23/02/2009

L'action d'UBS touche le fond, la banque se défend

UBS accuse Washington d'ignorer la souveraineté suisse en lui réclamant des informations sur des titulaires de comptes secrets. Lire la suite


Il serait temps que nos politiques commencent à faire le travail pour lequel ils ont été élus.

La ministres des affaires étrangères, au lieu de chercher à occuper une quinzaine de militaires suisses en Somalie, devrait commencer à s’activer la moindre pour que la Suisse puisse participer aux réunions concernant l’avenir mondial de l’économie et du système financier. Elle devrait savoir l’importance pour notre pays d’être présent dans ces assemblées. Le ministre des finances et président devrait lui aussi cesser d’attendre et aller rencontrer le président Obama pour lui signifier notre droit. La ministre de la justice devrait elle peut-être s’atteler à poursuivre les dirigeants de l’UBS qui n’ont pas respectés les différentes conventions signées.

Il est grand temps d’agir et de cesser de se laisser marcher sur les pieds !

Les banques helvètes devraient songer à se défaire de leurs actifs américains…et conseiller à leurs clients d’en faire autant. Idem pour les titres allemands, anglais et français. Pourquoi conserver des actions et des obligations de sociétés dont les pays veulent attaquer nos lois fiscales ? Alors que ces mêmes états, sauf l’Allemagne, ont leurs propres paradis fiscaux ?

Il est temps maintenant de contre attaquer, de faire valoir notre droit. Depuis près de 20 ans et le refus de l’EEE, nos politiciens pensent que nous devons nous faire pardonner par la communauté internationale notre indépendance et acceptent tout sans rien dire. Il faut que cela change.

Nous sommes un pays libre et indépendant. Nous sommes souverains chez nous. Nous offrons des emplois à quantité de ressortissants de l’Europe. Nos élus ont convaincu la majorité du peuple de participer au financement de l’Europe en versant plus d’un milliard au titre de l’aide au « rattrapage » des économies de pays de l’Est. Qu’avons nous en contrepartie ? Rien ! Des attaques incessantes, des reproches. Des exigences supplémentaires. Nous ne devons plus rester sans réaction.

Commentaires

Les gens sont méchants!

Écrit par : Azrael | 24/02/2009

Les commentaires sont fermés.