03/02/2009

Le président de l'ASIN dépose plainte contre Micheline Calmy-Rey

Pirmin Schwander, le président de l'ASIN, met ses menaces à exécution: il dépose plainte contre Micheline Calmy-Rey pour délit contre la volonté populaire. Il lui reproche d'avoir affirmé qu'un "non" le 8 février signifiait la mort des bilatérales I.


Selon le président de l'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN), ces propos sont faux. Le Schwyzois a indiqué se baser sur l'article 280 du code pénal pour déposer cette plainte.

L'article déclare en substace que celui qui, par la violence ou par la menace d'un dommage sérieux, aura contraint un électeur à exercer son droit de vote, ou à l'exercer dans un sens déterminé, sera puni d'une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d'une peine pécuniaire.

Pour le conseiller national UDC, aucun doute: la ministre des affaires étrangères a violé la loi dans une interview accordée à la presse. Cinq personnes soutiennent la plainte de Pirmin Schwander. Il s'agit de membres des Jeunes UDC du canton de Schwyz et de particuliers du canton de St-Gall.

Bien que le sujet soit très grave, on doit noter que Madame Calmy Rey vient de Genève, canton où, comme on l’a récemment constaté, les élus tentent, si ce n’est de manipuler l’opinion, d’influencer les votant(e)s dans le sens qui convient au gouvernement en disposant du billet d’information accompagnant chaque bulletin dans l’enveloppe du matériel de vote. Le TF a déjà une fois renvoyé une votation parce que la façon dont un sujet était présenté ne laissait pratiquement pas de place aux opposants. Un autre cas est devant les juges pour les prochaines votations de ce 8 février. On ne reparlera pas de l’application du vote populaire sur la fumée. Si Madame Calmy Rey a pris certaines habitudes dans son canton d’adoption, tout peut faire penser qu’elle a continué dans ses nouvelles fonctions. J’ai déjà écrit qu’en cas de non dimanche Madame Calmy Rey devait démissionner. Maintenant, en admettant qu’elles soi condamnée, en cas de oui dimanche, nous devrons revoter !

En connaissance de causes cette fois ! La ministre des AE a oublié ses responsabilités pour reprendre sa fonction de militante du PS et faire campagne pour son parti. Elle devra en assumer les conséquences.

Commentaires

Je trouve piquant de constater que les membres de l'asin n'ont pas encore réalisé ce que leur aoronyme signifie : la gens ASINE...
Bien sûr, il faut,pour ça, un minimum de culture, dont ils ne font que TRES RAREMENT preuve...
On ne peut pas tout avoir, un gosier et une cervelle.

Écrit par : csny | 03/02/2009

Bonjour csny,
Merci pour votre commentaire.
Je suppose que vous avez voulu parler d'acronyme plutôt que d'aoronyme.
Si non je vous remercie par avance de me définir le mot aoronyme.
Si oui, j'aime assez votre approche de cet acronyme, bien que gent asine ait été plus heureux comme expression, voir plus française.
C'est un peu comme csny, on pourrait le prononcer ch'nit ou chenit...
Bien à vous.

Écrit par : salegueule | 04/02/2009

Les commentaires sont fermés.