07/09/2009

Lausanne: décès du jeune homme poignardé mardi par deux mineurs

Le jeune homme de 20 ans poignardé mardi après-midi au centre de Lausanne a succombé samedi à sa blessure, indique la police. L'agresseur de 17 ans a reconnu les faits, comme son complice de 15 ans.

Lire la suite

03/11/2008

Pakistan: deux hommes arrêtés après avoir marié leurs enfants

Deux hommes ont été arrêtés au Pakistan pour avoir organisé le mariage de leurs enfants, âgés de 4 et 7 ans, a annoncé leur avocat. Ils ont été remis en liberté par la suite.

Lire la suite

13:18 Publié dans Monde | Tags : islam, religion, justice | Lien permanent | Commentaires (0)

08/07/2008

Genève: le nombre d'infractions a crû de 1,8%

Contrairement à d'autres cantons romands, Genève n'a pas connu de baisse de la criminalité en 2007. Avec une augmentation de 1,8% du nombre d'infractions par rapport à 2006, la hausse s'affiche cependant comme la plus faible depuis 2000.

Lire la suite

23/06/2008

Mexique: 17 exécutions liées à la drogue en 24h à Ciudad Juarez

Dix-sept personnes ont été exécutées en l'espace de 24 heures à Ciudad Juarez, ville du nord du Mexique où fait rage une guerre entre traficants de drogue. Le cartel de Juarez et celui de Sinaloa sont en conflit pour le contrôle du trafic vers les Etats-Unis.

Lire la suite

19:18 Publié dans Etranger | Tags : justice, trafic, drogues | Lien permanent | Commentaires (0)

150 maris ou parents expulsés du domicile en 2007 à Genève

Genève a renforcé son arsenal de prévention et de répression des violences domestiques. Environ 150 époux et parents violents ont été momentanément éloignés de leur domicile en 2007. La mise en place prochaine d'un observatoire permettra de mieux cerner le phénomène.

Lire la suite

19:05 Publié dans Neuchâtel | Tags : droit, justice, garbani, ps | Lien permanent | Commentaires (3)

16/05/2008

Lucerne: le président du FC Sion a bel et bien agressé un arbitre

Le Tribunal cantonal de Lucerne a confirmé la condamnation du président du FC Sion. Comme la première instance, la cour cantonale estime que Christian Constantin a agressé un arbitre en décembre 2004 à Kriens (LU).

Le Valaisan a été reconnu coupable de lésions corporelles simples. Il a été condamné à une peine pécuniaire avec sursis de 28'000 francs et à une amende de 8000 francs, a annoncé le Tribunal cantonal.

Lire la suite

07/05/2008

Course-poursuite à Muri (AG) en 2003: expulsion du chauffard serbe

Le conducteur serbe qui avait participé en 2003 à une course-poursuite qui s'était soldée par la mort de deux personnes près de Muri (AG) devra bel et bien quitter la Suisse après avoir effectué de la prison. Le Tribunal fédéral a confirmé son expulsion.

Pour les juges de Mon Repos, ce renvoi se justifie par le fait que ce ressortissant de Serbie-Monténégro a à plusieurs reprises mis en danger le trafic routier. Arrivé en 1993 dans le cadre du regroupement familial, il a échoué trois fois à l'examen théorique pour l'obtention du permis de conduire. Ceci ne l'a pas empêché de prendre le volant.

En 2003, il reçoit une première amende de 1200 francs pour un dépassement dangereux. Il est à nouveau condamné peu après à 500 francs d'amende pour avoir continué à rouler sans permis. Le 8 novembre de la même année, il refuse de se faire dépasser par un compatriote sur une route entre Muri et Boswil.

La course se termine par une collision frontale entre la voiture qui tente de le dépasser et un véhicule roulant en sens inverse. Les conducteurs de ces deux véhicules décèdent sur les lieux de l'accident. Sept autres personnes sont grièvement blessées mais le chauffard fautif est indemne.

Son renvoi, ainsi que celui de son épouse croate et de leur enfant, peut donc être exigé et ce malgré les quatorze années qu'il a passées en Suisse.

 

Doit-on regretter de ne pas avoir expulser ce chauffard avant le dernier accident ? Les deux morts ne peuvent, eux, plus rien regretter.

Que sont devenus les autre accidentés ?

 

24/04/2008

Viol d'une mineure à Delémont: l'agresseur arrêté

Une fille de 17 ans a été agressée alors qu'elle rentrait à pied dans la nuit de samedi à dimanche à proximité de Delémont. Un automobiliste s'est arrêté et lui a proposé de la ramener avant de s'arrêter dans un endroit isolé et d'abuser d'elle sexuellement.

L'agresseur a pu être rapidement appréhendé par la police, grâce aux descriptions fournies par la victime et aux recherches immédiates de la police, a indiqué le juge d'instruction cantonal Jean Crevoisier. L'agresseur a reconnu les faits, a-t-il précisé.

