05/04/2009

L'UBS interdit ses conseillers en placement de voyager à l'étranger

L'UBS interdit à ses gestionnaires de fortune de voyager à l'étranger. Depuis mercredi passé, plus de 1000 conseillers en placement ne peuvent plus s'occuper de leurs clients que par téléphone ou e-mail.


Dans le cas où un client souhaite un entretien personnel, il est prié de se rendre en Suisse. "Les voyages d'affaires destinés à rencontrer des clients ont cessé dans les activités transfrontalières de gestion de fortune", a indiqué la porte-parole de l'UBS Eveline Müller. Celle-ci revenait sur une information du "SonntagsBlick".

L'UBS procède à un contrôle global des lignes directrices et des règles de conduite dans les activités de gestion de fortune internationales. Cela peut durer des mois. Durant tout ce temps, l'interdiction de voyager restera en vigueur, informe la porte-parole.

Cette révision a été déclenchée par la Finma. L'autorité de surveillance des marchés a ordonné aux banques de garder à l'oeil "les risques juridiques et pour la réputation". La mesure complique la collaboration avec les clients, concède l'UBS.

Le responsable de la gestion de fortune de la banque aux Etats-Unis, Martin Liechti, avait été arrêté l'an dernier à l'aéroport de Miami, dans le cadre de l'affaire fiscale qui vaut tant de déboires à l'UBS. L'ancien cadre de la banque s'était vu interdire de quitter le territoire américain pendant plusieurs mois.

Vive la libre circulation !

Nous avons bien fait d’accepter de perpétuer la libre circulation avec nos voisins européens. Comme nous avons bien fait de signer l’accord sur la fiscalité de l’épargne. Grâce à ces accords, voilà où nous en sommes. Une partie de nos concitoyens « interdite » de voyage ! A moins que l’UBS ne se prépare à une guerre plus longue, comme la vente massive d’actions de sociétés françaises.

Que notre gouvernement cesse de courber le dos et prenne enfin des mesures de rétorsion à l’encontre de la France et de l’Allemagne.

Il faut immédiatement dénoncer l’accord sur la fiscalité de l’épargne, puisqu’il est remis en cause par l’UE. Il faut également revenir en arrière sur la participation suisse au financement permettant aux pays de l’Est de se mettre à niveau avec les pays de l’Ouest. Le dernier résultat des votations sur la libre circulation pourrait être déclaré nul puisque le peuple a du répondre à deux questions distinctes en une seule réponse.

Que les banques qui ont ouverts des comptes aux clients de Nicolas Sarkozy, l’avocat, pas le président, s’arrangent pour que des fuites aient lieu……. Il serait amusant de voir les réactions du président français si les premiers à être pris sont ces proches ! Idem pour les amis de Angela Merkel et de son ministre aux relents nazis.

Notre parlement doit immédiatement reprendre le droit anglais sur les trusts ainsi que le droit du Nevada, du Delaware et du Wyoming. La reprise de ces lois nous placerait sur la liste blanche. Nous pouvons également signer des accords selon l’OCDE avec une douzaine d’autres pays de la liste grise, cela nous placerait, tous, sur la liste blanche.

Commentaires

En tous les cas, par les temps qui courent, il ne fait pas bon, se balader avec un passeport Suisse, heureusement, qu'un Suisse sur deux possède au moins deux nationalités !

Écrit par : Café | 05/04/2009

@Café.
Bonjour, merci de votre commentaire. Merci surtout d'insister avec des chiffres incorrects. Seuls 500'000 suisses résidents sont doubles nationaux. Cela fait beaucoup moins que 1 sur deux.
Je ne suis par contre par surpris de votre peu de fierté à avoir le passeport à croix blanche. En avez-vous un? Ou ne vous servez-vous que de l'autre?

Écrit par : salegueule | 05/04/2009

....et que faites-vous des 800.000 Suisses qui résident à l'étranger ? Vous savez très bien qu'ils ont au moins deux nationalités ! De plus, ce n'est pas parceque la Suisse compte 7 millions d'habitants qu'ils sont tous Suisses. Pour votre information, je suis Genevois, né à Genèves depuis plusieurs générations...De plus, vous savez très bien qu'il y a énormément de Suisses qui désormais ont deux nationalités, vous n'avez qu'à regarder autour de vous...je crois que c'est vous qui avez les mauvais chiffres...En tous les cas, désormais les parents qui peuvent donner une natinalité en plus à leurs enfants, le font de plus en plus...comme vous savez que les enfants de xxxxxxxxx sont tous double-nationaux,comme la plupart de nos politiciens Genevois ! Même xxxxxxxx

Écrit par : Café | 06/04/2009

@Café,
Bonjour, merci pour votre commentaire. Les suisses de l'étranger possédant une double nationalité sont au nombre de 452'000. Ce chiffre, comme celui des 500'000 bi-nationaux dans mon précédent commentaire, sont publiés sur le site du DFAE.
J'ignore la nationalité tant des enfants de Mr C. que ceux de Mr S. que vous nommez dans votre commentaire.

