13/12/2008

Libre circulation: un non annulerait tout le paquet des bilatérales

L'ambassadeur de l'Union européenne en Suisse ne laisse aucun doute sur l'application de la clause guillotine en cas de non le 8 février à la libre circulation des personnes avec l'UE. Elle sera automatiquement appliquée six mois après que la Suisse aura informé Bruxelles du résultat.

Lire la suite

12/12/2008

Et si Ueli Maurer avait raison !

En plaidant pour que les enfants aient un des parents à disposition à la maison pendant l’enfance, Ueli Maurer pensait certainement aux femmes plus qu’aux hommes. Cette déclaration avait à l’époque provoqué une levée de boucliers des milieux féministes et de la gauche particulièrement. Ces derniers ne se sont pas gênés de le rappeler durant la brève campagne pour l’élection au CF. Les partis du centre avaient, plus mollement, critiqué ces mots. Personne n’avait pris la peine de réfléchir quelque peu à cette idée. Pourtant la gauche ne cesse de réclamer des congés parentaux de plus en plus longs au prétexte que les enfants ont besoin de la présence des parents. Dans ce cas, il y a moins d’adeptes du côté du centre droit.

Le bon sens reconnaît que les enfants ne doivent pas être laissé à l’abandon dans les rues, qu’il faut s’occuper d’eux dès la sortie de l’école. Qui, mieux que les parents peuvent le faire ? Lorsque Monsieur Maurer dit que dans la nature les « femelles » s’occupent de leur progéniture jusqu’à l’émancipation, personne ne peut vraiment le contester. Pour la gauche, seule notre espèce serait différente. Bien qu’elle ait fonctionné « naturellement » depuis la nuit des temps et  jusqu’il y a peu encore. Qui à plus de 50 ans n’a pas presque toujours eu un parent à la maison en rentrant de l’école ? Quel enfant n’appelle pas sa maman lorsqu’il est malade ?

En fait le problème n’est pas là, le problème réside dans le fait que dans notre société de consommation,  la présence à la maison n’est pas (plus) valorisante pour les femmes ou les hommes, l’éducation des enfants et les tâches ménagères sont décrites comme s’il s’agissait de bases besognes.

Selon les féministes, les femmes à la maison devraient avoir honte d’y rester. Et le pire de tout cela, c’est que c’est souvent d’autres femmes, qui font ce reproche, qui affirment qu’elles ne peuvent pas avoir d’indépendance. Alors qu’elles pensent avoir en travaillant cette indépendance. Parce qu’elles gagnent un salaire, qu’elles participent à une vie sociale. Mais en réalité, elles n’y participent pas vraiment. Elles ont disent-elles une double journée, ce qui est probablement vrai, mais sans avouer que ce sont elles qui en ont décidé ainsi. Il faudrait pour que Monsieur Maurer ait raison, valoriser à son juste niveau le travail effectué par les femmes (ou les –trop- rares hommes) à la maison. Un système de rémunération donnerait peut-être ce signal. Imaginons par exemple que dans chaque couple le salaire soit divisé en 2. Le patron de Monsieur et ou de Madame verse obligatoirement la moitié du salaire à l’employé(e) et l’autre moitié au conjoint(e). Quel que soit le revenu.

N’y aurait-il pas là une esquisse de solution ? Le travail ménager ne serait-il pas justement valorisé, rémunéré ? Les enfants n’en seraient-ils pas mieux élevés et éduqués ?

23:05 Publié dans Politique, Suisse | Tags : ueli maurer, ps, pdc, prd, udc | Lien permanent | Commentaires (6)

11/12/2008

Conseil fédéral: l'UDC veut attaquer un siège socialiste

L'élection d'Ueli Maurer mercredi ramenant l'UDC au gouvernement, mais avec un seul conseiller fédéral, le premier parti de suisse reste sous-représenté. Son président Toni Brunner espère y remédier le plus vite possible, au détriment du PS s'il le faut.

Lire la suite

10/12/2008

Succession de Samuel Schmid: Ueli Maurer élu au Conseil fédéral

Ueli Maurer a été élu au Conseil fédéral, l'emportant d'une voix au troisième tour du scrutin face à l'UDC thurgovien Hansjörg Walter. Le major zurichois, successeur de Samuel Schmid, hérite du Département de la défense, de la population et des sports (DDPS).

