10/08/2009

Impôts: les Etats pour aider les familles

Le moment est venu de faire un geste pour soulager fiscalement les familles. Fort de cette conviction, le Conseil des Etats est entré en matière sur le concept de nouveau barême parental. Seuls les partisans des mères au foyer, issus de l'UDC, auraient voulu renvoyer le projet.


Concrètement, la réforme de l'imposition des familles devrait permettre aux parents d'obtenir un rabais de 170 francs par enfant sur leur facture d'impôt fédéral direct (IFD). S'y ajouterait une déduction pour frais de garde allant jusqu'à 12'000 francs accordée à ceux qui travaillent et mettent leur progéniture à la crèche.

La majorité des sénateurs a salué les grandes lignes de la révision de loi présentée par le conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz. "Cela fait longtemps que l'on attend un projet", a rappelé Simonetta Sommaruga (PS/BE) au nom de la commission.

Les voix discordantes sont venues des traditionnalistes. "Ce projet crée une discrimination à l'égard des familles dont la mère reste à la maison pour s'occuper des enfants. La déduction pour frais de garde devrait être admise indépendamment de savoir qui les garde", a fait valoir Maximilian Reimann (UDC/AG).

Sa proposition de renvoi a été balayée par 34 voix contre 6. Demander au gouvernement de revoir sa copie reviendrait à enterrer la réforme, a averti Philipp Stähelin (PDC/TG).

Les défenseurs du modèle familial traditionnel n'entendent toutefois pas baisser les bras. Selon M. Reimann, l'UDC est en train de préparer une initiative populaire visant à mettre tous les parents sur un pied d'égalité.

Le parti de C. Darbellay s’occupe bien des familles. C’est le seul parti qui prend cause fiscalement pour les familles. Enfin une partie des familles, celles qui ont décidés de favoriser le revenu familial au détriment de l’éducation des enfants. Les familles dont un des parents a choisi de « sacrifier » sa carrière professionnelle au profit de/des enfant(s) doivent elles continuer à payer l’impôt plein pot !! Merci au PDC ! Pour quelle(s) raison(s) cette discrimination ? Pour ne pas trop diminuer les entrées fiscales ? Pour punir les familles dont un membre préfère s’occuper des enfants plutôt que de participer à l’économie nationale ? Le PDC est un parti qui visiblement ignore le sens de la justice sociale !

Commentaires

Toujours est-il,que ce sont les impôts cantonaux et communaux qui pèsent lourd chez les classes moyennes.Mais c'est quand même un bon début.

D.J

Écrit par : D.J | 11/08/2009

Les commentaires sont fermés.