07/02/2008

Arts du cirque: Genève en sera la capitale mondiale en 2010

Genève se transformera en capitale mondiale des arts du cirque en 2010. Une multitude de spectacles et d'événements autour de ce thème auront lieu tout au long de l'année sous l'égide de la manifestation "Monde du Cirque Genève 2010".

"Des artistes et des cirques du monde entier feront escale à Genève pour présenter des spectacles inédits", dont 40% seront gratuits, ont annoncé les organisateurs. Plus de 180 spectacles en plein air, une centaine de chapiteaux, 15 expositions ainsi que des spectacles de théâtre et de danse sont annoncés.

Le cirque et les arts de la rue envahiront des salles, des rues et des places de la ville de Genève et d'autres communes. Due à un privé, cette initiative a reçu l'appui de Genève Tourisme. De nombreux partenaires culturels, théâtres ou salles de spectacle vont s'associer à la manifestation en consacrant un événement au thème du cirque.

Les artistes en tout genre peuvent encore s'annoncer jusqu'à fin août pour participer à l'événement. L'initiateur du grand rendez-vous international du cirque, Youri Messen-Jaschin, avait déjà créé une manifestation similaire à Lausanne en 1987. Elle avait attiré selon lui 485'000 spectateurs, dont un quart venant de l'étranger.

 

Quiconque étant un tant soit peu au fait de l’actualité politique genevoise sait depuis longtemps que Genève est la capitale d’un cirque de niveau mondial…….

 

19:11 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (1)

04/02/2008

Le voisinage genevois fautif du manque de logements

A Genève, la construction de logements est souvent bloquée par des voisins qui n'hésitent pas à abuser des voies recours pour retarder les échéances. "C'est véritablement une plaie", a déclaré le conseiller d'Etat Robert Cramer.

"Il y a un nombre phénoménal de recours contre les plans localisés de quartier et les modifications de zone", a poursuivi le magistrat écologiste, responsable du Département du territoire. Selon lui, les problèmes que rencontrent aujourd'hui les Genevois pour se loger ont pour origine des voisins intransigeants.

Pourtant, les recours ne sont généralement d'aucune utilité sur le résultat final. "Il est rarissime qu'ils aboutissent", a noté M. Cramer. Les gens engagent des procédures pour gagner du temps ou pour profiter un an de plus de la vue qu'ils ont depuis chez eux, avec d'ennuyeuses conséquences pour ceux qui cherchent un toit.

 

 

Le plus triste de l’histoire, c’est que le parti de Monsieur  Cramer est loin d’être le dernier à déposer des recours contre les constructions……..

 

18:11 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

31/01/2008

Genève: fraude à l'assurance chômage pour 780'000 francs

Un collaborateur de la Caisse cantonale genevoise de chômage (CCGC) et deux complices sont soupçonnés d'avoir fraudé l'assurance chômage pour un montant estimé à 780'000 francs. Une plainte pénale a été déposée par le Département de la solidarité et de l'emploi (DSE).

Le fonctionnaire sera aussi sous enquête administrative en vue de son licenciement, indique le DSE dans un communiqué. Les faits se sont produits entre novembre 1999 et décembre 2007. Le fonctionnaire a modifié dans le fichier informatique du système d'information de l'assurance chômage (SIAC) les données de ses deux complices présumés.

Ce procédé a permis d'augmenter rétroactivement leurs droits aux prestations de l'assurance chômage. Le montant de la fraude peut encore évoluer en fonction de l'enquête. Le fonctionnaire était notamment chargé du contrôle interne de la CCGC. Il a ainsi pu agir de manière "particulièrement astucieuse" et a réussi à échapper à des contrôles internes.
 

Après les offices de poursuites et faillites, le chômage.

A qui le tour ?

 

18:47 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

Genève: fraude à l'assurance chômage pour 780'000 francs

Un collaborateur de la Caisse cantonale genevoise de chômage (CCGC) et deux complices sont soupçonnés d'avoir fraudé l'assurance chômage pour un montant estimé à 780'000 francs. Une plainte pénale a été déposée par le Département de la solidarité et de l'emploi (DSE).

Le fonctionnaire sera aussi sous enquête administrative en vue de son licenciement, indique le DSE dans un communiqué. Les faits se sont produits entre novembre 1999 et décembre 2007. Le fonctionnaire a modifié dans le fichier informatique du système d'information de l'assurance chômage (SIAC) les données de ses deux complices présumés.

