19/05/2008

EURO 2008: le ballon n'a pas supporté les intempéries à Genève

Le ballon géant installé à la fin avril au-dessus du jet d'eau de Genève dans le cadre de l'EURO 2008 a dû être démonté pour subir des réparations. Les intempéries de vendredi dernier ont déchiré ses tissus.

Lire la suite

24/04/2008

L'UNIGE lance des "bourses d'excellence" pour les femmes

Trop de femmes brillantes n'osent pas s'engager dans une carrière académique. Forte de ce constat, l'Université de Genève (UNIGE) a lancé le programme "boursières d'excellence" pour encourager les chercheuses et pallier un déficit flagrant de professeures.

La carrière académique est une voie rude et pavée d'embûches, où la concurrence est forte. Les obstacles y sont décuplés pour les femmes, a souligné l'UNIGE. Pour preuve, l'institution compte seulement 17,8% de professeures pour 61% d'étudiantes.

Afin de tendre à l'équilibre, le rectorat veut inciter les femmes universitaires de niveau post-doctoral à profiler leur voie de manière compétitive et indépendante. Lancé en première suisse, son programme "boursières d'excellence" se présente sous la forme d'un mandat de trois ans non renouvelable.

Durant cette période les candidates travailleront comme maître-assistantes. Elles consacreront 20% de leur temps à l'enseignement. Le reste sera destiné à la préparation d'un dossier scientifique, sésame indispensable pour postuler comme professeure assistante auprès des universités ou comme boursière du Fonds national suisse de la recherche scientifique.

Les boursières bénéficieront en outre du soutien d'un professeur de l'UNIGE qui jouera le rôle de mentor. L'alma mater espère ainsi concrétiser sa volonté de parvenir à la parité hommes-femmes jusqu'au dernier niveau de l'échelon hiérarchique.

Les personnes intéressées ont jusqu'au 27 juin pour déposer un dossier de candidature. Elles doivent être au bénéfice d'un titre de docteure, compter une expérience de l'enseignement et un séjour à l'étranger.

 

Je ne comprends rien au truc, mais j’ai l’impression que c’est du sexisme à l’envers…….Si il y a de la compétence, ou est le problème ? N’est-ce pas simplement parce que c’est difficile d’arriver que les femmes ne se lancent pas ? Que se passera-t-il après les 3 ans de contrat si les résultats ne sont pas là ???

 

20/04/2008

Daniel Zappelli réélu triomphalement

Daniel Zappelli a été réélu aisément dimanche au poste de procureur général de Genève. Le radical a obtenu 54'147 voix, contre 38'216 pour son adversaire socialiste François Paychère, actuel président du Tribunal administratif.
Daniel Zappelli, 44 ans, part donc pour un nouveau mandat de six ans à la tête de la justice genevoise. Elu de justesse en 2002, avec une centaine de voix d'avance, il peut cette fois fêter une victoire beaucoup plus large.
La tâche de François Paychère n'était pas facile face au procureur général sortant. Le socialiste a dû batailler ferme pour se faire connaître du grand public, sa fonction de président du Tribunal administratif étant assez peu exposée.
Jamais campagne pour une élection du procureur général n'a été aussi dure. Très politisée, elle a même connu quelques dérapages. Daniel Zappelli s'est ainsi fait entarter par un jeune inconnu lors d'un débat public qui l'opposait à François Paychère.
Le taux de participation s'est élevé à 40,62%, un record pour des élections judiciaires. Daniel Zappelli a fait le plein de voix dans les communes de la campagne genevoise et les agglomérations suburbaines.
Au cours de ses six années passés à la tête du Parquet, Daniel Zappelli s'est distingué dans son combat contre les squatts. C'est notamment sous son mandat que l'emblématique "Rhino" a été évacué. Il a aussi pratiqué la tolérance zéro à l'égard de la pédophilie.
Le procureur général est aussi intervenu dans le débat sur les mendiants roms, qui avait agité Genève l'hiver dernier. Daniel Zappelli était partisan de la répression dans ce dossier.
Les adversaires du radical lui ont reproché d'avoir peu fait cas de la lutte contre la criminalité en col blanc. Dans ce domaine, Daniel Zappelli a eu de la peine à tenir la comparaison avec Bernard Bertossa, son prédécesseur.

