circulation. Combien de ces emplois sont dus à la libre circulation? Combien d'entre eux existaient avant les bilatérales I. Combien d'entre eux sont occupés par des responsables suisses de filiales d'entreprises suisses au sein de l'UE, filiales qui procurent des emplois à des européens? Mme Leuthardt pense-t-elle vraiment qu'elle est crédible lorsqu'elle parle de cette menace?

 

Commentaires

La croissance économique n'a pas existé pour les suisses.

Combien de personnes ne touchent plus les indemnités de chômage car en fin de droits, hors des statistiques, sans indemnisation, vivant sur de pauvres économies en tirant le maximum sur les leasing, ou encore grâce à l'aide de la famille, si cela est encore possible !

Pourquoi les 5 milliards de déficits de la Caisse de Chômage n'ont pas été compensés durant l'extraordinaire croissance économique de ces toutes dernières années ? alors que les statistiques démontrent que se sont les employés provenant de la Communauté Européenne qui ont cotisé le plus à l'AVS !

Nous avons été vendus pour des peanuts sur l'Hôtel des Bilatérales !

Nos autorités nous critiquent dans nos formations. Pas assez compétents ! et encore se moquent des employés, toute nationalité confondue, du travail qu'ils font, parce que soit disant nous ne voulons plus faire ! Mais qu'en savent-elles ? Puisque le gouvernement bernois est choqué d'apprendre, tout d'un coup, que 90'000 personnes de leur propre canton sont au seuil de la pauvreté !

Que déduire en voyant tous les désastres de nos établissements financiers et autres dirigés par ceux qui nous jugent incompétents ? Ne devraient-ils pas passer chaque année des tests d'intelligence, de logiques et de compétences avant de diriger des départements et des entreprises comme ils les font faire à leurs employés, chaque année, pour décider s'ils sont toujours compétents ? Hé oui, il faut encore voir quels sont ces fameux tests !

Je vois de la tristesse sur les visages, j'entends des grands-parents devenir malade du souci qu'ils ont pour leurs enfants et leurs petits-enfants. Ils n'avaient jamais imaginé vivre ces cauchemars avant de mourir. Dans leur jeunesse, ils vivaient chichement mais heureux. Ils avaient confiance dans les autorités tant économiques que politiques et ils travaillaient dignement dans la paix du travail ! Maintenant, c'est la désolation !

Les bilatérales ont été inventées au même titre que l'idéologie de la globalisation pour laminer les différences, les goûts et saveurs des régions, les accents, les reconnaissances, la négation du territoire, de l'individualité.

Et que voyons-nous actuellement ? Une globalisation qui se termine en peau de chagrin. Avec non seulement de graves problèmes climatiques, de la pollution. Mais aussi plus grave, un retour au nationalisme porteur d'agressivités, de colères de la part de beaucoup de populations, du fait de la tromperie, de l'exploitation, du manque de perspective, du manque d'espoir !

Malgré Davos ou à cause de Davos !

Écrit par : Adélaïde | 02/02/2009

Les commentaires sont fermés.