24/04/2008

Expulsion des illégaux: l'Europe trouve un compromis

Les négociateurs du Parlement européen, des 27 pays de l'UE et de la Commission sont parvenus à un accord sur un projet de loi réglementant le retour des immigrés en situation illégale en Europe. La durée de rétention maximale des personnes irrégulières sera de 18 mois.

Selon une source proche des négociations, le compromis prévoit notamment que la durée de rétention maximale des étrangers en situation irrégulière soit de 6 mois, auxquels pourraient s'ajouter 12 mois supplémentaires seulement dans certains cas exceptionnels. Ce point est l'un des plus controversés du projet de loi.

En cas de décision définitive, la Suisse, en tant que membre de l'espace Schengen, aura deux ans pour adapter sa législation en la matière. A la suite de la révision de la loi sur l'asile et les étrangers, acceptée en votation populaire en 2006, la rétention maximale pour les étrangers en situation irrégulière en Suisse a été portée à deux ans.

Ce texte sur les normes et procédures communes applicables dans l'UE au retour des ressortissants de pays non européens en séjour irrégulier est discutée par les institutions de l'UE depuis environ trois ans.

 

Bravo à l’Europe qui a pris 3 ans pour ne ……….rien faire ! Nos partenaires ont fixés des maximums de rétention, mais ils ne disent pas ce qu’ils font après…….Que font-ils des illégaux qui ont « égarés » leurs papiers ? Que font-ils des illégaux qui ne sont pas « repris » par leur pays d’origine ?

C’est à ces questions qu’il faut répondre !!!!!!!!

 

05/02/2008

Contrebande de diesel entre la Suisse et l'Italie

Quatre contrebandiers ont été pincés par la police financière de Varese (I) pour avoir illégalement transporté du diesel entre le Tessin et l'Italie. Au total, les quatre hommes ont transité plus d'un million de litres de carburant.

Cela représente une perte d'environ un demi-million d'euros pour les autorités douanières italiennes, a fait savoir la police financière de Varese. Et de souligner que cette affaire de contrebande est une des plus grosses qui s'est déroulée à la frontière italo-suisse ces dernières années.

 

 

Pas très malin ces contrebandiers, ne savent-ils donc pas que le Diesel est meilleur marché en France qu’en Suisse et qu’il ne devrait plus y avoir de contrôles douaniers entre l’Italie et la France ?

 

19:19 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0)

15/01/2008

Quarante espèces de sauterelles menacées en Suisse

Quarante espèces de sauterelles, grillons et criquets sont menacées en Suisse. Les plus touchées sont celles qui vivent dans les zones alluviales, les marais et les prairies sèches. La Suisse compte une centaine d'espèces de ces orthoptères.

L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) vient de publier une liste rouge. Des 40 espèces menacées, 19 sont vulnérables, huit en danger, dix au bord de l'extinction et trois sont éteintes.

Ces insectes sont sensibles aux changements de leur habitat: ils sont donc un bon indicateur de l'état de la biodiversité, poursuit l'OFEV. La magicienne dentelée par exemple, qui vit dans des prairies steppiques parsemées d'arbustes épineux, est au bord de l'extinction.

 

Sont-elles aussi menacées d’harcèlement sexuel ?

 

21:45 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0)

13/01/2008

Schengen: la question de l'association de la Suisse progresse

La question de l'association de la Suisse à Schengen/Dublin progresse. Les trois derniers Etats membres de l'UE ont levé leurs réserves dans le processus national nécessaire, ont expliqué les missions tchèque, grecque et belge à Bruxelles.
Avec ces déblocages commence la phase finale de la ratification des accords bilatéraux Schengen/Dublin, près de deux ans après la ratification côté suisse.
Les diplomates des 27 Etats membres de l'UE doivent se pencher mardi au sein du groupe AELE sur cette question. Et selon l'ordre du jour, la présidence slovène de l'UE souhaite une approbation pour soumettre la ratification à la décision nécessaire du Conseil des ministres de l'UE.
Au cas où ce processus fonctionnerait, la ratification par les ministres européens pourrait encore intervenir en janvier et l'accord pourrait alors entrer en vigueur début mars.
L'évaluation de l'aptitude de la Suisse à Schengen, dont une conclusion positive est nécessaire pour une association dès novembre, pourra seulement commencer ensuite.
Les Etats de l'UE doivent d'abord adopter la ratification à l'unanimité et chaque Etat peut apporter de nouvelles réserves jusqu'à la décision du Conseil des ministres.
Techniquement, l'approbation de plusieurs accords est également nécessaire. Les accords de Schengen/Dublin sont certes les plus importants.
Mais il y a aussi des accords séparés avec le Danemark, qui a un statut spécial dans le système Schengen/Dublin, et avec les autres Etats associés, la Norvège et l'Islande.

