17/11/2010

Sondage: les initiatives du PS et de l'UDC passeraient

Les deux initiatives soumises au peuple le 28 novembre seraient acceptées, selon un sondage SSR. Mais par rapport à la précédente enquête un mois plus tôt, les opposants retrouvent de la couleur. C'est davantage vrai pour l'initiative fiscale du PS que pour celle de l'UDC pour le renvoi des étrangers criminels.

Lire la suite

28/09/2010

Une rocade gouvernementale qui fâche la presse

 

«Putsch», «champ de bataille», «guéguerre partisane»: le grand chambardement au Conseil fédéral annoncé lundi n'est pas du goût de la presse suisse. Pour la majorité des éditorialistes, cette redistribution des ministères ne devrait pas ramener de la sérénité au gouvernement.    lire la suite

 

 

Lire la suite

20:09 Publié dans Politique, Suisse | Tags : cf, udc, pdc, plr, ps, gouvernement | Lien permanent | Commentaires (0)

27/09/2010

Départements fédéraux: PS et UDC en colère, PLR et PDC satisfaits

 

Le bouleversement au Conseil fédéral suscite une large incompréhension et une grosse bisbille PLR-PS, sur fond de suspicion d'arrangements. Les partis de centre-droit se félicitent de l'opération, l'UDC et le PS sont très fâchés et les Verts inquiets.

Pour l'UDC, la répartition des départements annoncée lundi constitue "un coup de force dont l'unique but est de sauver le pouvoir des partis du centre". Une "manoeuvre cousue de fil blanc", de surcroît "irresponsable à un an de la fin de législature", selon le parti.

Le PS est tout aussi mécontent, et son président Christian Levrat est très remonté contre celui du PLR Fulvio Pelli, qu'il n'a pas hésité à traiter de "menteur". En cause, les promesses que le Tessinois aurait faites concernant la répartition des départements.

 

Lire la suite

19:22 Publié dans Politique, Suisse | Tags : cf, udc, ps, plr, pdc | Lien permanent | Commentaires (0)

13/09/2010

l'assurance-chômage se retrouve dans les chiffres rouges

L'actuel ralentissement économique a mis à mal les caisses de l'assurance-chômage. La précédente révision de la Loi sur l'assurance-chômage (2003), qui entendait équilibrer les recettes et les dépenses, tablait sur un chômage moyen de 2,5%, soit 100'000 chômeurs.

Mais ces prévisions se sont révélées trop optimistes. La Suisse connaît ces dernières années un taux de chômage de 3,3%, soit 130'000 personnes.

Du coup, les dépenses sont plus élevées que les recettes et l'assurance perd de 920 millions de francs par an. Actuellement, le déficit cumulé est d'environ 7 milliards de francs..suite

 

Nos responsables politiques ont fait une grande erreur en diminuant le taux de cotisation (en 2004 si j'ai bonne mémoire). En voulant profiter d'une meilleure conjoncture, au lieu de prévoir la crise suivante, nos politiques ont décidés de réduire les charges des salariés et des patrons. Au lieu de réagir aux premiers signes de détérioration de l'économie et de ré augmenter les cotisations, ils ont préférés laisser « pourrir » la situation et creuser un déficit important. Ce serait maintenant aux salariés, particulièrement aux salaires « importants » de payer les pots cassés ! Alors que le montant assuré ne couvre déjà pas les besoins de cette catégorie de population en cas de chômage, ils devraient de plus être taxé d'une cotisation de solidarité. Cette classe est déjà plus que solidaire à travers ses impôts. Je refuserai cette donc le changement dans l'assurance chômage.

17/08/2010

Conseil fédéral: le PDC envisage de lancer une candidature

Le PDC veut garder toutes les options ouvertes dans la course au Conseil fédéral et examine la possibilité de lancer une candidature. Le groupe se prononcera le 3 ou le 4 septembre.

