28/04/2008

Naturalisations par les urnes: la gauche part en guerre

L'octroi du passeport helvétique est une chose trop sérieuse pour que son sort se joue au café du commerce. Forte de cette conviction, la gauche appelle à voter "non" le 1er juin à l'initiative de l'UDC visant à rétablir les naturalisations par les urnes.

"Même Emmen ne veut pas revenir en arrière", a souligné l'association Second@s Plus. La commune lucernoise a dû revoir sa pratique après avoir été remise à l'ordre en 2003 par le Tribunal fédéral. Le rejet des demandes d'un groupe d'étrangers originaires des Balkans était en cause.our le camp rose-vert, la meilleure solution réside dans la désignation de commissions de naturalisation. Elles sont les plus à même de vérifier de manière approfondie si les critères pour devenir suisse, notamment ceux relatifs à l'intégration, sont remplis par les candidats au passeport.La photo et le CV distribués aux citoyens lors de votations ne suffisent pas pour porter un jugement fondé", a estimé le conseiller national Andy Tschümperlin (PS/SZ), par ailleurs ancien président de la commission cantonale de naturalisations. Et d'insister que "le droit de cité n'est pas un lot qu'on gagne dans une fête foraine" 

 

Bravo. Nous avons là une vision de la démocratie extraordinaire, un respect pour ces concitoyens(nnes) exemplaire. Que demande le peuple ? Un verre de pinard au bistrot du coin et basta !!!!!!!!!  Considérer les locaux de vote  comme des  places de fêtes foraines  est insultant pour la démocratie directe. Si la gauche et le PDC ne veulent plus de la démocratie directe, qu'ils lancent une initiative populaire dans ce sens..........

Une fois de plus, comment des électeurs et des électrices peuvent faire confiance à des élus qui eux ne leur font pas confiance !!!!!!

Cela me dépasse !!!!!!