Ce procédé a permis d'augmenter rétroactivement leurs droits aux prestations de l'assurance chômage. Le montant de la fraude peut encore évoluer en fonction de l'enquête. Le fonctionnaire était notamment chargé du contrôle interne de la CCGC. Il a ainsi pu agir de manière "particulièrement astucieuse" et a réussi à échapper à des contrôles internes.
 

Après les offices de poursuites et faillites, le chômage.

A qui le tour ?

 

18:47 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

24/01/2008

Genève: dépenses injustifiées dans un EMS

L'Etat de Genève a suspendu pendant deux mois la subvention de l'EMS Val Fleuri, dont les dirigeants sont soupçonnés de dépenses injustifiées. Le montant non versé de 1,12 million correspond à l'équivalent du préjudice supposé.
François Longchamp, chef du Département de la solidarité et de l'emploi (DSE), avait déjà pris cette décision fin novembre 2007, après avoir pris connaissance des premiers éléments du rapport de l'Inspection cantonale des finances (ICF).
Organe de révision, l'ICF a mis en évidence des faits préoccupants. Par exemple, les membres du conseil de fondation ont dépensé près de 40'000 francs dans des restaurants gastronomiques en 2005 et plus de 60'000 l'année suivante. Ils ont aussi consacré près de 30'000 francs dans un voyage au Portugal avec leurs conjoints.
Quant au directeur, sa rémunération ne respecterait pas la convention collective. Il aurait notamment touché 40'000 francs en plus de son salaire pour un mandat au bénéfice de son propre EMS. Il s'est aussi octroyé une voiture de fonction à près de 60'000 francs.
Retenue en vertu du principe de précaution, la somme suspendue équivaut à un peu plus du dommage supposé sur une période de trois ans, de 2005 à 2007. Ce gel n'a aucune conséquence sur l'encadrement des résidents, car l'EMS dispose de liquidités pour au moins six mois. Après une première discussion mi-janvier, une rencontre est prévue vendredi entre le département et les responsables de l'EMS.

 

C’est probablement le personnel et les « clients » qui vont en subir les conséquences…Les profiteurs ne vont certainement pas rembourser…….Mais l’Etat aura fait croire qu’il fait son boulot

 

19:07 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

18/01/2008

Fribourg: 3 millions de plus pour réduire les primes maladie

Le canton de Fribourg dépensera cette année 3 millions de francs en plus pour réduire les primes d'assurance maladie des familles et des personnes seules de condition modeste.Le Conseil d'Etat a en effet relevé les limites de revenu et le supplément pour enfant à charge.

Une personne seule aura désormais droit à une réduction si son revenu est inférieur à 38'000 francs, a indiqué le gouvernement fribourgeois. En 2007, la limite était fixée à 37'400. Le supplément au revenu accordé par enfant à charge a également été revu à la hausse, passant de 10'300 à 10'800 francs. En 2007, il avait déjà été augumenté de 300 francs.

Ces adaptations occasionnent des dépenses supplémentaires de 3 millions de francs. Le budget 2008 consacré à la réduction de primes, devisé à 134 millions de francs, ne devrait toutefois pas être dépassé. L'an dernier, quelque 81'000 Fribourgeois ont vu leur prime d'assurance maladie réduite, ce qui a coûté 123 millions au canton.

 

 

A Genève, c’est un million en moins...

 

23:14 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

Valais: cent millions de francs pour les forêts de protection

près des années de restrictions budgétaires, les forêts de protection valaisannes vont bénéficier de moyens financiers. Des travaux pour 100 millions de francs seront réalisés au cours des quatre prochaines années.

L'entretien des forêts qui protègent les zones habitées et les infrastructures contre les glissements de terrain, les chutes de pierres ou encore les avalanches est essentiel, a rappelé Jean-Jacques Rey-Bellet, chef du Département des transports, de l'équipement et de l'environnement. Les forêts protectrices représentent le 77% de la surface totale de la sylve valaisanne.

Les mesures d'économies prises par la Confédération en 2003, ont fortement ralenti les travaux indispensables. Si bien qu'actuellement, 47% des forêts de protection présentent un déficit de rajeunissement ou de stabilité et nécessitent un entretien.

