07/11/2007

Robert Cramer restera au gouvernement genevois

Elu au Conseil des Etats le mois dernier, Robert Cramer restera en parallèle au Conseil d'Etat genevois jusqu'à la fin de la législature dans deux ans. Il conservera son département entier mais laissera le pilotage de certains dossiers à ses collègues.

L'élu écologiste a annoncé sa décision devant les médias. Ses collègues l'avaient invité à prendre position rapidement quant à un éventuel départ du gouvernement cantonal. Ils redoutaient l'hypothèse d'une élection partielle tombant à quelques mois de la fin de la législature. La volonté de vouloir tenir conjointement tous les engagements pris par les sept conseillers d'Etat au moment de leur investiture il y a deux ans a aussi pesé dans la balance.

Le Conseil d'Etat a mené une série de discussions sur la question du double mandat depuis la semaine dernière, a expliqué son président Charles Beer. Il lui est apparu que la présence d'un de ses membres pendant deux ans à Berne représentait une bonne occasion de mieux défendre les intérêts du canton au niveau fédéral.

Même si Robert Cramer devra consacrer au moins un mi-temps à son mandat à Berne, le Conseil d'Etat s'est refusé à redécouper les départements. Cela au grand dam de certaines voix à droite qui préconisaient un dépeçage du département du Vert, considéré comme l'un des plus lourds, pour confier les questions d'aménagement au libéral Mark Muller.

 

L’élu Vert, contrairement à une élue popiste vaudoise, n’a pas peur d’assumer les deux mandats électifs qui le concernent. Il a seulement décidé de laisser faire le boulot par d’autres….

Laissera-t-il aussi les rémunérations ?

 

18:27 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

06/11/2007

Contrats d'intégration bientôt à Zurich

Après les deux Bâles, Zurich se prépare à introduire des contrats ou conventions d'intégration pour les étrangers. Premiers en Suisse, ces trois cantons lancent un projet pilote au début de l'an prochain, incluant au total 120 migrants et leurs familles.

En signant l'accord, le migrant s'engage à atteindre certains objectifs individuels, en particulier au niveau des connaissances linguistiques. La convention s'adresse aux personnes qui présentent de gros déficits en matière d'intégration et des problèmes sociaux, a expliqué le ministre zurichois de la justice, Markus Notter.

La nouvelle loi fédérale sur les étrangers donne la possibilité de conclure des conventions d'intégration, selon le conseiller d'Etat, qui a rejeté l'idée d'une "contrainte". Toutefois, Zurich veut se doter d'une loi cantonale sur l'intégration ou la migration, comme l'ont déjà fait les deux Bâles.

Depuis août dernier, la responsable zurichoise de l'intégration n'est autre que l'ancienne responsable bâloise de l'intégration, Julia Morais. Celle-ci a collaboré à l'élaboration du contrat d'intégration pour les deux Bâles, le modèle repris par Zurich. Le but visé est de lier l'octroi d'un titre de séjour à des exigences minimales, telles connaissances de la langue ou des usages locaux.

 

Ne pourrait-on pas créer, en Suisse romande, un contrat d’intégration pour les Suisses allemands…………

 

23:31 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

Initiative pour le maintien des aides aux aînés à Genève 3

L'AVIVO et A gauche toute! (AGT) veulent combattre par tous les moyens la suppression des prestations versées par la Ville de Genève aux rentiers AVS. Après le dépôt de pétitions, ils ont lancé une initiative municipale demandant le maintien des aides.

L'association de défense des aînés et le parti ont deux mois pour récolter les 4000 signatures nécessaires. Présentée aux médias, l'initiative veut pérenniser les aides municipales aux aînés les moins fortunés en les inscrivant dans un règlement.

Ces prestations, qui seront supprimées par la Ville dès janvier 2008 sur injonction du canton, se montent à 185 francs pour une personne seule et 265 pour un couple. Quelque 5000 personnes âgées en sont actuellement bénéficiaires.

Les opposants à la suppression des aides font flèche de tout bois. L'AVIVO a déjà remis aux autorités une pétition forte de 2100 paraphes. Le Parti du travail (PdT) en a déposé une autre, signée par 3400 personnes.

De son côté, A gauche toute! a cherché, en vain, à faire passer un arrêté en urgence au Conseil municipal. Le parti déposera aussi un amendement pour rétablir les 10 millions dévolus aux prestations lors de l'examen du budget 2008 en décembre.