 

Les socialistes ont réussi un coup de maître…… Non seulement leur candidat s’est ramassé une veste monumentale, mais leur adversaire a eu un tel succès qu’ils ne peuvent même pas se cacher devant une faible participation. Monsieur Zapelli a une légitimité qu’aucun autre procureur n’a eu jusqu’à maintenant. Les adversaires de Monsieur Zapelli qui voulaient comparer ses résultats à ceux de Monsieur Bertossa n’ont convaincu personne. Cela voudrait-il dire que les électeurs se sont souvenus de qui a instruit le dossier BCG ?

 

18/04/2008

Faillite du Servette FC: Marc Roger reste en détention préventive

Marc Roger, l'ancien patron du Servette FC soupçonné d'avoir précipité la faillite du club genevois, reste en détention préventive à Champ-Dollon. La Chambre d'accusation de Genève a refusé de le remettre en liberté provisoire.

Le Français avait demandé à sortir de prison et avait proposé comme garantie une caution de 40'000 francs. Avant de se prononcer sur une éventuelle libération, la Chambre d'accusation souhaite clarifier la situation financière de l'ex-patron du Servette. Le Français disposerait en effet d'un compte bancaire au Luxembourg.

Une information pour blanchiment d'argent a d'ailleurs été ouverte par la justice genevoise. Le juge Marc Tappolet doit se rendre d'ici à la fin du mois au Grand-Duché pour confirmer l'existence de ce compte bancaire et déterminer le cas échéant combien d'argent y a été déposé et d'où proviennent les fonds.

Robert Assaël, l'avocat de Marc Roger, s'est étonné des lenteurs de la justice dans ce dossier. "La dénonciation du parquet luxembourgeois est arrivée à Genève en janvier et n'a été traitée que récemment", s'est-il indigné. "Je suis choqué que l'on n'ait pas fait les vérifications immédiatement".

Le procès de Marc Roger doit se tenir en septembre prochain. L'ancien agent de joueurs français est inculpé de banqueroute frauduleuse, escroquerie, gestion fautive et faux dans les titres. Sur le banc des accusés se trouveront aussi l'ex-administrateur du club Olivier Maus et l'ex-avocate du club Marguerite Fauconnet.

 

Il est étonnant que l’avocat de Marc Roger se plaigne de la lenteur de la justice dans cette affaire. Son client est responsable d’une grande part de ce retard. N’est-ce pas lui qui ne s’est pas présenté aux différentes convocations lorsqu’il avait obtenu sa libération sous caution ? N’est-ce pas lui qui a refusé d’être extradé d’Espagne ?

 

12/04/2008

JARDIN ANGLAIS - Les autorités impuissantes

Plus jeunes et plus violents, les dealers de haschich continuent à sévir.

Dépassée par le phénomène, la police admet «jouer aux pompiers».

Excédés, certains riverains menacent de se faire justice eux-mêmes.


«Des jeunes dealers d'origine maghrébine sévissent au Jardin anglais depuis des années sans que personne ne bouge. Vols, trafics de drogue se font au détriment des touristes et des riverains! La task force drogue créée par la police n'y a rien changé. Un jour, ça va vraiment péter, quelqu'un va finir par craquer et se faire justice lui-même!» Lire l'article dans le GHI du 10 avril 2008

http://www.ghi.ch/live/1/home   (recopiez l'adresse et collez-la dans votre barre de navigation)

Après avoir lu l’article et les réponses des différents politiciens, membres de tous les partis, on constate simplement qu’il y a autant de solutions que de partis, certainement plus puisque un seul représentant par parti a été entendu…Si l’on interroge d’autres membres de ces mêmes partis, on aura d’autant plus de solutions. On notera toutefois :

Que le gouvernement, lui n’agit pas !!!!

