30/01/2009

Helsana/2008: perte 215 mio CHF (07: bénéfice 95 mio) - pertes sur m. financiers

Helsana a connu un exercice difficile. La caisse maladie essuie une perte de 215 millions de francs, contre un bénéfice de 95 millions un an plus tôt. La faute à la forte progression des dépenses d'assurance et aux pertes sur les marchés financiers.


Les dépenses d'assurance ont grimpé de 8,3% à 4,99 milliards de francs, soit nettement plus vite que les primes, qui elles n'ont gagné que 1,8% à 5,44 milliards. Une évolution qui s'explique par la hausse du nombre d'assurés, mais aussi par la flambée des coûts dans l'assurance de base, relève jeudi l'un des premiers assureurs du pays.

En outre, Helsana a senti passer la crise financière: la caisse maladie, qui affiche un volume de placement de 4,5 milliards de francs, a fait une perte de 229 millions de francs l'an passé, contre un produit record de 227 millions en 2007.

Ces contre-performances ont réduit les fonds propres de 21% à 816 millions de francs. Avec un taux de fonds propres de 15%, la l'entreprise jouit toutefois d'une bonne santé financière, ajoute Helsana.

Tirant les conséquences de la perte subie, le conseil d'administration propose néanmoins de renoncer au versement d'un dividende et ajoute qu'aucun bonus ne sera distribué au titre de 2008.

Helsana assure près de 2 millions de particuliers, dont 1,38 dans l'assurance de base.

 

Les chiffres communiqués par Helsana sont criants de vérité ! Ils nous prouvent s’il en était encore besoin que les assurances maladies nous spolient depuis longtemps. Avec l’accord (la complicité ?) du ministre Couchepin, de ses prédécesseurs et probablement de ses successeurs.

Helsana avoue une marge brute de l’ordre de 450 millions. Si l’on compte environ 3000 collaborateurs à un coût moyen de 100'000 francs chacun, il reste encore 150 millions de bon. Et nous parlons d’une mauvaise année ! Helsana a perdu en bourse cette année 229 millions, c'est-à-dire le bénéfice de l’année précédente à 2 millions près. Par contre, suivant les mêmes chiffres, en 2007 Helsana a dégagé une marge brute de l’ordre de 735 millions. Combien les années précédentes ?

Les près de 2 millions d’assurés d’Helsana doivent être content de se rendre compte qu’ils ont payé en 2007 environ 350 francs chacun pour rien ! Que l’an dernier ils ont encore payé près de 150 francs chacun en trop !

Il est grand temps que le parlement légifère sérieusement sur la comptabilité des assureurs maladie. Nos députés devaient se souvenir qu’ils sont les représentant du peuple, pas celui des assureurs, même si nombre d’entre eux travaillent pour des assureurs. Ruth Dreyfuss et son parti doivent se sentir fier d’avoir su imposer la LAMAL au peuple ! Nous comprenons maintenant pourquoi la droite ne l’a que mollement combattue à l’époque…

Les commentaires sont fermés.