 

Lorsqu’il s’agissait de mettre en œuvre les accords sur la fiscalité de l’épargne, les pays de l’UE ont été beaucoup plus rapide……On se demande pourquoi!!!!!

 

 

 


23:14 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0)

11/01/2008

Autriche: un camion chargé d'explosifs joue au "Salaire de la peur"

Un semi-remorque hongrois transportant quinze tonnes d'explosifs alors que ses freins étaient défectueux a été arrêté par la police autrichienne, rapportent les médias. Un scénario qui n'est pas sans rappeler le film "Le salaire de la peur".
Le camion a été intercepté non loin de la frontière austro-hongroise lors d'un contrôle de routine, alors qu'il devait encore parcourir 150 km pour livrer sa dangereuse cargaison à la mine de fer qui l'avait commandée.
Selon la police, le chauffeur du camion a été verbalisé d'une amende de 3440 euros (plus de 5600 francs) pour freins défectueux, sans préjudice d'amendes supplémentaires pour manquement à la sécurité de la cargaison.
Dans "Le salaire de la peur", un film franco-italien de Henri-George Clouzot sorti en 1953, les acteurs Yves Montand et Charles Vanel sont chargés d'acheminer un camions de nitroglycérine sur une longue route défoncée pour le compte d'une société pétrolière dont le puits est en flammes.

 

Ce genre « d’aventures » est le vrai danger de la course à l’Europe, les ex pays de l’est n’ont pas eu le temps de se préparer et le retard est tel que seule « la triche » peut permettre aux gens de s’en tirer! 

 

23:50 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0)

24/12/2007

Le PDC veut reprendre des thèmes de l'UDC

Le président du PDC Christophe Darbellay veut s'approprier certains thèmes de l'UDC, après l'éviction de Christoph Blocher du Conseil fédéral. Il approuve pour cette raison le projet d'expulsion des criminels étrangers.
Christophe Darbellay prend exemple sur le président français Nicolas Sarkozy. D'après lui, celui-ci s'est attaqué de façon objective aux problèmes de la politique de l'immigration, privant ainsi le Front national de Jean-Marie Le Pen de son principal thème.
C'est pourquoi, dans une interview parue dans le journal "Sonntag", il approuve le durcissement dans la politique de l'asile. Les criminels étrangers devraient être expulsés et purger leur peine à l'étranger. Il s'oppose toutefois aux exigences de Christoph Blocher de renvoyer la famille toute entière des criminels.............

 

C. Darbellay n’a peur de rien, Il se prend maintenant pour le clone du président de la république française.

Il veut reprendre les thèses de l’UDC et les mettre en vigueur. Les Verts et le PS ne vont pas regretter de l’avoir soutenu dans l’éviction de C. Blocher.

La politique de « chez nous »  devient de plus en plus intéressante. D’ici que l’UDC veuille défendre l’implantation de champs d’éoliennes. Dans cette histoire, le PRD qui est incapable de se renouveler et de reprendre les idées des autres a bien du souci à se faire.

00:05 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0)

19/12/2007

Pas de naturalisation dans les urnes

D'abord d'avis de maintenir, avec des garde-fous, la possibilité pour les cantons et les communes qui le souhaitent d'octroyer le passeport suisse par votation populaire, la Chambre haute a fini mercredi par se rallier tacitement à la Chambre basse, qui juge cette procédure arbitraire.

 

Les élus qui pensent qu’une procédure peut être arbitraire sont de sacrés margoulins, une procédure n’est qu’une façon de faire quelque chose. En elle-même elle ne peut être arbitraire (ou ne pas l’être) Par contre, les citoyens sont, doivent être arbitraires. C’est cela voter, c’est choisir selon ses propres critères de voter oui ou non à une initiative, de voter oui ou non à un référendum, d’élire tel(le) ou tel(le) candidat(e) aux élections. Arbitrer, c’est choisir, en conscience, la juste mesure. Les citoyens et citoyennes de notre pays sont suffisamment démocrates pour savoir faire la part des choses. Jusqu’à présent, bien des communes ont le droit de naturaliser par les urnes. En dehors d’une exception, Emmen, qui s’est vu, une fois, refuser tous les requérants venant d’une région géographique, il n'y a jamais eu de problèmes. Nos élus devraient réfléchir à deux fois avant de vouloir enlever au souverain une partie de ses droits.

