03/04/2009

Obama comme Bush?

Barak Obama se conduirait-il de la même manière que son prédécesseur ?

En permettant que l’OCDE, aux ordres de quelques membres du G20 (France et Allemagne en tête) ne respecte pas son propre règlement qui veut que les décisions de l’OCDE soient prises à l’unanimité de ses membres, en admettant que l’OCDE établisse et publie des listes de pays ne respectant pas certains standards fiscaux sans que les critères d’établissement de ces listes n’aient été fixés par les membres de l’OCDE, les USA de Barak Obama se comportent exactement de la même manière que ne le faisait « W » Bush. Il se moque des institutions. Il n'en fait qu'à sa tête. Il ne suit pas les règles qui régissent (devraient régir) ce monde.
Après avoir été élu sur des promesses de probité, de respect du droit, tant national qu’international, le nouveau président des USA se contredit déjà lui-même. Des Etats de sa propre union ne respectent pas les standards de l’OCDE, les îles anglo-normandes pas plus. Pourtant tans la Grande Bretagne que les USA sont sur la liste dite « Blanche ».

La Suisse ne doit pas accepter cette situation et mettre ces pays devant leurs contradictions.

 

Afin de mettre encore plus en évidence les contradictions de ces pays « dictateurs », les pays de la liste grise devraient immédiatement se mettre en rapport entre eux et passer les accords fiscaux. Ils sont assez nombreux pour que chacun respecte le nombre de 12 traités signés………

30/03/2009

Crise/Régulation: Trichet (BCE) souligne le rapprochement entre les pays du G20

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Jean-Claude Trichet a souligné lundi le "formidable rapprochement" entre les pays du G20 sur la nécessité d'une régulation et d'une surveillance des marchés à trois jours du sommet de Londres.

Lire la suite

18/03/2009

Le CF critiqué suite à sa décision sur le secret bancaire

Le Conseil fédéral en a aussi pris pour son grade lors du débat urgent du National sur le secret bancaire. Bien qu'ils divergent sur les moyens, tous les partis l'ont exhorté à passer à l'offensive face aux attaques de l'étranger.

Lire la suite

13/03/2009

Le Conseil Fédéral capitule !

Pire qu’à l’école ! Quelques pays européens, dont la France et l’Allemagne qui se prétendent « amis », ont simplement racketté la Suisse. Nous menaçant de sanctions dont on ignore les termes exacts, ces deux pays ont réussi à faire mettre un genou à terre à nos gouvernants.

Lire la suite

06/03/2009

UBS: la Suisse et les Etats-Unis d'accord pour éviter une escalade

La Suisse et les Etats-Unis sont tombés d'accord pour éviter toute escalade supplémentaire dans l'affaire de l'UBS. La conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey l'a affirmé à l'issue de son entretien avec Hillary Clinton à Genève.

Lire la suite

02/03/2009

Administrateurs, directeurs généraux et bonus

Un grand débat est ouvert au sujet des rémunérations des dirigeants d’entreprises particulièrement des banques.

Lorsque tout allait bien, beaucoup s’insurgeaient contre le fait que des bonus soient payés en actions ou en options sur des actions de l’entreprise. A posteriori, il s’avère que ce mode de rémunération « pénalise » ceux qui en ont bénéficié et dont les entreprises ont subis de sérieux revers en bourse.

L’UBS en est un parfait exemple. Quel était le cours des actions reçues par M. Ospel au titre de bonus 2006 ou 2007 ? Quel impôt a-t-il payé sur ces montants? Combien lui reste-t-il ? C’est la preuve que le paiement de bonus en actions ou options de l’entreprise n’est pas une garantie complète sur les agissements des dirigeants, mais au moins, ils passent ainsi à la caisse.

Un autre moyen de responsabiliser un peu plus les dirigeants serait de les considérer comme les banquiers privés. Ces derniers doivent répondre sur leur fortune personnelle, jusqu’au dernier centime, du résultat de leur banque. Pourquoi ne pas exiger la même chose des dirigeants d’autres banques ou entreprises ?

Les administrateurs et autres directeurs généraux devraient être soumis aux mêmes conditions. Ils seraient sans doute beaucoup plus prudents dans leurs choix. Leur engagement personnel ne prenant fin qu’un nombre d’années à fixer par exemple 5 ans après leur cessation d’activités. Il n'y aurait ainsi nul besoin de limiter les bonus, puisqu'en cas de mauvaise affaires, ces derniers seraient entièrement confisqués au bénéfice des entreprises.

01/03/2009

Micheline Calmy-Rey craint que la Suisse soit sur une liste noire

Micheline Calmy-Rey prend "très au sérieux" le risque que la Suisse puisse apparaître sur une liste noire des paradis fiscaux. La Suisse est ouverte à des négociations et doit se montrer "plus sûre d'elle et plus proactive", selon la ministre des affaires étrangères.

Lire la suite

26/02/2009

Obama est-il fou ?

Pékin rejette le rapport "irresponsable" du département d'Etat

Lire la suite

24/02/2009

Le PS veut des poursuites contre la direction de la banque UBS

Les dirigeants de l'UBS devraient répondre de leurs actes devant la justice, exige le PS. Quant au Conseil fédéral, il doit changer radicalement de stratégie s'il veut sauver la place financière. Lire la suite

Lire la suite

19:20 Publié dans Banques, Politique | Tags : levrat, ubs, ps, udc, pdc, prd | Lien permanent | Commentaires (5)

23/02/2009

L'action d'UBS touche le fond, la banque se défend

UBS accuse Washington d'ignorer la souveraineté suisse en lui réclamant des informations sur des titulaires de comptes secrets. Lire la suite

Lire la suite