Il s'agit d'un Jurassien de 31 ans. Inculpé de viol et contraintes sexuelles, il a été placé en détention préventive. L'homme a déjà été condamné il y a dix ans à une peine de quatre mois de prison avec sursis pour tentative de viol, a précisé le juge

 

 

Combien de viols faudra-t-il encore avant que la justice ne fasse pleinement son travail et mette définitivement hors d’état de nuire ces délinquants sexuels ? Le peuple a voté récemment l’internement à vie pour les délinquants de ce genre. Cet internement devrait être automatique AVANT la récidive…cela ferait beaucoup de victimes en moins !!!!!!!

 

23/04/2008

Un pédophile saisit Mon Repos qui accepte son recours

Le Tribunal fédéral (TF) a accepté le recours d'un pédophile incarcéré depuis 1997 au pénitencier de Pöschwies. L'an dernier, les autorités zurichoises lui avaient retiré la possibilité de bénéficier de congés non-accompagnés.

L'Office cantonal d'exécution des peines avait mis son veto à la suite d'abus commis par un autre délinquant, qui avait lui aussi bénéficié de congés. Pour appuyer son veto, il s'était fondé sur un test informatique d'évaluation du risque de récidive développé par le psychiagtre zurichois Frank Urbaniok.

Selon ce test, le recourant présenterait un "risque de récidive structurel qui n'aurait pas diminué ". En 1999, le pédophile avait pourtant bénéficié d'une appréciation favorable qui attestait d'une évolution positive.

Saisi d'un recours, le TF estime qu'en l'espèce le recours à la méthode développée par le psychiatre zurichois n'est pas suffisant pour supprimer le droit aux congés non-accompagnés. Ce test ne peut remplacer une analyse individuelle de dangerosité par un expert.

Pour Mon Repos, qui renvoie le cas aux autorités zurichoises, une nouvelle décision est indispensable. D'autant que le pédophile avait pu auparavant bénéficier pendant sept ans d'un régime de congé favorable sans qu'il y ait eu le moindre incident

 

 

La position des juges du TF est sans doute correcte, mais comme il s’agit de pédophile, il faut rappeler que le peuple a voté pour  une détention à vie pour ce genre de criminel !!!

 

20/04/2008

Daniel Zappelli réélu triomphalement

Daniel Zappelli a été réélu aisément dimanche au poste de procureur général de Genève. Le radical a obtenu 54'147 voix, contre 38'216 pour son adversaire socialiste François Paychère, actuel président du Tribunal administratif.
Daniel Zappelli, 44 ans, part donc pour un nouveau mandat de six ans à la tête de la justice genevoise. Elu de justesse en 2002, avec une centaine de voix d'avance, il peut cette fois fêter une victoire beaucoup plus large.
La tâche de François Paychère n'était pas facile face au procureur général sortant. Le socialiste a dû batailler ferme pour se faire connaître du grand public, sa fonction de président du Tribunal administratif étant assez peu exposée.
Jamais campagne pour une élection du procureur général n'a été aussi dure. Très politisée, elle a même connu quelques dérapages. Daniel Zappelli s'est ainsi fait entarter par un jeune inconnu lors d'un débat public qui l'opposait à François Paychère.
Le taux de participation s'est élevé à 40,62%, un record pour des élections judiciaires. Daniel Zappelli a fait le plein de voix dans les communes de la campagne genevoise et les agglomérations suburbaines.
Au cours de ses six années passés à la tête du Parquet, Daniel Zappelli s'est distingué dans son combat contre les squatts. C'est notamment sous son mandat que l'emblématique "Rhino" a été évacué. Il a aussi pratiqué la tolérance zéro à l'égard de la pédophilie.
Le procureur général est aussi intervenu dans le débat sur les mendiants roms, qui avait agité Genève l'hiver dernier. Daniel Zappelli était partisan de la répression dans ce dossier.
Les adversaires du radical lui ont reproché d'avoir peu fait cas de la lutte contre la criminalité en col blanc. Dans ce domaine, Daniel Zappelli a eu de la peine à tenir la comparaison avec Bernard Bertossa, son prédécesseur.

 

Les socialistes ont réussi un coup de maître…… Non seulement leur candidat s’est ramassé une veste monumentale, mais leur adversaire a eu un tel succès qu’ils ne peuvent même pas se cacher devant une faible participation. Monsieur Zapelli a une légitimité qu’aucun autre procureur n’a eu jusqu’à maintenant. Les adversaires de Monsieur Zapelli qui voulaient comparer ses résultats à ceux de Monsieur Bertossa n’ont convaincu personne. Cela voudrait-il dire que les électeurs se sont souvenus de qui a instruit le dossier BCG ?