21/02/2011

L'Afrique du Nord et la démocratie

Les peuples de Tunisie et d'Egypte ont montré à leurs voisins la voie à suivre pour aller vers la démocratie. Le peuple Libyen, courageusement tente de suivre ce chemin et j'espère qu'il y parviendra. Si Ben Ali et Moubarak ont quitté le pouvoir qu'ils exercaient sans "trop de casse", il en est déjà autrement pour la Libye. Le colonel, sa famille et ses proches n'ont pas d'endroits sûrs où se rendre, il ne leur reste qu'à se battre ou à mourir. Ils ont choisi comme toujours la manière forte. La seule qu'ils comprennent. Une partie de l'armée a déjà laché le gouvernement et il y a fort à parier que le reste de l'armée ne va pas longtemps rester dans le camp du futur perdant....

Les occidentaux, si prompts à donner des leçons de droits humains aux autres, sont en fait en train de prendre une magistrale leçon. Un cours pratique grandeur nature. Combien de temps a-t-il fallu aux américains et à leurs alliés pour faire tomber le régime irakien?  Combien de victimes civiles sont tombées par l'intervention américaine en Irak? Combien en Tunisie? Combien en Egypte?

Combien de temps faudra-t-il encore pour que la démocratie s'installe en Irak? Probablement beaucoup plus que le temps que les peuples de Tunisie et d'Egypte prendront. La démocratie ne s'exporte pas, elle se crée de l'intérieur. Elles se gagne de l'intérieur par les peuples. Ces peuples ne se laisseront certainement pas "volé" leujr liberté par des religieux intégristes. Ce sont probablement ces derniers qui seront au final les grands perdants de ces révolutions populaires. Ils vont perdre leur statut de recours face à la dictature. Les peuples d'Afrique du Nord aspirent surement beaucoup plus à la liberté de penser, d'agir, de s'exprimer, plutôt que de retourner à un Etat de soumission à une dictature islamique. Les dirigeants des autres pays de la région sont dans une grande inquiétude quant au sort que leurs différents régimes risquent de connaître sous peu. Chaque chef d'Etat doit se demander si il est le prochain sur la "liste".

19/02/2011

Libye: Benghazi enterre ses morts - de nouveaux affrontements

Les forces de sécurité libyennes ont tiré en l'air samedi à Benghazi, la deuxième ville du pays, pour disperser une foule de manifestants. Ceux-ci rendaient hommage aux victimes des rassemblements anti-gouvernementaux des derniers jours, inspirés des exemples tunisien et égyptien.

Lire la suite

14/06/2010

La Suisse doit-elle rester membre de l'ONU?

Au vu du manque de réactions et de soutien de la communaté mondiale lors de la prise d'otages par la dictature libyenne, la question de la présence de la Suisse au sein de l'ONU doit se poser. Si cette communauté n'est pas capable de faire respecter le droit de ses membres, de plus démocratiques, pourquoi faudrait-il rester dans ce que le Général de Gaulle appelait "Machin"?

La ministre du DFAE a indiqué hier soir au TJ qu'il était très difficile de trouver les moyens et les ressources pour faire libérér des otages. Elle a rapellé que les otages suisses de la Libye n'étaient pas les seuls suisses à être (ou avoir été) retenus. Voir les otages au Mali par exemple.

De plus notre ministre a réussi l'exploit de remercier l'UE de ses efforts pour la libération de Monsieur Göldi alors que les pays concernés n'ont rien obtenus. Ils garantissent simplement à la Libye que la Suisse se soumettra au jugement du Tribunal Arbitral mis en place pour l'affaire du fils Khadafi.Ce n'est pas un soutien à la Suisse, mais un soutien direct à la Libye. Après des excuses au Colonel, la ministre remercie les garants de notre prochaine punition!!!!!!

Nous ne sommes concernés par des prises d'otages que depuis que nous faisons partie de l'ONU. Cet organisme sensé éviter ou régler les conflits entres les Etats. Qu'a fait cette institution, ayant un de ses deux sièges en Suisse, à Genève même, pour la libération de nos compatriotes? Rien. Pire, la Libye a même été élue à la commission des droits de l'homme de l'ONU.

 

Quittons cet organisation infiltrée par les dictatures et incapable de réagir à des prises d'otages.

15/03/2010

Ultimatum italien à la Suisse pour mettre fin à la crise des visas

L'Italie hausse le ton face à la Suisse dans la crise des visas liée à l'affaire Kadhafi. Si aucun accord n'est trouvé entre Berne et Tripoli d'ici le 5 avril, Rome présentera une proposition visant à permettre à la Libye de passer outre l'opposition suisse à l'octroi de visas Schengen.

 

Lire la suite

31/08/2009

Les deux Suisses doivent passer devant la justice libyenne

Alors que le délai pour le rapatriement des deux Suisses retenus en Libye échoit ce soir, un officiel libyen a affirmé à la TSR que les deux Suisses doivent encore passer devant la justice avant de pouvoir quitter le pays. Or aujourd’hui et demain sont fériés en Libye.

Lire la suite

26/08/2009

Libye: de l'argent pour la libération?

Commentaire au Blog d'Ada Marra

Ada Marra refusant les commentaires sur son blog, le mien paraît sur ce blog...

Lire la suite

01/04/2009

Affaire Tinner: des copies ont subsisté - leur sort reste ouvert

Nouveau rebondissement dans l'affaire Tinner. Malgré la destruction ordonnée par le Conseil fédéral, des documents ont subsisté. Leur sort reste ouvert. La délégation des commissions de gestion du Parlement aimerait qu'ils soient conservés dans leur intégralité.

Lire la suite

29/12/2008

Berne admet que la police genevoise aurait pu être plus mesurée

La Suisse réagit aux accusations de la Libye, qui affirme que l'arrestation en juillet à Genève d'Hannibal Kadhafi était illégale. Elle dit n'avoir pas violé le droit international, mais admet que la police genevoise aurait pu être plus mesurée.

Lire la suite de l'article

Lire la suite

30/07/2008

La Libye reprend ses livraisons de pétrole vers la Suisse

La crise entre la Libye et la Suisse déclenchée par l'inculpation de Hannibal Kadhafi fait l'objet d'un dégel. Outre la libération sous caution des deux Suisses détenus à Tripoli, la Libye n'a jamais mis en œuvre ses menaces de couper le robinet du pétrole vers le territoire helvétique.

Lire la suite

19:14 Publié dans Commerce | Tags : libye, otages, pétrole | Lien permanent | Commentaires (0)