 

Comme on dit, l’union fait la force…

23:27 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

Initiative pour le maintien des aides aux aînés à Genève 2

L'AVIVO et A gauche toute! (AGT) veulent combattre par tous les moyens la suppression des prestations versées par la Ville de Genève aux rentiers AVS. Après le dépôt de pétitions, ils ont lancé une initiative municipale demandant le maintien des aides.

L'association de défense des aînés et le parti ont deux mois pour récolter les 4000 signatures nécessaires. Présentée aux médias, l'initiative veut pérenniser les aides municipales aux aînés les moins fortunés en les inscrivant dans un règlement.

Ces prestations, qui seront supprimées par la Ville dès janvier 2008 sur injonction du canton, se montent à 185 francs pour une personne seule et 265 pour un couple. Quelque 5000 personnes âgées en sont actuellement bénéficiaires.

Les opposants à la suppression des aides font flèche de tout bois. L'AVIVO a déjà remis aux autorités une pétition forte de 2100 paraphes. Le Parti du travail (PdT) en a déposé une autre, signée par 3400 personnes.

De son côté, A gauche toute! a cherché, en vain, à faire passer un arrêté en urgence au Conseil municipal. Le parti déposera aussi un amendement pour rétablir les 10 millions dévolus aux prestations lors de l'examen du budget 2008 en décembre.

 

Si les signatures ne sont pas réunies dans ces conditions, c’est vraiment qu’il y a un problème à « A gauche toute »…

 

23:21 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

Initiative pour le maintien des aides aux aînés à Genève 1

L'AVIVO et A gauche toute! (AGT) veulent combattre par tous les moyens la suppression des prestations versées par la Ville de Genève aux rentiers AVS. Après le dépôt de pétitions, ils ont lancé une initiative municipale demandant le maintien des aides.

L'association de défense des aînés et le parti ont deux mois pour récolter les 4000 signatures nécessaires. Présentée aux médias, l'initiative veut pérenniser les aides municipales aux aînés les moins fortunés en les inscrivant dans un règlement.

Ces prestations, qui seront supprimées par la Ville dès janvier 2008 sur injonction du canton, se montent à 185 francs pour une personne seule et 265 pour un couple. Quelque 5000 personnes âgées en sont actuellement bénéficiaires.

Les opposants à la suppression des aides font flèche de tout bois. L'AVIVO a déjà remis aux autorités une pétition forte de 2100 paraphes. Le Parti du travail (PdT) en a déposé une autre, signée par 3400 personnes.

De son côté, A gauche toute! a cherché, en vain, à faire passer un arrêté en urgence au Conseil municipal. Le parti déposera aussi un amendement pour rétablir les 10 millions dévolus aux prestations lors de l'examen du budget 2008 en décembre.

 

Contrairement au canton, la Ville a les moyens de financer ces prestations..…

 

23:17 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

05/11/2007

Ordre national de la Légion d'honneur pour le maire de Zurich

Le maire de Zurich Elmar Ledergerber sera décoré mercredi de l'Ordre national de la Légion d'honneur avec grade de chevalier. Cette distinction lui sera remise par l'ambassadeur de France à Berne Jean-Didier Roisin.

Dès son entrée en fonction comme maire de Zurich en 2002, "M. Ledergerber, francophone, a manifesté son intérêt pour les relations" avec la France, "notamment auprès des représentants des principales sociétés françaises", a écrit l'ambassade de France. M. Ledergerber a été réélu en 2006.

"Pour sa ville, cet élu socialiste s'est voulu tout à la fois pragmatique et ambitieux. Il revendique notamment des relations suivies avec Lyon ou Paris et veille à ce que la politique culturelle de Zurich s'inscrive dans une politique globale de développement et d'intégration", sleon l'ambassade.

 

 

Et qu’en pense Manuel Tornare, le prochain maire de Genève ?????

 

18:18 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

01/11/2007

Genève: un cimetière public s'ouvre aux juifs et aux musulmans

Juifs et musulmans ont désormais la possibilité de se faire enterrer dans des carrés confessionnels au cimetière public de Saint-Georges, le plus grand en Ville de Genève. Les emplacements prévus peuvent accueillir 150 tombes côté musulman et 100 côté juif.