 

19:05 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0)

07/12/2007

"Milliard de cohésion": deux derniers accords-cadres approuvés

Le Conseil fédéral a approuvé deux accords passés avec la Lettonie et la Lituanie concernant le "milliard de cohésion". Tous les accords-cadres bilatéraux entre la Suisse et les dix pays entrés dans l'UE en mai 2004 sont désormais bouclés.

La prochaine étape incombe désormais au Département fédéral des affaires étrangères qui doit organiser la signature avec les Etats concernés. Les premiers projets devraient démarrer en 2008.

La Suisse compte être active là où les disparités sont les plus grandes, ainsi que là où elle peut proposer son savoir-faire et offrir des biens d'équipement. Il s'agit principalement des domaines de la sécurité, de l'environnement et des infrastructures, de la promotion du secteur privé, de la santé et de la formation.

Afin d'accompagner cette mise en oeuvre, des postes spéciaux seront créés dans les ambassades suisses en Pologne, en Hongrie, en République tchèque et en Lettonie. Dans chacun de ces pays, les projets qui seront proposés par des Offices de coordination nationaux devront être approuvés par la Suisse. 

Toute l’Europe est là !   Lorsqu’il s’agit de ratifier des accords, il faut du temps… Par contre pour dépenser l’argent du CONtribuable Suisse, ça va très vite…….

20:34 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0)

06/12/2007

Energie électrique consommée: 37% viennent de l'étranger

Plus d'un tiers de l'énergie électrique consommée en Suisse vient de l'étranger. En 2005, la part était de 37% exactement, selon la première statistique nationale sur la provenance de l'électricité publiée par l'Office fédéral de l'énergie (OFEN).

Cette importante proportion s'explique par le fait que le courant est à la fois importé et exporté, selon les moments de la journée et les périodes de l'année. La Suisse dépend donc largement de l'étranger alors même qu'elle a produit en 2005 légèrement plus d'électricité (57,9 milliards de kilowatt-heures) qu'elle n'en a consommé (57,3 milliards de kilowatt-heures).

En 2005, le mix de production indigène d'électricité se composait de 56,6% d'énergie hydraulique et de 38% d'énergie nucléaire, indique l'OFEN. Les 5,4% restants regroupent toutes les autres formes d'énergie, sans distinction.

 

C’est surtout pour nous faire croire que l’ouverture des marchés est inéluctable, alors que nous sommes autosuffisants. Le but est clair, préparer petit à petit une hausse du prix de l’électricité….

 

20:00 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0)

Espace Schengen: l'adhésion de la Suisse pourrait être retardée

L'entrée de la Suisse dans l'espace Schengen, prévue au début novembre 2008, pourrait être retardée. Le calendrier devient serré en raison de l'absence de ratification de la part de trois pays de l'UE mais aussi en raison de l'EURO 2008 de football.

Selon la Suisse, l'adhésion est encore possible à la date prévue, mais cela dépendra de ce qui se passera en Belgique, en Grèce et en République tchèque, a indiqué le chef de la délégation suisse au comité mixte sur Schengen, Hanspeter Mock. Ces trois pays n'ont pas encore ratifié le texte, ce qui empêche le feu vert de l'Union européenne.

L'EURO 2008, qui aura lieu en juin prochain en Suisse et en Autriche, pose aussi problème. Durant cette période, aucun test ne pourra être mené, car les systèmes seront utilisés pour les engagements policiers durant cette manifestation.

 

Pour la Grèce et la République tchèque, c’est facile, ces pays doivent bientôt venir en Suisse pour l’EURO, il suffit de mettre quelques barrières administratives à l’entrée des joueurs pour que la ratification soit accélérée……. Pour la Belgique, c’est plus difficile. Comment faire pression sur un pays qui « n’existe plus » ? La seule chose amusante, c’est que l’UE sera bientôt devant le même problème…….

On pourrait suspendre le paiement de la taxe sur les revenus des Européens.

19:53 Publié dans Europe | Lien permanent | Commentaires (0)