03/08/2009

TVA pour l'AI: votation à hauts risques en pleine crise économique

Le sort de la hausse de la TVA en faveur de l'AI, soumise au peuple le 27 septembre, est incertain. Le report de l'entrée en vigueur d'une année pour cause de crise économique ne suffira peut-être pas à convaincre la majorité de se sacrifier pendant sept ans.

Lire la suite

28/01/2009

Le Conseil fédéral déplace la votation sur l'AI au 27 septembre

Les Suisses ne se prononceront pas sur la hausse de la TVA en faveur de l'AI le 17 mai. En raison de la crise économique, le Conseil fédéral a pris la décision inhabituelle de reporter le scrutin sur cet objet au 27 septembre au plus tôt.

Lire la suite

30/11/2008

AVS/réactions: la gauche veut un compromis rapide au Parlement

Le rejet de la 7e initiative populaire sur l'âge de la retraite ne met pas fin au débat politique sur la question. Les syndicats et la gauche veulent un compromis rapide au sein du Parlement, sans quoi ils lanceront un référendum contre la 11e révision de l'AVS.

Lire la suite

18/11/2008

Un hic informatique dans le nouveau numéro AVS

Un couac informatique vient perturber l'introduction du nouveau numéro AVS. Le certificat n'affiche pas toujours le nom actuel d'un assuré mais celui qu'il portait avant son mariage ou son divorce. Quelques milliers de personnes seraient concernées.

Lire la suite

13/10/2008

AVS: le camp rose-vert exige une retraite flexible

Après dix ans de vaines discussions, l'initiative "pour un âge de l'AVS flexible" est la seule solution viable pour une retraite anticipée sociale. Fort de cet avis, un comité rose-vert appelle à voter "oui" lors du scrutin du 30 novembre.

Lire la suite

20:45 Publié dans Economie, Politique, Suisse | Tags : retraite, avs | Lien permanent | Commentaires (1)

15/09/2008

Grâce aux travailleurs de l'UE l'AVS va bien

Grâce aux travailleurs de l'Union européenne, l'AVS va bien actuellement. Ce personnel est une "bénédiction" pour toutes les assurances sociales et pas seulement pour l'AVS, a déclaré Yves Rossier, directeur de l'OFAS, dans une interview parue dans la "NZZ am Sonntag".

Lire la suite

18/04/2008

Les trois quarts des Suisses font du sport

Près des trois quarts de la population suisse (73%) font du sport, au moins occasionnellement. Mais il y a des disparités frappantes: les non sportifs sont beaucoup plus nombreux en Suisse romande (40%) et au Tessin (42%) qu'outre-Sarine (22%).
La part de ceux qui font du sport plusieurs fois par semaine est également beaucoup plus élevée en Suisse alémanique (45%) qu'en Suisse romande (28%) ou italophone (30%). Elle est de 40% au niveau fédéral, selon l'enquête "Sport Suisse 2008" présentée à Macolin (BE).
La comparaison de ces résultats avec "Sport Suisse 2000" montre que la proportion des sportifs réguliers s'est accrue au cours des huit dernières années, alors que celle des inactifs est restée stable.
En outre, l'écart entre les hommes et les femmes tend à disparaître. Elles sont 39% à faire du sport plusieurs fois par semaine, contre 41% chez les hommes. Les non sportives représentent 28% des femmes (27% pour les hommes).
L'inactivité augmente avec l'âge mais cela ne signifie pas que les aînés ne pratiquent plus aucun sport. Au contraire, 39% des hommes et 30% des femmes entre 65 et 74 ans font du sport plusieurs fois par semaine. La part des inactifs représente environ un tiers de cette classe d'âge.
Revers de la médaille: 12% des personnes interrogées se sont blessées au cours de l'année écoulée en faisant du sport. Un quart d'entre elles a eu une incapacité de travail d'au moins une journée.
Le comportement sportif de la population reflète les disparités sociales: plus le niveau socio-professionnel et le revenu d'une personne sont élevés, plus celle-ci fait du sport. L'étude révèle en outre que les étrangers provenant d'Europe du Sud et de l'Est sont moins sportifs que les Suisses.
Ce sondage est le plus vaste jamais mené en Suisse sur le comportement sportif de la population, souligne l'OFSPO. Un échantillon représentatif de plus de 11'000 personnes âgées de 10 à 74 ans a été interrogé. L'enquête sera renouvelée tous les cinq à six ans.

 

Donc il y a de plus en plus de suissesses et suisses qui vont coûter plus cher plus longtemps !!! Ce sont des dangers publics !!!! Forcément ces sportifs vont avoir de plus en plus d’accidents, ils vont vivre plus vieux et encaisser plus d’AVS, être plus longtemps dans les EMS, être pris en charge par les personnels soignants pendant des décennies !!!!!  Il faut qu’ils paient pour ça. Introduisons une taxe sur le sport !.