25/01/2009

Anti-piraterie: un simple financement suisse n'a pas été envisagé

Micheline Calmy-Rey persiste et signe quant à l'envoi par la Suisse de soldats pour défendre ses bateaux contre les pirates au large de la Somalie. L'alternative d'une simple contribution financière n'a jamais été envisagée par l'UE, selon la ministre.


Il serait peut être temps que Madame Calmy Rey abandonne le DFAE. Qu’elle prenne en charge le Département militaire!

Elle dira sans doute moins de bêtises et ne voudra certainement passi elle en a la responsabilité,  engager la troupe dans une opération pour laquelle l’armée de milice que nous avons n’a jamais eu de mission du CF. Notre armée n’a pas pour mission d’aller effectuer des opérations à l’étranger. Même pour protéger non pas des bateaux suisses comme l’indique la ministre, mais des bateaux battant pavillons suisses. C'est-a-dire des intérêts privés. De plus, le parlement ayant refusé récemment à l’armée les avions de transports de troupe qu’elle demandait, notre armée n’a pas les moyens de remplir la mission à laquelle songe Madame Calmy Rey. J’aurai aimé entendre sur cette proposition l’avis des autres conseillers fédéraux. Savoir à quel point la collégialité dans cette affaire est respectée.

Si Madame Calmy Rey veut envoyer nos soldats dans une mission conjointe avec l’UE, cela ressemblerait trop à une alliance militaire incompatible avec notre neutralité.

C’est en fait la ministre qui nous fait honte en faisant de telles propositions.

Les commentaires sont fermés.