Écrit par : salegueule | 06/04/2009

...comme par hasard, vous ignorez la nationalité des enfants de C., vous ignorez peut-être aussi que la plupart des politiciens Genevois ont la double nationalité ? En sachant que dans la plupart des couples il y a l'un des conjoints qui a une deuxième nationalité, cela fait que dans très peu de temps, tous les enfants qui seront majeurs auront automatiquement deux nationalités...et vérifiez vos chiffres, il y a eu tout un "Hebdo" consacré aux très nombreux Suisses double-triple nationaux et vos chiffres sont bien en dessous de ce que vous avancez ! Rien que pour Genève, il y a 48% des citoyens qui sont double-nationaux...je vous laisse faire le calcul !

Écrit par : Café | 06/04/2009

Je ne comprends pas pourquoi vous effacez les noms que je donne sur un précédent post, étant donné, qu'ils sont repris d'un numéro spécial de "l'Hebdo" consacré précisément au très grand nombre de binationaux en Suisse ! sans compter ceux à venir, étant donné que désormais 52% des mariages sont binationaux ! Ah, j'oubliai, tous les Espagnols qui désormais vont faire une demande passeport suisse, car désormais l'Espagne leur consent la double nationalité, ainsi que l'Allemagne...Ceci depuis début 2009 ! Préparons-nous à être largement minoritaires... Au fait, il n'y a qu'à regarder comment notre équipe de foot nationale est...double nationale...

Écrit par : Café | 06/04/2009

...si je comprends bien, dorénavant, il vaudra mieux pour les banques, engager que des employés étrangers...pour tromper l'ennemi et ne pas éveiller de soupçons, quand ils iront à l'étranger pour pêcher le client...

Écrit par : Café | 06/04/2009

@Café,
Bonjour, merci pour votre commentaire.
J'ai enlevé les noms de votre commentaire car je pense qu'ils ne font pas avancer le débat d'une part et je ne suis pas sur que la TDG admette ce genre d'affirmation. Même reprise d'un hebdomadaire qu'il aurait peut-être fallu citer.
Vous vous contredisez! Soit cela ne vaut pas la peine d'avoir le passeport suisse selon votre dernier commentaire et dans ce cas il n'y a pas de risque de voir une avalanche de demandes de la part de résidents espagnols ou allemands ou il y a encore un réel avantage à avoir ce passeport et dans ce cas, il y aura en effet plus de bi-nationaux! A vous de choisir vos arguments!

Écrit par : salegueule | 07/04/2009

@Café,
Bonjour, merci pour votre commentaire.
J'ai encore effacer un nom....pour la même raison que la première fois!
Oui j'ignore la nationalité des enfants des Conseillers Fédéraux. Oui j'ignore si la majorité des politiciens genevois sont ou pas double nationaux. Quant à la double nationalité des enfants, il me semble me souvenir qu'à leur majorité, ils doivent choisir. De mon temps c'était comme cela. Quant aux chiffres que je donne, ce ne sont pas les miens, mais ceux du DFAE, visitez leur site et vous les trouverez!

Écrit par : salegueule | 07/04/2009

Et bien vous retardez vachement...cela fait des lustres que les enfants peuvent avoir plusieurs nationalités !!! les enfants de Couchepin sont Franco-Suisse, car leur maman est Française, mais beaucoup d'élus sont bi-nationaux.

L'idéal est d'avoir plusieurs passeports. Quel parent censé n'offrirait pas plusieurs possibilités à ses enfants, si l'occasion lui en est donnée ? Il est vrai qu'à l'heure actuelle, si vous êtes banquier, il vaut mieux passer la douane avec un autre passeport que le suisse, mais les temps changent... et vu qu'il est possible d'avoir plusieurs nationalités. Quant aux chiffres du DFAE, ils datent de Mathusalem ! Par exemple, savez-vous que si un jeune-homme et Franco-Suisse ou Italo-Suisse, il n'est pas tenu de faire son armée en Suisse, mais en France, s'il le désire...donc 3x rien, étant donné qu'il n'y plus de service militaire, ni en Suisse, ni en France ! Vous pensez bien que cela intéresse plus d'un jeune !

Écrit par : Café | 07/04/2009

La Suisse, définition:

Petit pays propre où les habitants ont les mains sales...

Écrit par : toto | 15/04/2009

Les commentaires sont fermés.