30/08/2010

Le FMI autorisé à prêter des montants illimités aux pays bien gérés

Le Fonds monétaire international(FMI) a annoncé lundi une réforme de sa ligne de crédit par précaution destinée aux pays considérés comme bien gérés. Cette ligne de crédit modulable lui permettra de prêter désormais des montants illimités.


L'institution a annoncé dans un communiqué que sa plus haute instance de décision, le conseil d'administration, avait adopté cette réforme conçue en collaboration avec les Etats membres.

Elle prévoit la suppression du plafond à cette ligne de crédit (qui était jusque-là de dix fois la quote-part du pays bénéficiaire au sein de l'institution), et le doublement de sa durée, à un an ou deux ans avec un examen au bout d'un an.

La ligne de crédit modulable est un outil de prêt créé par le FMI en mars 2009 pour répondre aux besoins des pays qui souhaiteraient un coussin de sécurité, sans nécessairement tirer sur la ligne. Son succès a été très relatif puisque seuls trois Etats membres, la Colombie, le Mexique et la Pologne en ont obtenu une.

Un responsable du FMI a indiqué lors d'une conférence téléphonique que l'institution avait consulté ses Etats membres, en particulier ces trois-là, sur ses outils de prêts et avait "reçu d'eux des remarques sur la façon dont ils pourraient être améliorés, sur leurs lacunes, et ce que recherchent les pays".

Le FMI a par ailleurs annoncé la création d'un nouvel outil de prêt, la ligne de crédit de précaution. Celle-ci s'adresse aux "pays avec des fondamentaux, des politiques et des cadres institutionnels sains, mais modérément vulnérables, et qui ne rempliraient pas les conditions permettant d'accéder" à la Ligne de crédit modulable.

 

Cette réforme des crédits que le FMI pourrait accorder aux pays qui en principe n'en auraient pas besoin est l'exemple type de la réflexion faite par des fonctionnaires habitués à penser pour ne rien faire... DSK devrait revoir les missions qu'il confie à ses différents services.

Combien a coûté aux contribuables des différents pays contributeurs du FMI cette réforme ?

 

Commentaires

Le paragraphe écrit en bleu aurait suffit. Ce serait comme si les aides sociales seraient illimités pour ceux qui n'ont pas de problème de fin de mois.

D.J

Écrit par : D.J | 02/09/2010

Vous vous trompez ! Le but d'une structure comme le FMI est de forcer les pays qui acceptent les prêt à modifier leur structure économique afin de rentrer dans le moule du consensus de washington et ainsi permettre aux "investisseurs" de piller les ressources du pays.

Donc, c'est une institution qui devrait éminemment vous plaire, car ses prêts on en fait un taux d'intérêt bien plus élevé que le taux nominal, si on prend en compte le transfert de resource qui s'opère ensuite du pays vers les multinationale qui ont ainsi pu venir le piller.

Écrit par : Djinius | 03/09/2010

Les commentaires sont fermés.