Lire la suite

19:07 Publié dans Politique, Suisse | Tags : maurer, blocher, ps, pdc, udc, prd | Lien permanent | Commentaires (1)

09/12/2008

Ueli Maurer devrait avoir assez de voix pour être élu

En principe, Ueli Maurer devrait obtenir suffisamment de voix mercredi pour être élu. D'après les promesses de vote récoltées à droite, il devrait avoir les 124 voix nécessaires. PS, Verts et une partie du PDC cherchent une alternative.

Lire la suite

20:22 Publié dans Politique, Suisse | Tags : maurer, blocher, udc, pdc, prd, ps | Lien permanent | Commentaires (0)

08/12/2008

Crise: le crédit de 6 milliards pour l'UBS accepté par le National

Malgré l'opposition de la gauche, le Conseil national a donné son feu vert au versement des 6 milliards de francs pour recapitaliser l'UBS sans condition. Dans la foulée, il a suivi les Etats et accepté de relever la garantie bancaire pour les épargnants à 100'000 francs.

Lire la suite

07/12/2008

OU SE SITUE LE PDC?

Un site Web à visiter:

 

http://www.pdc-vd.ch/fr/newsdetail---0--0--0--0--38.html

 

Lire la suite

06/12/2008

Retirez-vous Monsieur Neirynck

Dans le quotidien « LE MATIN » de ce jour, j’ai pu lire une interview du parlementaire PDC J. Neirynck relative à une chronique publiée dans le temps (Chronique que je n’ai pas pu lire malheureusement)

En me fiant aux questions du journaliste du Matin, j’ai pu comprendre que Jacques Neirynck se plaint de la perte du pouvoir du parlement.

J’ai des doutes sur sa compréhension du monde d’aujourd’hui lorsque il pense que la confédération a dépensé 60 milliards pour sauver l’UBS, le président de son parti devrait peut-être lui expliquer que ce ne sont pas 60 milliards qui ont été dépensé, mais 6 milliards qui ont été investi. La différence est d’importance.

Monsieur Neirynck prétend que le peuple n’a pas toujours raison puisque la plupart des participant(e)s au(x) scrutin(s) n’auraient pas lu –tous selon lui- les brochures explicatives pour les votations. En somme si le peuple vote dans le sens du PDC, il a raison autrement c’est un peuple d’ignorants qui ne veut pas s’informer correctement et vote mal !

En fait le vrai problème de Jacques Neirynck c’est qu’il n’arrive pas à assimiler que son parti a perdu de l’influence.

Depuis la perte du second siège du PDC au CF, le PDC a aussi perdu sa position de force, il n’est plus le parti qui faisait pencher la balance à droite ou à gauche au CF. Cela Jacques Neirynck ne peut pas l’admettre.

Son parti étant le 4ème parti, il n’est plus sur le podium. C’est un parti dont le pouvoir a fortement diminué. Le peuple s’est donc forcément trompé lorsqu’il a préféré d’autres candidats. La démocratie avec un PDC diminué ne fonctionne plus. Il faut donc retirer le pouvoir du peuple. Il ne sait pas décider correctement. Il n’a pas la capacité de comprendre les problèmes actuels donc il ne doit rien dire et faire confiance au PDC. Monsieur Neirynck se plaint aussi du Conseil Fédéral qui ne veut pas prendre en compte les motions que lui et d’autres (lesquels ?) ont déposés pour changer les choses.

Ne serait-il pas temps que Monsieur Neirynck se retire, définitivement cette fois, de la vie politique suisse ?

23:55 Publié dans Politique, Suisse | Tags : pdc, ps, prd, udc, neirinyk, le matin | Lien permanent | Commentaires (4)

05/12/2008

Audition particulièrement brève: le PRD s'est excusé, selon Blocher

Le PRD s'est excusé pour n'avoir accordé que cinq minutes d'audience à Christoph Blocher dans le cadre de la succession de Samuel Schmid, affirme le Zurichois sur "TeleBlocher". Pas tout à fait, précise la cheffe du groupe radical Gabi Huber

Lire la suite

22:44 Publié dans Politique, Suisse | Tags : prd, udc, blocher, cf, pdc, ps | Lien permanent | Commentaires (3)

04/12/2008

Succession de Samuel Schmid: doutes PDC face à Ueli Maurer

La gauche et les Verts ne sont pas les seuls àexprimer leur scepticisme face au candidat UDC Ueli Maurer pour succéder à Samuel Schmid au Conseil fédéral. Le conseiller aux Etats Bruno Frick (PDC/SZ) a notamment fait part de ses doutes dans la presse.

Lire la suite

20:50 Publié dans Politique, Suisse | Tags : pdc, maurer, ps, prd, udc, blocher | Lien permanent | Commentaires (1)