police

  • Criminalité: le taux suisse augmente et rattrape celui de l'Europe

    Le taux de criminalité a augmenté en Suisse depuis 2004 pour s'aligner largement sur celui de l'Europe. Les cambriolages affichent une hausse, de même que la violence et les menaces, selon une étude. La population continue cependant de faire confiance à la police.

     

    Lire la suite

  • Insécurité à Genève: l'ambassadeur saoudien réclame plus de fermeté

    L'ambassadeur et consul général d'Arabie saoudite à Genève dénonce le laxisme qui règne dans la cité de Calvin en matière de sécurité. "Nous voulons que les choses changent", car la ville est devenue "infréquentable", a-t-il déclaré dans "La Liberté".

    Lire la suite

  • Le Conseil d'Etat fait le ménage à la police vaudoise

    Le Conseil d'Etat vaudois fait le ménage à la tête de la police cantonale. Le commandant Eric Lehmann et le chef de la gendarmerie Alain Bergonzoli quittent leurs fonctions, une décision prise d'un commun accord avec le gouvernement.

    Il y a quelques semaines, les dissensions entre le numéro un et le numéro deux de la police cantonale vaudoise étaient apparues au grand jour. Une délégation du Conseil d'Etat s'est saisie du problème et a entendu les protagonistes.

    Le commandant Eric Lehmann, 61 ans, actuellement en congé maladie, partira en retraite anticipée, a annoncé le Conseil d'Etat vaudois. Alain Bergonzoli, 47 ans, deviendra directeur de l'Académie de police de Savatan.

    Lire la suite

  • Genève: 17 fois moins d'amendes distribuées que l'an dernier

    Les gendarmes genevois, qui font toujours la grève des amendes d'ordre, n'ont distribué que 200 contraventions la semaine dernière pour leur campagne de prévention routière de la rentrée scolaire. C'est 17 fois moins que l'an dernier à la même époque.

    Lire la suite

  • Infiltrations de Securitas: la police veut une loi plus sévère

    Les policiers suisses sont "préoccupés et choqués" par les infiltrations d'associations menées par Securitas. Ils réclament un cadre légal plus sévère pour les entreprises de sécurité privées. Le respect de la protection des données doit être assuré.

    Lire la suite

  • Frais de sécurité: les clubs sportifs neuchâtelois devront payer

    Les clubs sportifs neuchâtelois devront à l'avenir s'acquitter de la majorité des frais de sécurité engendrés par les manifestations à risque de débordements. Le Conseil d'Etat a présenté un arrêté qui vient d'être promulgué à ce sujet.

    Lire la suite

  • EURO 2008: des caméras de surveillance ont été installées à Genève

    Des caméras de surveillance viennent d'être installées le long des axes qui seront les plus fréquentés durant l'EURO 2008 à Genève. Le Conseil d'Etat a fixé des conditions d'utilisation strictes pour les images qu'elles tourneront.

    Lire la suite

  • Neuchâtel: Valérie Garbani s'expliquera en personne vendredi

    La présidente de la Ville de Neuchâtel Valérie Garbani va rompre le silence qu'elle observe depuis le 16 avril. Dans un communiqué, elle a annoncé son intention d'exposer sa situation personnelle lors d'un point de presse prévu vendredi.

    "Je veux apporter des précisions sur mon état d'esprit et ma situation actuels", déclare Valérie Garbani, qui n'est pas apparue en public depuis dix jours. "Je compte surtout clarifier mes intentions quant à mon avenir politique", précise le communiqué, qui ne porte pas l'en-tête habituel de la Chancellerie communale.

    Sauf détermination contraire de sa part, la présidente de la ville est candidate au renouvellement de son mandat à l'exécutif, lors des élections communales prévues dimanche. Un éventuel renoncement serait au demeurant problématique, dès lors que son nom figure sur les listes de candidats déposées le 10 mars.

    La conseillère communale a pris un congé maladie à la suite de révélations sur sa vie privée. Dans son communiqué, elle invoque "les raisons qui l'ont conduite à prendre cette pause de dix jours", ce qui suggère que l'intermède de repos est terminé et qu'elle va réintégrer sa fonction.

     

     

    Que pourrait-elle dire ? Qu’elle se retire définitivement de la politique (comme Jospin ?) Qu’elle regrette sa conduite et présente ses excuses aux policiers insultés, qu’elle demande la réintégration immédiate du policier municipal qui a permis la divulgation de l’information ?

     

  • Affaire Garbani: l'auteur des fuites est suspendu de la police

    L'auteur des fuites sur la vie privée de Valérie Garbani, présidente de la ville de Neuchâtel, a été suspendu avec effet immédiat de la police locale. Le Conseil communal a annoncé cette décision mercredi après une réunion à ce sujet.

    Selon un communiqué, l'exécutif se prononcera prochainement sur une sanction disciplinaire. La décision sera arrêtée à l'issue d'une procédure d'évaluation prévue à l'interne de l'administration communale, laquelle garantit le droit du policier suspendu à être entendu

     

     

     

    Quelles mesures vont être prises à l’égard du politicien neuchâtelois qui, selon les dires du journaliste de l’Express présent à Infrarouge hier soir 22 avril, a également transmis à la presse des copies des rapports de police concernant Valérie Garbani ??????

    Y aura-t-il 2 poids 2 mesures ?

     

  • JARDIN ANGLAIS - Les autorités impuissantes

    Plus jeunes et plus violents, les dealers de haschich continuent à sévir.

    Dépassée par le phénomène, la police admet «jouer aux pompiers».

    Excédés, certains riverains menacent de se faire justice eux-mêmes.


    «Des jeunes dealers d'origine maghrébine sévissent au Jardin anglais depuis des années sans que personne ne bouge. Vols, trafics de drogue se font au détriment des touristes et des riverains! La task force drogue créée par la police n'y a rien changé. Un jour, ça va vraiment péter, quelqu'un va finir par craquer et se faire justice lui-même!» Lire l'article dans le GHI du 10 avril 2008

    http://www.ghi.ch/live/1/home   (recopiez l'adresse et collez-la dans votre barre de navigation)

    Après avoir lu l’article et les réponses des différents politiciens, membres de tous les partis, on constate simplement qu’il y a autant de solutions que de partis, certainement plus puisque un seul représentant par parti a été entendu…Si l’on interroge d’autres membres de ces mêmes partis, on aura d’autant plus de solutions. On notera toutefois :

    Que le gouvernement, lui n’agit pas !!!!

    Que le PS explique comment il faut faire, mais sans que cela influe sur le Conseiller d’Etat PS en charge….

    Que les verts proposent d’engager des policiers étrangers –je ne vois pas le rapport-

    Que la droite veut envoyer la police mais refuse d’augmenter les effectifs…

    Que le centre gauche, soit le PDC, veut réfléchir et proposer une solution pour l’été ou l’automne…de quelle année ?

    Seul le MCG propose d’agir immédiatement, et l'on s'étonne que ce parti ait du succès aux élections...