La nouvelle loi sur les cimetières, adoptée en mai après des années de débats, autorise le regroupement confessionnel à l'intérieur des cimetières publics mais pas la création de cimetières religieux privés. Avant cela, Genève restait le dernier canton où une loi, datant de 1876, exigeait des inhumations sans distinction de culte au nom de la laïcité.

Les défunts seront inhumés selon les rites de leur religion et les tombes orientées vers La Mecque ou Jérusalem. Mais les croyants les plus fervents ne choisiront sans doute pas le cimetière de Saint-Georges, car il ne garantit pas la pérennité des tombes, a relevé le magistrat Manuel Tornare. Les concessions sont octroyées pour 99 ans au plus.

 

 

Les Musulmans doivent-ils partager leur « coin » entre Chiites et Sunnites ?

 

 

18:15 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

31/10/2007

Genève: British American Tobacco a été victime d'une escroquerie

Le cigarettier British American Tobacco (BAT) a été victime d'une escroquerie à Genève. L'entreprise a livré plus de 1700 cartons de cigarettes à de faux grossistes qui n'ont jamais payé la marchandise. Cinq personnes ont été inculpées.

Une partie des cigarettes a été retrouvée. Les cartons étaient entreposés dans des containers maritimes dans le quartier du Lignon (GE), au Grand-Lancy (GE) ainsi que dans le canton de Vaud, a fait savoir le juge d'instruction genevois Vincent Fournier, confirmant une information révélée par la "Tribune de Genève".

BAT a porté plainte auprès de la justice genevoise à la fin du mois d'août. Cinq personnes ont rapidement été arrêtées. Certaines ont été inculpées d'escroquerie, subsidiairement d'appropriation illégitime. D'autres sont poursuivies pour recel ou pour leur complicité dans l'affaire.

Le principal suspect est un Palestinien de 39 ans. Il est toujours détenu à la prison de Champ-Dollon, a relevé M. Fournier. Les autres prévenus ont tous été relâchés. Il s'agit d'un Suisse, d'un Sud-Américain, d'un Français et d'un Sri Lankais établi en Suisse alémanique.

Selon la "Tribune de Genève", environ 15 millions de cigarettes, représentant une valeur de 4,6 millions de francs, ont été détournées par les faux grossistes. A ce jour, des centaines de cartons de cigarettes ont disparu. Le juge Vincent Fournier craint que cette marchandise ait déjà été revendue.

 

 

Visiblement, il est facile aux contrebandiers de se fournir en cigarettes…

 

19:36 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (1)

Steinhausen ZG: il conduit 3 mois un camion sans permis

Steinhausen - La police zougoise a arrêté à Steinhausen (ZG) un chauffeur de camion qui circulait depuis trois mois sans permis. Il a été pris dans un contrôle de routine, a indiqué la police.

Le chauffeur a expliqué qu'il avait oublié son permis. Un contrôle a toutefois permis de constater que ce chauffeur professionnel s'était fait retirer son permis trois mois plus tôt.

 

 

La police genevoise devrait apprendre : Avec des contrôles, on arrive à arrêter des chauffards AVANT les accidents…….……

 

19:30 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (0)

30/10/2007

Genève: les ex-squatteurs de Rhino subissent un nouveau désaveu

Les ex-occupants du squat Rhino à Genève subissent encore un désaveu devant la justice. La Commission cantonale de recours en matière de constructions rejette leur recours contre la décision du conseiller d'Etat Mark Muller, qui avait abouti à leur expulsion.

Dans une décision datée du 15 octobre, la commission déclare le recours irrecevable au motif que les anciens squatters, en tant qu'occupants illicites, n'ont pas la qualité pour agir. Le recours visait l'ordre donné par Mark Muller au propriétaire des immeubles de faire débuter les travaux en vertu de la loi sur les démolitions, transformations et rénovations (LDTR).

Les squatters remettaient aussi en cause la décision du conseiller d'Etat de demander l'assistance des forces de l'ordre pour procéder à l'évacuation, qui a eu lieu le 23 juillet. Ils sont également déboutés sur ce point.

Malgré ce nouveau revers, les anciens du Rhino ne comptent pas renoncer à leurs démarches devant la justice. "Nous allons faire recours auprès du Tribunal administratif", a annoncé leur avocat.
 

Il serait peut-être temps que ces gens cessent de faire perdre du temps à la justice et de l’argent au contribuable !!!!

20:36 Publié dans A Genève | Lien permanent | Commentaires (3)