Le canton d'Uri va pour sa part investir 80 millions de francs d'ici 2015 pour se protéger contre les inondations. Les premiers travaux débuteront pendant l'hiver 2008/2009. Le programme de lutte contre les inondations a été élaboré après les intempéries d'août 2005.

 

A Genève, avec cent millions, on vient en aide à autant de fonctionnaires en détresse qu’il y a de millions…

 

23:06 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

Inauguration d'une nouvelle prison à Genève

Le nouvelle prison de "La Brenaz" a été inaugurée à Puplinge dans la campagne genevoise. Cet établissement, qui peut accueillir 68 détenus, devrait donner un petit bol d'oxygène à la prison voisine de Champ-Dollon confrontée à une surpopulation chronique.
"La Brenaz" ne résoudra pas le problème de surpeuplement de Champ-Dollon, a souligné d'emblée le directeur de l'Office pénitentiaire. Il rappelle que 450 personnes sont actuellement détenues à Champ-Dollon et que l'objectif et de réduire ce nombre à 270. Dès le 4 fèvrier, les premiers détenus pourront intégrer les nouveaux locaux.
"La Brenaz" s'articule en un ensemble de quatre bâtiments d'un étage sur rez, d'une surface de 4270 m². Le quartier cellulaire est réparti sur deux blocs. Les deux autres ailes sont réservées à l'administratif, aux ateliers de buanderie, de cuisine et de boulangerie-biscuiterie ainsi qu'à une salle de sport et de détente. Chaque cellule est individuelle.

 

A Genève, on préfère consacrer  l’argent à payer un fonctionnaire suspendu pendant des années, puis le licencier en lui versant encore 2 ans de salaire et prendre en charge les honoraires d’avocat. Jusqu’à maintenant on parle de plus ou moins un million…auquel devrait s’ajouter le libre passage de la caisse de retraite, les frais de justice de l’Etat etc…

 

22:59 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

16/01/2008

Neige dans les Alpes: phase rouge décrétée pour le trafic lourd

La force inattendue des chutes de neige au Tessin a plongé le trafic dans le chaos. Les autoroutes A2 et A13 ont été interdites aux poids lourds, les cars postaux ont circulé avec du retard et des vols ont été annulés à l'aéroport de Lugano.
La région de Lugano était la moins préparée. Météosuisse avait uniquement prévu de la pluie pour mercredi alors que la neige a recouvert la ville. Les chaînes étaient obligatoires sur les collines voisines et la route cantonale dans le Malcantone a été bouclée momentanément, a indiqué Viasuisse. Sur le Monte Ceneri, le réseau des cars postaux a subi des perturbations.

 

 

Genève a vécu une situation identique dans les années 80, ceux qui étaient nés s’en souviennent certainement…

 

22:57 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

Grippe: l'épidémie s'est installée dans toute la Suisse

Une vague de grippe touche toute la Suisse depuis la semaine dernière. Le nombre de cas annoncés a presque doublé par rapport aux premiers jours de 2008, s'établissant à 211 cas pour 100'000 habitants, selon les extrapolations de l'Office fédéral de la santé publique.
Durant les périodes d'épidémie, les virus se transmettent avant tout par les particules en suspension dans l'air ou véhiculées par les systèmes de ventilation, sans oublier les contacts directs entre humains, rappelle Yves Thomas, responsable du Centre national Influenza. On ignore en revanche les risques de transmission via des supports inertes comme les billets de banque.
Un établissement bancaire a ainsi mandaté des virologues des Hôpitaux universitaires genevois pour une étude qui a établi que le virus de la grippe pouvait rester jusqu'à 17 jours sur un numéraire. Pour savoir si l'on risque d'attraper la grippe en réglant ses factures. Il faudrait une étude complémentaire, précise M. Thomas.
Le taux de concentration du virus est la condition déterminante. Mais une humidité élevée, une température inférieure à 10 degrés et le mélange avec du mucus influent aussi sur la durée de vie du virus sur le papier-monnaie.

 

Les banques s’allient aux sociétés pharmaceutiques. Pour compenser les pertes sur les subprimes les banquiers achètent des actions des sociétés pharmaceutiques, ensuite pour faire grimper les bénéfices (et les cours), ils rendent les gens malades…

 

22:44 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)