25/04/2008

JO 2008: le Tibet allume sa flamme face au Cervin

La "Flamme tibétaine pour la liberté" a été allumée à Zermatt (VS), sur le Riffelberg situé en face du Cervin. Cette manifestation est la première d'une série prévue en Suisse.

Zermatt et le Cervin ont été choisis par les organisateurs car ils sont un des symboles forts de la Suisse à l'étranger, a indiqué Wangpo Tethong, président de l'officieux Comité olympique tibétain.

Au programme de cette cérémonie qui s'est déroulée à 2582 mètres d'altitude: chants et hymne du Tibet, flamme de la liberté et serment olympique prononcé par le cycliste et membre de l'équipe olympique tibétaine Rigzin Gyaltag.

Après Zermatt, les Tibétains seront à Berne samedi pour une manifestation nationale sur la Place fédérale. Puis, la torche fera escale notamment à Lausanne, siège du Comité olympique international, avant de partir pour le Danemark.

La "Flamme tibétaine de la liberté" a entamé son périple le 10 mars à Olympie en Grèce. Elle le terminera au Tibet lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques, après avoir traversé une cinquantaine de villes sur quatre continents. La flamme représente pour les Tibétains "l'espoir pour la liberté et la justice".

 

Quelle foutaise, Le Tibet fait partie intégrante de la Chine depuis la nuit des temps, lorsque qu’un lama tibétain a déclaré l’Indépendance du Tibet au début du siècle dernier, aucun pays ne l’a reconnu. Le comité Olympique tibétain n’existe que dans l’esprit de quelques séparatistes qui ne veulent pas admettre que le Tibet est chinois, seulement, il apparaît que la majorité des tibétains sont pro-chinois et ne veulent pas de l’indépendance.

 

05/04/2008

Paris pose trois conditions à la venue de Sarkozy aux JO de Pékin

La France pose trois conditions à la participation du président Nicolas Sarkozy à la cérémonie d'ouverture des JO de Pékin. Parmi ces exigences figure l'ouverture du dialogue avec le dalaï lama, a indiqué la secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme, Rama Yade.

M. Sarkozy "prendra sa décision au regard de l'évolution des évènements actuels et s'exprimera après avoir consulté nos partenaires européens, car il parlera alors en tant que président en exercice de l'Union européenne", a déclaré Mme Yade dans un entretien au quotidien "Le Monde".

"Néanmoins, trois conditions sont indispensables pour qu'il s'y rende: la fin des violences contre la population et la libération des prisonniers politiques, la lumière sur les évènements tibétains et l'ouverture du dialogue avec le Dalaï lama", a-t-elle ajouté.

 

Ce genre d’annonce est plus qu’intéressant, il nous montre à quel point les journalistes font leur travail……  « Le Monde » n’est pas un journal que l’on peut qualifier de journal de boulevard. On pourrait même espérer que les journalistes conduisant un entretien avec un(e) représentant(e) de l’Etat français, ministre ou secrétaire d’Etat, soient au courant que l’organisateur des J.O., soit le comité Olympique International n’a pas invité le Président de la République française…

Ce dernier n’a donc pas à donner des conditions pour y participer……….Le ou la journaliste du « MONDE » qui a eu l’entretien avec Rama Yade ne lui pas posé la question de l’opportunité de la question du boycott…

 

Vous pouvez écouter l'entretien donné par Denis Oswald, membre du CIO, à l'émission de la RSR "Forum" du jeudi 3 avril 2008