09/11/2011

Armes

Homicide de Saint-Léonard: l'auteur a utilisé son arme d'ordonnance

Sion | Le jeune homme avait été inculpé en 2010 pour différentes infractions contre le patrimoine - vol, dommage à la propriété, violation de domicile - ainsi que pour consommation de stupéfiants. Il a été condamné en 2008 à une peine pécuniaire avec sursis pour menaces et dommages à la propriété. Sa détention provisoire a été ordonnée dans le cas de la présente affaire. L'enquête se poursuite pour déterminer les circonstances exactes du drame, précise la police dans un communiqué.


Le jeune homme avait été inculpé en 2010 pour différentes infractions contre le patrimoine - vol, dommage à la propriété, violation de domicile - ainsi que pour consommation de stupéfiants. Il a été condamné en 2008 à une peine pécuniaire avec sursis pour menaces et dommages à la propriété.

Sa détention provisoire a été ordonnée dans le cas de la présente affaire. L'enquête se poursuite pour déterminer les circonstances exactes du drame, précise la police dans un communiqué.

 

Comme d'habitude, l'utilisation de l'arme d'ordonnance par le meurtrier de cette jeune fille fait l'objet d'une campagne de presse contre l'arme militaire à domicile.

Curieusement dans le même temps, ou presque, deux fusillade successives à Lucens, fusillades ayant provoqué une blessure grave de l'un des protagoniste, ne font l'objet d'aucune question sur les détenteurs de ces armes. Il est vrai que nous avons affaire à deux familles de Kosovars, familles réfugiées en Suisse et pour lesquelles la détention d'armes semble normale.

L'armée ne pouvant être accusée de négligence dans ce cas, nous ne trouvons aucune question dans la presse sur la provenance des armes,  sur l'utilisation qui en été faite. Seul Le « Matin » dominical est allé interroger le père d'un tireur. Il explique que sa famille s'est bien intégrée en Suisse et que le règlement de compte pour une histoire de 1'000 francs n'est qu'un malentendu, qu'il a déjà parlé au père de l'un des membres de la « bande » d'en face, que cela va s'arranger.........

En conclusion, nos médias s'interrogent sur la possibilité de nos concitoyens à détenir légalement une arme à la maison, mais surtout pas sur les armes détenues illégalement par des étrangers, réfugiés, requérants d'asile ou autres.

C'est triste !

Commentaires

Je ne savais pas que la drogue est une arme d'ordonnance. C'est elle la vraie cause.

Écrit par : L' Amer Royaume | 10/11/2011

Les commentaires sont fermés.