Que le PS explique comment il faut faire, mais sans que cela influe sur le Conseiller d’Etat PS en charge….

Que les verts proposent d’engager des policiers étrangers –je ne vois pas le rapport-

Que la droite veut envoyer la police mais refuse d’augmenter les effectifs…

Que le centre gauche, soit le PDC, veut réfléchir et proposer une solution pour l’été ou l’automne…de quelle année ?

Seul le MCG propose d’agir immédiatement, et l'on s'étonne que ce parti ait du succès aux élections...

 

10/04/2008

Comptes 2007 du canton de Genève: exercice record

Les comptes 2007 du canton de Genève affichent un excédent de revenus de 786 millions de francs alors qu'un déficit de 191 millions avait été budgété. La forte croissance économique et les efforts de maîtrise des charges expliquent ces chiffres extraordinaires.

Ce résultat est le meilleur jamais enregistré à Genève, a indiqué devant la presse David Hiler, ministre des finances. Par rapport à 2006, les charges sont en baisse de 0,1% et les revenus en hausse de 8%. Les investissements nets atteignent 385 millions, soit 131 millions de plus que prévu.

David Hiler a tout de suite tempéré l'enthousiasme ambiant. L'excédent servira principalement à rembourser la dette qui s'élève à 11,9 milliards de francs. L'excédent permet de dégager toutefois une certaine marge de manoeuvre pour le canton, a-t-il souligné.

Un des axes des actions du Conseil d'Etat sera ainsi l'amélioration de la situation des familles et de la classe moyenne. Il espère introduire le splitting fiscal pour les couples mariés, augmenter les déductions pour les enfants et aussi mieux prendre en compte les frais de garde

 

 

 

C’est Genève, on réduit un peu la dette et l’on dépense déjà un peu plus……….

 

L’an prochain après la baisse de la croissance et des rentrées fiscales on retournera dans les chiffres rouges, ceux que l’on connaît le plus…….

 

25/03/2008

CFF Cargo: les grévistes demandent une intervention politique

Les employés des ateliers de CFF Cargo à Bellinzone ont décidé de poursuivre leur grève. Dans une résolution, ils demandent une intervention politique. Mais la Confédération ne s'immiscera pas à ce stade, a dit Moritz Leuenberger.
La direction des CFF s'est révélée "incapable de conduire les négociations dans un esprit de sincérité, de transparence et de responsabilité sociale", peut-on lire dans la résolution adoptée à l'unanimité de l'assemblée du personnel en grève tenue au lendemain de l'interruption des négociations. En l'état actuel, une table ronde "n'a pas de sens".
Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger doit prendre le dossier en mains, a estimé le chef du comité de grève Gianni Frizzo. Ce dernier a en outre demandé la démission du conseil d'administration des CFF, déclarant que les grévistes ne lui faisaient pas confiance.
Pas question pour la Confédération d'intervenir directement à ce stade, a déclaré M. Leuenberger. La nomination d'un médiateur n'est pas non plus à l'ordre du jour. Le ministre des transports a reconnu avoir pris des contacts sans citer de nom. Pour qu'une médiation ait lieu, il faut que les deux parties l'acceptent, or "ça ne semble pas le cas", a-t-il dit.
En attendant, Moritz Leuenberger a appelé le conseil d'administration des CFF à revoir ses décisions. L'échec des négociations ne veut pas dire que l'ex-régie puisse sans autre délocaliser et supprimer les emplois prévus. Le conseiller fédéral a aussi réitéré sa demande aux employés de cesser leur grève.

 

Les employés de CFF Cargo de Bellinzone sont de plus en plus gonflés….. Tout d’abord ils veulent « négocier » sans rien lâcher mais en exigeant que la direction de CFF lâche, elle, du lest.