Lire la suite

21/05/2010

Accord UBS: coup de frein de la droite à la taxation des bonus

L'accord d'entraide sur l'UBS a désormais de meilleures chances d'être avalisé par le Parlement. En commission, la droite a infligé un sérieux coup de frein à la taxation des bonus chère à la gauche. Du coup, l'UDC pourrait se rallier au texte conclu avec Washington.

Lire la suite

19/02/2010

Ricardo Lumengo aurait récolté de manière irrégulière des voix

Le conseiller national socialiste Ricardo Lumengo fait l'objet d'une procédure pénale. Le premier élu noir au Parlement fédéral est en effet soupçonné d'avoir récolté de manière irrégulière des voix lors de son élection au Grand Conseil bernois en 2006.

Le politicien biennois a confirmé vendredi dans un communiqué une information en ce sens du quotidien "Blick". Il reconnaît avoir commis une faute et assure n'avoir jamais voulu falsifier les résultats.

Lire la suite

17/02/2010

Compte 2009: excédent important malgré la récession

Malgré la récession économique, le solde de financement ordinaire de la Confédération affiche, pour l'exercice 2009, un excédent de recettes de 2,7 milliards, dépassant ainsi le montant budgétisé de 1,8 milliard.

Lire la suite

07/02/2010

Refusons la baisse du taux de conversion!!

Je refuserai le 7 mars prochain la baisse du taux de conversion de nos caisses de retraites.

Je ne refuserai pas cette baisse parce qu’elle n’est pas sensée, mais parce que c’est la seule façon de compenser la baisse du rendement minimum des nos avoirs de retraite. Je m’explique :

En tant que contribuable fédéral, j’ai payé en 2007 un taux d’intérêt* de 3.4349% sur la dette de la confédération, ce taux a baissé à 3,3117% an 2008. Le taux 2009 n’est pas encore connu ou publié. (Voir tableaux ci-dessous tirés des comptes de l’Etat de la confédération)

*calculés en comparant la dépense d’intérêt à la dette portant intérêt

Charges d'inrétêts et de Dette.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Donc si en tant que contribuable je paie un taux de plus de 3% d’intérêt sur la dette, ce taux étant probablement plus élevé pour les dettes cantonales et/ou municipales et certainement plus élevés encore pour les entreprises et ou les Etats étrangers, j’espère en tant que cotisant à un 2ème pilier recevoir au moins ce que je paie en tant que contribuable. Au lieu de cela, nous avons reçu un taux de 2,50% en 2007 et de 2,75% en 2008. C'est-à-dire que nos avoirs de retraites ont été rémunérés à raison de 73% et 84% de ce que j’ai payé comme contribuable. Et cette différence ne fait que croître pour tous les autres placements !!! Ces derniers devant offrir des rendements meilleurs que la Confédération qui, étant le meilleur débiteur sur le marché doit payer le taux le plus bas. Pour les Genevois, il faut noter que les rendements de l’immobilier tournent autour de 5%... Lorsque l’on voit le manque de logement à Genève, les genevoi(e)s peuvent se poser des questions quant à la qualité de la gestion de leurs avoirs de retraites…

Les actuels retraités dans une moindre mesure et surtout les actuels cotisant se font donc spolier d’une part importante des rendements qu’ils sont en droit de recevoir de la part des gérants de leurs avoirs de retraites. Comme ces derniers sont commissionnés pour le travail de gestion, il faudrait même se demander si il n’y a pas de la gestion déloyale.

Que les avoirs de retraite soient rémunérés comme ils doivent l’être et la baisse du taux de conversion pourra être acceptée par le peuple car elle sera largement compensée par un avoir de retraite bien plus important !

 

(Si l'on appliquait le même raisonnement pour le contribuable cantonal ou municipal, les chiffres deviendraient pires encore!)

26/11/2009

La gauche lance l'offensive contre la libéralisation de La Poste

Le PS et les syndicats ont lancé officiellement leur initiative populaire sur La Poste à Berne. Intitulée "Pour une poste forte", elle veut ancrer le service universel dans la constitution. Le tout serait financé par le monopole sur les lettres jusqu'à 50 grammes et une banque postale.

Lire la suite