29/04/2009

Garzon ouvre une enquête pour tortures présumées à Guantanamo

Le juge espagnol Baltasar Garzon a ouvert une enquête criminelle sur des cas de torture présumés qui auraient concerné des détenus de la prison américaine de Guantanamo. Il a souligné qu'elle viserait aussi bien des militaires américains que ceux qui leur avaient donné des ordres.

Lire la suite

23/04/2009

La formidable opportunité d'Omama

La polémique sur les tortures pratiquées par la CIA contre les présumés terroristes capturés après le 11-Septembre en Afghanistan et en Irak ne faiblit pas. Et il est fort probable qu'elle continue avec les nouvelles informations fournies dans un rapport du Sénat américain. Le document affirme en effet que Dick Cheney, le vice-président de George W. Bush, et Condoleeza Rice, ont validé le recours aux tortures, parfois avant même la mise en place de leur cadre légal.

Lire la suite

23:29 Publié dans Justice, Monde | Tags : ben laden, obama, cheney, rice, bush, cia | Lien permanent | Commentaires (4)

06/03/2009

UBS: la Suisse et les Etats-Unis d'accord pour éviter une escalade

La Suisse et les Etats-Unis sont tombés d'accord pour éviter toute escalade supplémentaire dans l'affaire de l'UBS. La conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey l'a affirmé à l'issue de son entretien avec Hillary Clinton à Genève.

Lire la suite

26/02/2009

Obama est-il fou ?

Pékin rejette le rapport "irresponsable" du département d'Etat

Lire la suite

17/12/2008

"J'ai abandonné les principes de l'économie de marché", dit Bush

Le président américain George W. Bush a déclaré mardi avoir renoncé aux principes de l'économie de marché face à la crise, une appréciation extraordinaire de sa part.

Lire la suite

20/11/2008

Al-Qaïda traite Obama d'"esclave noir" au service des Blancs

Le numéro deux d'Al-Qaïda, Ayman Zawahiri, a traité le président élu des Etats-Unis, Barack Obama, d'"esclave noir" au service des Blancs, dans un message diffusé sur l'internet. Il l'a aussi accusé d'avoir trahi ses racines islamiques.

Lire la suite

31/10/2008

Surprise dans la campagne ?

Ne trouvez-vous pas étonnant que Oussama Ben Laden n’ait pas fait parler de lui lors de la campagne pour l’élection présidentielle américaine ? Il nous avait pourtant habitué lors de la réélection de « W » à faire quelques communiqués.

Ce silence voudrait-il dire que nous allons vers quelque(s) surprise(s) ces tous prochains jours ?

 

Ben Laden.JPG
 

Est-ce que l’actuel gouvernement US va nous annoncer sa capture ou son décès ?

Est-ce lui-même qui va se faire entendre d’une façon ou d’une autre ?

J’ai peine à croire qu’il ne profite pas de l’occasion pour faire parler de lui…

 

09/04/2008

Obama appelle à des pourparlers avec l'Iran sur l'Irak

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine Barack Obama a appelé mardi à ouvrir un dialogue avec l'Iran. Ce "sursaut diplomatique" doit viser à mettre fin à la guerre en Irak.

M. Obama, qui dispute à Hillary Clinton l'investiture du parti démocrate pour la présidentielle américaine, a plaidé pour une accentuation des pressions sur le gouvernement irakien afin de le pousser à la réconciliation, et à un "sursaut diplomatique régional incluant l'Iran".

"Nous devrons aussi parler (à l'Iran)" a déclaré M. Obama lors de l'audition à la commission des affaires étrangères du Sénat des deux principaux responsables en Irak, le général David Petraeus et l'ambassadeur Ryan Crocker.

"Je ne crois pas que nous serons capables de stabiliser la situation sans cela", a-t-il ajouté.

David Petraeus, le plus haut gradé américain en Irak a affirmé mardi que l'Iran jouait un rôle "destructeur" en Irak en soutenant les milices chiites à l'intérieur du pays, qui sont actuellement engagées dans des combats avec les forces américaines et irakiennes.

"Récemment, certains miliciens sont redevenus actifs (...), cette résurgence a mis en lumière le rôle destructeur que l'Iran joue en finançant, entraînant, armant et dirigeant les 'forces spéciales', et a relancé les inquiétudes de nombre de dirigeants irakiens au sujet de l'Iran", a-t-il souligné lors d'une audition devant le Sénat américain.

Ces "forces spéciales représentent la plus grande menace à long terme pour la viabilité d'un Irak démocratique", a-t-il ajouté.
 

Le candidat Obama est en train de se mettre à dos les organisations juives.en effet, ces dernières ne pourront certainement pas admettre qu’un candidat puisse vouloir discuter avec un Etat terroriste………