21/10/2008

Pédophilie: Eveline Widmer-Schlumpf appelle à rejeter l'initiative

Déposer plainte contre un pédophile 40 ans après les faits pourrait être traumatisant pour la victime. Pour éviter ce risque, Eveline Widmer-Schlumpf appelle à rejeter l'initiative de la Marche blanche le 30 novembre. Au profit d'une solution plus adéquate.

Lire la suite

20:23 Publié dans Justice, Politique, Suisse | Tags : cf, udc, pdc, ps, prd, pédophilie | Lien permanent | Commentaires (1)

08/07/2008

Fichiers pédophiles à la RSR: collaborateur exclu non réintégré

Le Conseil d'administration de la RTSR a rendu ses décisions dans l'affaire des fichiers pédophiles découverts à la RSR. Il exclut de réintégrer le collaborateur qui a dénoncé le cas, il licencie celui qui détenait les documents et apporte son soutien au directeur Gérard Tschopp.

Lire la suite

25/06/2008

Le Tribunal fédéral confirme l'acquittement d'un pédophile

Piégé par un agent de police qui s'était fait passer pour une écolière de treize ans sur un site de rencontres pour ados, un pédophile échappe à toute condamnation. Le Tribunal fédéral (TF) a confirmé son acquittement

Lire la suite

02/06/2008

Le Conseil des Etats se prononce sur la pornographie enfantine

Les victimes d'actes de pornographie enfantine pourront porter plainte jusqu'à leurs 33 ans. Le Conseil des Etats a privilégié cet allongement du délai de réflexion à l'imprescriptibilité exigée par une initiative populaire.

Lire la suite

22:45 Publié dans Justice | Tags : droit, pédophilie | Lien permanent | Commentaires (1)

08/05/2008

Le CF rennonce à la création d'un registre pour les pédophiles

Le Conseil fédéral ne croit pas dans les vertus d'un registre spécifique fichant les pédophiles et accessible au public comme aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. "Les banques de données de ce genre donnent un faux sentiment de sécurité", selon lui.

L'idée émane de la conseillère nationale Natalie Rickli (UDC/ZH), pour qui la prévention, des sanctions plus sévères et l'internement ne suffisent pas. Tant les parents que les écoles ou les jardins d'enfants devraient pouvoir obtenir librement et gratuitement des informations (nom, domicile, physionomie) sur les pédophiles résidant dans le voisinage. Sa motion a été signée par 71 députés, dont plusieurs des autres partis.

L'exigence d'intégrer ce type de données personnelles et de les rendre largement accessibles pose problème au gouvernement. Il y a fort à craindre que la diffusion de ces informations n'attise les peurs de la population et rende la vie impossible aux délinquants sexuels qui ont purgé leur peine, relève-t-il dans sa réponse.

Des tours de vis sont en outre en préparation. Le Parlement projette de rendre obligatoire la présentation d'un extrait du casier judiciaire par les personnes qui travaillent avec des enfants. Il planche également sur une interdiction de travail de dix ans pour celles qui ont abusé de mineurs.

 

Le Conseil Fédéral a vraiment de la difficulté à gérer la pédophilie. Sauf erreur de ma part, la mise en application de la décision du peuple pour l’internement à vie des délinquants sexuels se fait toujours attendre.

Apparemment le conseil fédéral veut faciliter la vie des délinquants sexuels ayant purgé leur peine, mais en fait prendre les risques à des innocents ! S’il s’agit de protéger des enfants, je ne vois pas de problèmes à « pourrir » la vie de délinquants sexuels même s’ils ont purgé leur peine.

 

23/04/2008

Un pédophile saisit Mon Repos qui accepte son recours

Le Tribunal fédéral (TF) a accepté le recours d'un pédophile incarcéré depuis 1997 au pénitencier de Pöschwies. L'an dernier, les autorités zurichoises lui avaient retiré la possibilité de bénéficier de congés non-accompagnés.

L'Office cantonal d'exécution des peines avait mis son veto à la suite d'abus commis par un autre délinquant, qui avait lui aussi bénéficié de congés. Pour appuyer son veto, il s'était fondé sur un test informatique d'évaluation du risque de récidive développé par le psychiagtre zurichois Frank Urbaniok.

