22/04/2009

La RSR pose une bonne question

Qui a refusé l'invitation de l'OCDE à la réunion informelle du 21 octobre 2008 ?

Lire la suite

21/04/2009

Conférence contre le racisme: Micheline Calmy-Rey réplique

Les pays présents à la conférence de l'ONU contre le racisme (Durban II) ont adopté en avance le document final de la réunion, trois jours avant le terme des travaux. L'ONU a expliqué que cet accord rapide est une réponse au président Mahmoud Ahmadinejad.

Lire la suite

20/04/2009

Mahmoud Ahmadinejad provoque un tollé à Genève

Plusieurs dissidents ont fait entendre leur voix à la veille de l'ouverture de la conférence de l'ONU contre le racisme. Un forum organisé par une trentaine d'ONG a réuni plus de 500 participants à Genève.

Lire la suite

15/04/2009

UBS/As. gén.: "Une action douloureuse pour guérir ensuite" selon H.-R. Merz

L'UBS a entamé son véritable redressement mercredi, malgré des comptes toujours dans le rouge. Kaspar Villiger est devenu président de la banque en crise depuis deux ans tandis que le patron Oswald Grübel a détaillé sa stratégie passant par des suppressions d'emplois drastiques.

Lire la suite

14/04/2009

Ryanair paie 16'250 euros pour avoir usé de l'image de Steinbrück

Ryanair a versé 16'250 euros à un mémorial allemand en réparation de l'utilisation non autorisée de l'image du ministre allemand des finances Peer Steinbrück dans une publicité. La compagnie aérienne irlandaise à bas coût est coutumière de ce genre de procédé.

Lire la suite

07/04/2009

La Suisse pas si isolée que cela !

Les socialistes et le PDC ne cessent de prétendre que c’est l’isolement de la Suisse qui a permis que l’OCDE la place sur la liste « grise » des paradis fiscaux. Comme à l’accoutumée de la part de ces deux partis, il ne s’agit là que d’une analyse simpliste et de politique politicienne.

En y regardant de plus près, nous constatons que nous sommes en très bonne compagnie sur cette liste. Non seulement nous y trouvons deux membres fondateurs de l’UE, la Belgique et le Luxembourg, mais d’autres pays membres de l’UE y sont placés. Les pros européens de notre pays devraient y réfléchir à deux fois avant de prendre notre non participation à l’UE comme raison de notre place sur cette liste.

Au contraire, notre absence de la liste « blanche » devrait plutôt être considérée comme un plus. Nous évitons ainsi de côtoyer de vrais paradis fiscaux tels que Jersey ou Guernesey par exemple. Nous évitons également de fréquenter les USA qui sont les premiers à permettre à certains de ses Etats tout et n’importe quoi tout en exigeant des autres pays une conduite irréprochable. Même sous B. Obama les USA ne changent pas vraiment !

Ce qui est plus important à mes yeux après la publication de ces listes, c’est la crédibilité des institutions internationales et la poursuite de notre participation à des institutions qui ne respectent pas leurs propres statuts uniquement pour « faire plaisir » à quelques leaders politiques de pays certes importants mais pas forcément aussi puissants qu’ils pensent l’être.

Serait-il en effet si grave que cela de ne plus participer à l’OCDE et à son financement ? Que nous soyons ou pas membre, cette organisation est aux ordres du G 20, groupe qui n’a aucune légitimité !

Nous voyons le G20 imposer des règles aux membres de l’OCDE sans que nous puissions les discuter ce qui est notre droit le plus clair dans l’OCDE. Pourquoi en rester membre ?

Il est certain que la faiblesse du Conseil Fédéral face aux pressions de certains pays n’a pas donné de signes de refus de cette façon d’agir. Au contraire, certains ont même été confortés dans leur désir de s’attaquer à la Suisse. Nos gouvernants ayant montré une peur (de quoi ?) certaine vis-à-vis de certains pays et lâché du lest sans contrepartie, il est maintenant nécessaire que nos parlementaires rétablissent notre point de vue et l’équilibre si c’est encore possible.

Il y a suffisamment de pays sur la liste grise de l’OCDE pour que ceux-ci se réunissent, pourquoi pas à notre initiative, pour contrebalancer les pays du G20. Ce groupement de petits pays pourrait se faire appeler le P38 et fixer ses propres règles.

06/04/2009

Caisses de pension en crise: six sur dix sont en découvert

La crise des marchés financiers plombe le deuxième pilier. Près de six caisses de pension sur dix sont actuellement en découvert. Deux tiers d'entre elles ont un taux de couverture entre 90 et 100%, le reste se situe en dessous de 90%, selon l'OFAS.

Lire la suite

05/04/2009

L'UBS interdit ses conseillers en placement de voyager à l'étranger

L'UBS interdit à ses gestionnaires de fortune de voyager à l'étranger. Depuis mercredi passé, plus de 1000 conseillers en placement ne peuvent plus s'occuper de leurs clients que par téléphone ou e-mail.

Lire la suite

La Suisse doit contribuer au financement su FMI, estime M. Merz

La Suisse doit contribuer au renforcement du Fonds monétaire international (FMI) décidé par le G20, estime le président de la Confédération Hans-Rudolf Merz. Il part du principe que la Suisse pourrait donner à cette institution une limite de crédit supplémentaire de 10 milliards de dollars.

Lire la suite

09:21 Publié dans Economie, Monde, Politique | Tags : fmi, g20, ocde, merz, cf, bns | Lien permanent | Commentaires (4)

03/04/2009

Obama comme Bush?

Barak Obama se conduirait-il de la même manière que son prédécesseur ?

En permettant que l’OCDE, aux ordres de quelques membres du G20 (France et Allemagne en tête) ne respecte pas son propre règlement qui veut que les décisions de l’OCDE soient prises à l’unanimité de ses membres, en admettant que l’OCDE établisse et publie des listes de pays ne respectant pas certains standards fiscaux sans que les critères d’établissement de ces listes n’aient été fixés par les membres de l’OCDE, les USA de Barak Obama se comportent exactement de la même manière que ne le faisait « W » Bush. Il se moque des institutions. Il n'en fait qu'à sa tête. Il ne suit pas les règles qui régissent (devraient régir) ce monde.
Après avoir été élu sur des promesses de probité, de respect du droit, tant national qu’international, le nouveau président des USA se contredit déjà lui-même. Des Etats de sa propre union ne respectent pas les standards de l’OCDE, les îles anglo-normandes pas plus. Pourtant tans la Grande Bretagne que les USA sont sur la liste dite « Blanche ».

La Suisse ne doit pas accepter cette situation et mettre ces pays devant leurs contradictions.

 

Afin de mettre encore plus en évidence les contradictions de ces pays « dictateurs », les pays de la liste grise devraient immédiatement se mettre en rapport entre eux et passer les accords fiscaux. Ils sont assez nombreux pour que chacun respecte le nombre de 12 traités signés………