08/10/2009

Minarets: plus de 50% des Suisses sont contre l'initiative

Une majorité des citoyens suisses (51,3%) rejetteraient l'initiative anti-minarets si le vote avait lieu dimanche prochain, selon un sondage réalisé par Isopublic. Le texte recueille 34,9% d'avis favorables, alors que 13,8% des sondés sont encore indécis. Les hommes sont plus nombreux à rejeter l'initiative que les femmes, et l'opposition est un peu plus forte en Suisse alémanique.


Après Bâle-Ville, au tour de Lausanne et d'Yverdon-les-Bains d'interdire une affiche controversée des partisans de l'initiative contre les minarets. La Ville de Genève tranche différemment: l'image pourra être diffusée sur son territoire.

Pour la municipalité lausannoise, l'affiche véhicule des images "racistes, irrespectueuses et dangereuses". Avis similaire du côté d'Yverdon-les-Bains, qui y voit un "amalgame inacceptable entre les personnes de confession musulmane et les terroristes potentiels".

Estimant que l'affiche est violente et la heurte, Sandrine Salerno, conseillère administrative genevoise, a expliqué la position de l'exécutif par le fait que ce dernier ne voulait pas "poser les auteurs de l'affiche en victimes de la démocratie".

Des divergences d'interprétation reflétées par la position de la Commission fédérale contre le racisme. Bien que critique envers l'affiche, qu'elle juge diffamatoire, elle renonce à recommander explicitement son interdiction.

Elle incite les autorités à "peser minutieusement" les intérêts entre "la liberté d'opinion, la protection contre la discrimination et la protection de la société suisse contre une agitation qui favorise la haine."

Plusieurs grandes villes alémaniques attendaient l'expertise de la commission pour autoriser ou non la diffusion de l'affiche. Lucerne, Zurich et Winterthour (ZH) ont fait savoir qu'elles annonceraient leur décision jeudi.

L'initiative contre les minarets a été lancée par un groupe composé de politiciens de l'UDC et de l'UDF. Le Conseil fédéral et le Parlement ont appelé au rejet de ce texte au nom de l'égalité de traitement, de l'interdiction de la discrimination et de la liberté de religion.

Comme démocrate d’un pays laïc, je pensais voter contre l’initiative de l’UDC. Cependant après avoir écouté le mini débat de Radio-cité ce jeudi 8 octobre, les propos tenus par Monsieur Hafid Ouardiri m’ont convaincus que l’UDC a raison de s’opposer à la construction de minarets. Le non respect de l’autre par cet islamiste suffit à démontrer que l’UDC mène un juste combat. L’islamisation rampante de notre pays (et des autres pays européens) est en marche. Petit à petit, les membres de cette religion demandent d’abord, exigent ensuite, des dérogations, des exceptions. Il est urgent de mettre un terme à toutes ces volontés anti-démocratiques. Partout où l’Islam est une religion d’Etat, les droits de l’homme ne sont pas ou que partiellement respectés.

Dès que l’Islam reconnaîtra officiellement la primauté de l’Etat de droit sur la Charia, j’accepterai volontiers les minarets. Avec les Muezzins.

En attendant, je vote pour l’initiative.

.

Commentaires

Je vous invite sur mon blog http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/archive/2009/10/07/une-minaret-c-est-quoi-exactement.html

Sans même entrer dans les considérations éthiques, morales, de laïcité..., l'initiative sera tout simplement inapplicable car on ne sait pas définir de qu'est un "minaret" du moment que sa fonction religieuse "tour servant à l'appel à la prière par le muezzin (ou haut-parleur...)" n'est pas possible en Suisse sous l'effet d'autres dispositions existentes. En tant qu'ornement architectural, il reste impossible à définir. Le seul effet de cette initiative est de nous rendre ridicules et d'attirer l'attnetion sur nous de la part d'une frange fanatique et dangereuse. Je m'en passe volontions. Mettons nos énergies dans la défense et la promotion de nos valeurs d'ouverture, de tolérance, de bon sens, de démocratie.

Écrit par : Ashwani Singh | 09/10/2009

Les sondages sont contradictoires car, sur le 20minutes de hier, l'initiative était acceptée par 62% de sondés !

Écrit par : octave vairgebel | 09/10/2009

Les commentaires sont fermés.