Selon ce test, le recourant présenterait un "risque de récidive structurel qui n'aurait pas diminué ". En 1999, le pédophile avait pourtant bénéficié d'une appréciation favorable qui attestait d'une évolution positive.

Saisi d'un recours, le TF estime qu'en l'espèce le recours à la méthode développée par le psychiatre zurichois n'est pas suffisant pour supprimer le droit aux congés non-accompagnés. Ce test ne peut remplacer une analyse individuelle de dangerosité par un expert.

Pour Mon Repos, qui renvoie le cas aux autorités zurichoises, une nouvelle décision est indispensable. D'autant que le pédophile avait pu auparavant bénéficier pendant sept ans d'un régime de congé favorable sans qu'il y ait eu le moindre incident

 

 

La position des juges du TF est sans doute correcte, mais comme il s’agit de pédophile, il faut rappeler que le peuple a voté pour  une détention à vie pour ce genre de criminel !!!

 

04/04/2008

Crise à la RSR: la direction a déposé plainte contre inconnu

La direction de la Radio suisse romande (RSR) a déposé plainte pénale le 19 mars contre inconnu. Des sauvegardes informatiques ont disparu et des connexions douteuses ont été constatées en lien avec l'affaire des fichiers pédophiles.

La disparition de ces sauvegardes, qui portent notamment sur l'année 2005, date à laquelle l'affaire a débuté, a été découverte lors de la perquisition de la police le 29 février à la RSR. La direction de la radio n'était donc pas au courant. Des accès non-autorisés à la messagerie de la RSR ont également été constatés.

La direction de la RSR espère que la justice pourra diligenter rapidement l'enquête afin d'éviter des soupçons "infondés". Elle confirme en outre la démission d'une informaticienne de la RSR début février, sans donner davantage de commentaires.

 

 

 

Décidément, on peut dire que cette histoire prend des proportions inimaginables. La direction de la RSR a énormément de peine à gérer le réseau informatique de l’entreprise !!!!!!

Est-ce que ce réseau est seulement géré ? On apprend que les collaborateurs peuvent sans difficultés surfer sur des sites plus que douteux, des sauvegardes auraient disparues…. À qui profite cette disparition ? C’est de la foutaise. Des têtes doivent maintenant tomber !!!!!!! Et sans parachute !!!!!!!

 

02/04/2008

RSR: informaticien dans le viseur de la justice - un juge nommé

Les enquêtes se multiplient autour de l'affaire des fichiers pédophiles à la Radio Suisse Romande (RSR). La SSR a choisi un juge à la retraite pour faire la lumière à l'interne. La justice a élargi ses investigations à l'informaticien licencié.

Le juge d'instruction cantonal adjoint Jean Treccani a ouvert une deuxième enquête en marge de l'affaire des fichiers pédophiles. Cette instruction ne concerne pas stricto sensu le téléchargement de fichiers pédophiles par un cadre intermédiaire de la RSR, toujours menée par le juge Philippe Vautier.

Ouverte contre inconnu, cette deuxième enquête ne vise officiellement pas l'informaticien licencié, mais des faits qui le concernent. Selon son avocat, Me Jean-Michel Dolivo, l'intéressé est soupçonné d'avoir copié les fichiers litigieux pour détenir des moyens de preuves. Or, la détention de tels fichiers est illicite.

La SSR a pour sa part mandaté Jacques Reymond pour constater et évaluer les faits dans l'affaire des fichiers litigieux téléchargés à la RSR. L'ancien juge cantonal radical analysera l'organisation, les conditions et les consignes en vigueur à la RSR de 2005 à 2008. Il devra relever les points sur lesquels les interprétations divergent et dire si l'informaticien licencié et le cadre intermédiaire qui a téléchargé les photos ont été traités de manière équitable.

La SSR espère que la désignation de cet enquêteur indépendant va calmer le jeu. Cette nomination a été annoncée alors qu'entre 120 et 150 employés manifestaient leur soutien à l'informaticien licencié devant les locaux de la RSR, à Lausanne.

 

 

Il devient maintenant urgent de faire le ménage à la RSR. Un grand coup de balai est plus que nécessaire !!!!!!

 

22:50 Publié dans Suisse | Tags : rsr, tsr, pedophilie, salegueule | Lien permanent | Commentaires (1)