La direction refusant cette manipulation, les grévistes demandent que l’on change les interlocuteurs. (Pour en avoir de plus malléables ?). J’ose espérer que, la fin du mois approchant, certains grévistes vont prendre conscience qu’ils ne seront pas payés pour les journées de grève…et qu’ils devront cependant s’acquitter de leurs échéances…

 

19:01 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

14/03/2008

Accident mortel de Perly (GE): le conducteur arrêté

Le conducteur qui a participé à la course poursuite qui s'est terminée par la mort de trois jeunes gens en octobre dernier à Perly (GE) a été arrêté. Il s'agit d'un Français de 22 ans habitant Annemasse. Il est prévenu d'homicide par négligence.

Le conducteur a été interpellé à la douane de Bardonnex mardi soir par les gardes-frontière. Outre l'homicide par négligence, l'homme est prévenu de mise en danger de la vie d'autrui et de violation grave des règles de la circulation.

Les faits se sont déroulé le 19 octobre dernier. Le prévenu, au volant de son Alfa Roméo, a fait une course poursuite avec une voiture de marque Renault comptant quatre passagers. Celle-ci était sortie d'un pont. L'unique rescapé était âgé de 16 ans lors des faits.

 

Prévenu d’homicide par négligence……..J’espère que s’y ajouteront le délit de fuite, la non-assistance à personne en danger etc………

 

20:28 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (2)

12/03/2008

Abus sexuels à Schmitten: peines de prison requises

Trois des six prévenus dans l'affaire des abus sexuels sur mineures à Schmitten (FR) pourraient être condamnés à la prison. Le Ministère public a requis contre eux des peines allant de deux ans à trois ans et demi.
Les faits remontent pour la plupart à l'été 2005. Les victimes avaient alors pour deux d'entre elles moins de 16 ans, la plus âgée un peu moins de 18 ans. Cette affaire de viols, de partouze et d'encouragement à la prostitution a défrayé la chronique en mars 2007. Ouvert la semaine dernière, le procès s'est déroulé à huis clos.
La peine la plus lourde, 40 mois, a été requise contre un Suisse d'origine turque, âgé de 20 ans, pour viol et abus sexuels qualifiés, actes sexuels répétés avec enfant, contrainte sexuelle et encouragement à la prostitution.
La substitut du procureur requiert en outre 180 jours-amende avec sursis contre un Suisse de 48 ans et 60 jours-amende contre un Serbe de 39 ans pour actes sexuels avec enfants essentiellement. La défense plaide l'acquittement pour ces deux accusés.

Le jugement doit être rendu lundi prochain.

 

Le peuple a voté un internement à vie pour ce genre de délinquants !!!!!

Quand la volonté du souverain sera-t-elle respectée ?

 

19:06 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

07/02/2008

Mise en service de la prison de La Brenaz reportée d'un mois

Le transfert des détenus de la prison surpeuplée de Champ-Dollon au nouvel établissement de La Brenaz à Genève a été reporté d'un mois. La faute de ce retard au système de caméras de surveillance qui a été grillé par un électricien maladroit.

Actuellement seuls 4 détenus ont intégré les locaux flambant neuf de La Brenaz, a indiqué Constantin Franziskakis, directeur de l'Office pénitentiaire. Il confirmait une information de la "Tribune de Genève". Une quinzaine de détenus auraient dû être transférés chaque semaine de Champ-Dollon depuis début février pour atteindre le plein régime (68 détenus) à la fin du mois.

Mais les aléas des travaux en ont décidé autrement. Lors de l'installation des caméras de surveillance, un électricien a injecté dans le circuit 400 volts à la place de 220. Certaines caméras ont été grillées, a expliqué M. Franziskakis.

Pour des raisons de sécurité, le transfert des détenus est retardé le temps de réparer le système. Tout devrait rentrer dans l'ordre à la fin du mois. La Brenaz devrait donc accueillir ses 68 détenus à la fin mars. Les quatre prisonniers qui sont déjà sur place sont surveillés par 27 gardiens, souligne le directeur.

 

Ça fait quand même cher le détenu…….

Mais bon, Genève a les moyens, tout le monde le sait…..

 

20:12 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)