17/11/2010

Sondage: les initiatives du PS et de l'UDC passeraient

Les deux initiatives soumises au peuple le 28 novembre seraient acceptées, selon un sondage SSR. Mais par rapport à la précédente enquête un mois plus tôt, les opposants retrouvent de la couleur. C'est davantage vrai pour l'initiative fiscale du PS que pour celle de l'UDC pour le renvoi des étrangers criminels.

Lire la suite

15/11/2010

GUERRE DES MONNAIES: L'ARME DE L'UE

La zone euro traverse une zone de fortes turbulences alimentées par l'Irlande. Alors que Dublin est sous pression croissante pour accepter une aide européenne - que le Portugal envisage aussi-, les déficits de la Grèce viennent à nouveau d'être révisés à la hausse.

"

Lire la suite

08/11/2010

Votations fédérales du 28 novembre 2010

L’initiative «Pour des impôts équitables» recueille toujours plus de sympathies que prévu auprès de la population. Mais depuis quelques temps, les partis bourgeois et les milieux économiques ont intensifié leur campagne pour empêcher que cette initiative ne soit approuvée le 28 novembre.

 

J'ai été convaincu par l'argumentaire des socialistes sur leur initiative et je pense ne pas être le seul à l'être. L'argument qui a fait mouche est celui du taux MARGINAL minimum.

Ce minimum étant fixé à un taux relativement bas, plus bas que celui de mon canton. En regardant la carte du DFF, on se rend compte que les seuls concernés par une éventuelle augmentation d'impôts se trouvent de l'autre côté du rideau de roesti.......

Ceci mis à part, je trouve totalement anormal qu'en étant contribuable dans un des cantons dans lequel le taux d'imposition est le plus haut, mon canton passe quand même à la caisse lors de la péréquation et finance des cantons dont le taux d'imposition est très bas, Cela s'appelle de la concurrence déloyale et je me demande si la comco ne devrait pas s'intéresser à ce cas....

 

07/11/2010

Genève: sept requérants hospitalisés après une rixe à Onex

Une bagarre a éclaté dimanche vers 10h30 dans un foyer de requérants d'asile à Onex (GE). Une vingtaine de personnes, surtout des Georgiens et des Africains, se battaient avec des couteaux, ciseaux ou barres de fer. Sept personnes ont fini aux urgences de l'hôpital cantonal.

Lire la suite

21/10/2010

Y-a-t-il un pilote au gouvernement suisse?

Pour la Commission fédérale pour les questions de migration (CFM), le nombre de délinquants étrangers renvoyés ces dernières années est plus important que les estimations avancées jusqu'à présent. L'initiative et le contre-projet soumis au peuple le 28 novembre sont inutiles.

Lire la suite

20/10/2010

L'UE ne sait pas ce qu'elle négocie

Criminels étrangers: les conséquences du texte préoccupent l'UE

Bruxelles - L'initiative pour le renvoi des criminels étrangers et ses conséquences possibles pour les citoyens de l'UE préoccupent les Vingt-Sept. Le chef de la mission suisse auprès de l'UE a évoqué la prochaine votation fédérale lors d'une discussion avec des experts de l'UE.

Lire la suite

18/10/2010

Le PLR donne raison à l'UDC

Le PLR entend se placer pour les élections fédérales de 2011 grâce à une prise de position sur la politique étrangère et sur l'Union européenne.

Lire la suite

28/09/2010

Une rocade gouvernementale qui fâche la presse

 

«Putsch», «champ de bataille», «guéguerre partisane»: le grand chambardement au Conseil fédéral annoncé lundi n'est pas du goût de la presse suisse. Pour la majorité des éditorialistes, cette redistribution des ministères ne devrait pas ramener de la sérénité au gouvernement.    lire la suite

 

 

Lire la suite

20:09 Publié dans Politique, Suisse | Tags : cf, udc, pdc, plr, ps, gouvernement | Lien permanent | Commentaires (0)

27/09/2010

Départements fédéraux: PS et UDC en colère, PLR et PDC satisfaits

 

Le bouleversement au Conseil fédéral suscite une large incompréhension et une grosse bisbille PLR-PS, sur fond de suspicion d'arrangements. Les partis de centre-droit se félicitent de l'opération, l'UDC et le PS sont très fâchés et les Verts inquiets.

Pour l'UDC, la répartition des départements annoncée lundi constitue "un coup de force dont l'unique but est de sauver le pouvoir des partis du centre". Une "manoeuvre cousue de fil blanc", de surcroît "irresponsable à un an de la fin de législature", selon le parti.

Le PS est tout aussi mécontent, et son président Christian Levrat est très remonté contre celui du PLR Fulvio Pelli, qu'il n'a pas hésité à traiter de "menteur". En cause, les promesses que le Tessinois aurait faites concernant la répartition des départements.

 

Lire la suite

19:22 Publié dans Politique, Suisse | Tags : cf, udc, ps, plr, pdc | Lien permanent | Commentaires (0)

13/09/2010

l'assurance-chômage se retrouve dans les chiffres rouges

L'actuel ralentissement économique a mis à mal les caisses de l'assurance-chômage. La précédente révision de la Loi sur l'assurance-chômage (2003), qui entendait équilibrer les recettes et les dépenses, tablait sur un chômage moyen de 2,5%, soit 100'000 chômeurs.

Mais ces prévisions se sont révélées trop optimistes. La Suisse connaît ces dernières années un taux de chômage de 3,3%, soit 130'000 personnes.

Du coup, les dépenses sont plus élevées que les recettes et l'assurance perd de 920 millions de francs par an. Actuellement, le déficit cumulé est d'environ 7 milliards de francs..suite

 

Nos responsables politiques ont fait une grande erreur en diminuant le taux de cotisation (en 2004 si j'ai bonne mémoire). En voulant profiter d'une meilleure conjoncture, au lieu de prévoir la crise suivante, nos politiques ont décidés de réduire les charges des salariés et des patrons. Au lieu de réagir aux premiers signes de détérioration de l'économie et de ré augmenter les cotisations, ils ont préférés laisser « pourrir » la situation et creuser un déficit important. Ce serait maintenant aux salariés, particulièrement aux salaires « importants » de payer les pots cassés ! Alors que le montant assuré ne couvre déjà pas les besoins de cette catégorie de population en cas de chômage, ils devraient de plus être taxé d'une cotisation de solidarité. Cette classe est déjà plus que solidaire à travers ses impôts. Je refuserai cette donc le changement dans l'assurance chômage.