27/12/2009

Le Conseil fédéral et le Parlement ont gagné 7 votations sur 8

Le peuple suisse s'est prononcé sur huit objets en 2009. A l'exception de la votation anti-minarets, il a toujours suivi les recommandations du Conseil fédéral et du Parlement.


Le 29 novembre, l'interdiction de construire de nouveaux minarets a été acceptée par le peuple et les cantons, contre l'avis de l'exécutif et du législatif. En revanche, l'initiative contre l'exportation de matériel de guerre a été balayée comme le préconisaient les autorités fédérales.
Ces dernières ont également été suivies lors des votations contre l'élargissement et la poursuite de la libre circulation des personnes, contre le passeport biométrique, pour les médecines complémentaires, pour le financement additionnel de l'assurance invalidité, pour la suppression de l'initiative générale et pour le financement spécial du trafic aérien. Le "oui" l'a emporté à chaque fois.
Depuis plusieurs années, le bilan des votations gagnées par le Conseil fédéral et le Parlement est positif. En 2004 seulement, le rapport de force s'est inversé, le souverain ayant infligé huit camouflets à ses autorités sur treize votations.
Au niveau des partis, le PLR et le PDC ont été entièrement fidèles aux autorités. A l'inverse, l'UDC s'est distancée à cinq reprises avec son "non" à la libre circulation, au passeport biométrique, aux médecines complémentaires et au financement additionnel de l'AI, ainsi qu'avec son "oui" à l'initiative anti-minarets.
Le PS a de manière générale suivi le Conseil fédéral sauf pour le passeport biométrique et l'initiative contre l'exportation de matériel de guerre. Même bilan pour les Verts, auquel il faut ajouter le "non" au financement spécial du trafic aérien, objet pour lequel le PS a laissé la liberté de vote.

 

Contrairement au titre de cette dépêche, c’est le peuple, comme toujours, qui a remporté les votes. Le résultat de cette statistique montre simplement que le gouvernement et le parlement représentent souvent, presque toujours, le peuple. Le problème est dans la divergence entre l’avis du Gouvernement et le parlement d’une part et le peuple de l’autre part. C’est à ce moment que le gouvernement et le parlement font fausse route. Au nom d’une prétendue « bien-pensance », il aurait fallu rejeter l’initiative de l’UDF et de l’UDC. Pourquoi ? Pour paraître « gentil » tolérant à l’égard de ceux qui ne le sont pas ? Admettre pour les autres ce l’on n’admet pas des « nôtres ».

Non, le souverain a su dire stop. Nos représentants doivent maintenant se ranger derrière le peuple.

12:30 | Tags : pdc, ps, plr, udc, pbd, udf, verts | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Un video égyptien en arabe est consacré à l'interdiction des minarets en Suisse
http://www.youtube.com/watch?v=9M2x-gbxNy8

Ce video mentionne que les musulmans s'agitent, mais eux-mêmes ne respectent pas la liberté religieuse des non-musulmans. Il indique que 75% des mosquées en Egypte n'ont pas de minarets.

Il signale aussi
- que rien n'est mentionné dans le Coran et la Sunnah à propos des minarets
- que des musulmans saoudiens salafistes interdisent la construction de minarets pour leurs mosquées en Arabie saoudite parce que les minarets n'ont rien à faire avec l'islam.

Écrit par : Sami Aldeeb | 27/12/2009

Je souhaite apporter quelques corrections à mon précédent message:

Un video égyptien en arabe est consacré à l'interdiction des minarets en Suisse
http://www.youtube.com/watch?v=9M2x-gbxNy8

Ce video mentionne que les musulmans s'agitent, mais eux-mêmes ne respectent pas la liberté religieuse des non-musulmans. Il indique que 75% des mosquées en Egypte n'ont pas de minarets.

Il signale aussi
- que rien n'est mentionné dans le Coran et la Sunnah à propos des minarets: "L'islam ne connaît pas le minaret; le minaret ne fait partie ni des fondements de la religion, ni des normes constantes de la religion; il n'est ni une condition pour faire la prière, ni une condition pour la légitimité de la mosquée".
- que des musulmans appartenant au groupe "Ansar al-Sunnah", ayant des liens avec les wahhabites saoudiens, interdisent la construction de minarets pour leurs mosquées.

Écrit par : Sami Aldeeb | 27/12/2009

Est-ce vraiment la volonté du peuple ? car lorsque le taux de votant atteint 25-30%, nous sommes très loin de pour affirmer que se soit le peuple !

Il y manque encore 70% de votant bien muet qui n'est plus intéressé par la politique !

Et nous savons très bien que se sont les plus petits qui ne votent plus ! Donc, quoi de surprenant que nos autorités remportent un tel "succès" ?

Écrit par : patrice rochat | 04/01/2010

Les commentaires sont fermés.