05/03/2009

Le mouvement femmes pour la parité : déni de la démocratie?

Si l’on considère que les femmes sont majoritaires dans notre pays et qu’elles ont si peu d’élues, c’est peut-être que le seul fait d’être femme n’est pas une qualité suffisante pour être élue.

Les élu(e)s des exécutifs et législatifs le sont par des citoyens et des citoyennes. Chacun(e) a un droit de vote identique. La parité est réalisée. Totalement. Si chaque groupe représentatif exigeait la parité, il n’ y aurait plus de majorité ni de minorité. Les gays réclameraient la parité, les noirs réclameraient la parité, les chauves réclameraient la parité, chaque parti, chaque groupe, chaque secte, chaque église, tout le monde réclamerait la parité.

Femmes de ce mouvement admettez que si vous n’êtes pas élues c’est simplement parce que vous ne convainquez pas suffisamment de votant(e)s de vous soutenir. Reconnaissez que cela n'a rien à voir avec votre qualité de Femme.

Vouloir la parité comme vous la voulez, c’est ne pas être démocrate, c’est refuser le résultat des élections.

Ce n'est que refuser aux femmes le droit de pouvoir voter pour des hommes!!!!!!!

 

 

Commentaires

Dans notre système démocratique, la parité est en effet réalisée à la base: hommes et femmes peuvent voter ou se présenter. Forcer le résultat à l'arrivée c'est en effet nier le libre choix démocratique. Dangereuse dérive.

Écrit par : hommelibre | 05/03/2009

Salutations,

La parité institutionnelle ou artificielle est une fausse solution. C'est un processus d'infantilisation des femmes, dans lequel on présume les femmes incapables de se débrouiller par elles-mêmes... Je trouve cela lamentable! Le temps leur donnera raison! Pas besoin de forcer la nature...

Sincèrement,

Q.

Écrit par : Quentin ADLER | 05/03/2009

Bonjour Homme libre,
Merci pour votre commentaire. Je crois que c'est la première fois que nous sommes à peu près d'accord........
Amitiés

Écrit par : salegueule | 05/03/2009

@ salegueule: oui en partie vrai, mais pas grave tant que nous pouvons échanger avec respect. Je pense que nous pouvons avoir des convergences au coup par coup, mais pas forcément sur un ensemble.

@ Quentin: je m'étonne toujours que les féministes officielles (politiques) ne se rendent pas compte en effet de cette infantilisation des femmes, de cette façon de les considérer irresponsables et incapables.

Écrit par : hommelibre | 05/03/2009

Les commentaires sont fermés.