14/05/2008

Foot: un supporter condamné pour avoir lancé une torche

Le Tribunal de district de Zurich a condamné un supporter de foot à une peine pécuniaire de 45 jours-amende à 100 francs avec sursis et à une amende de 500 francs. Ce Zurichois de 22 ans avait lancé une torche au phosphore contre des fans du FC Bâle.

Les faits se sont produits durant l'été 2007 en marge d'un match entre le Grasshopper de Zurich et le FC Bâle lors d'un affrontement entre deux équipes de supporters. Le fan zurichois condamné était masqué. Filmé par la police, il a toutefois pu être identifié. Il est déjà frappé d'une interdiction de périmètre pour le stade du Letzigrund jusqu'à la fin de l'EURO 2008.

 

 

 

Ce n’est pas cher payé pour la mise en danger intentionnelle d’autrui !!

Cette sanction ne sera certainement pas disuasive!

 

CFF Cargo: un groupe d'experts tirera les chiffres au clair

Un groupe d'experts tirera au clair les chiffres divergeants concernant l'atelier de CFF Cargo à Bellinzone. Ouvriers et CFF ont pris cette décision lors de la première table ronde sur l'avenir de CFF Cargo à Lucerne.

Les experts analyseront en détail les chiffres avancés par les CFF et les ouvriers tessinois, a indiqué le médiateur Franz Steinegger. Le groupe sera dirigé par deux experts indépendants. Il sera composé de deux représentants des CFF, deux des ouvriers ainsi qu'un représentant des cantons du Tessin et des Grisons.

Lors de la prochaine table ronde qui aura lieu le 29 mai, les parties en conflit discuteront d'un plan de mesures proposé par les CFF visant à améliorer la compétitivité du site de Bellinzone jusqu'en 2010. Plus tard, les CFF devront présenter une stratégie à long terme de maintenance du matériel roulant en incluant l'atelier tessinois.

Lors de leur première rencontre après la fin de la grève au Tessin, les syndicats et les CFF ont rappelé leurs positions. Selon M. Steinegger, les ouvriers veulent maintenir les places de travail de Bellinzone. Les CFF souhaitent assainir CFF Cargo et rendre l'atelier de Bellinzone compétitif en le restructurant.

 

La grande foutaise continue, plus d’un mois après la reprise du travail par les grévistes tessinois, on se rend compte que personne n’est d’accord sur les chiffres. Il faut nommer maintenant un groupe d’experts (paritaire) qui devra décider quelle partie à raison… Avec un groupe paritaire, on a toutes les chances qu’il y ait 2 avis différents….Qui paie ? Le pigeon contribuable !

 

13/05/2008

Zurich: un homme est condamné pour menaces contre une journaliste

Un homme de 52 ans a été condamné à 30 jours-amende à 30 francs et à une amende de 500 francs pour avoir menacé une journaliste de la "Wochenzeitung" en 2006. Il voulait l'empêcher d'écrire de nouveaux articles sur lui et sa société de nettoyage.

L'homme avait défrayé la chronique car il avait refusé d'engager une femme voilée. Le Tribunal de district de Zurich l'a reconnu coupable de menaces répétées. Une journaliste qui exerce dans le cadre de la liberté de la presse ne peut pas faire l'objet de telles intimidations, a indiqué la cour.

 

Cela voudrait-il dire que s’il ne s’agissait pas d’une journaliste ce serait acceptable ? !

Valais: le député filmé a été placé en détention préventive

Le député valaisan filmé en train de consommer de la cocaïne a été placé en détention préventive. Le politicien avait annoncé dimanche sa décision de démissionner du PDC.

Cette incarcération vise à sauvegarder les opérations de l'enquête et éviter le risque de collusion, a déclaré le juge d'instruction du Valais central sur les ondes de "Rhône FM" et de la Radio suisse romande. Il n'a pas voulu se prononcer sur les chefs d'inculpation, relevant que le député est présumé innocent.

"S'il y a détention préventive, c'est que le juge en charge de l'affaire a dû estimer qu'il y avait d'autres éléments que la consommation de drogue", a précisé pour sa part le juge d'instruction cantonal.

Il y a une semaine, le PDC valaisan avait annoncé qu'il suspendait un de ses députés au Grand Conseil. Cette décision était la conséquence de la diffusion dans certains milieux d'une vidéo le montrant sniffant de la cocaïne.

S'il ne conteste pas ce fait, le politicien incriminé s'estime victime d'un coup monté et d'un chantage. Il a porté plainte le 28 avril. Depuis, deux personnes ont été arrêtées et placées en détention préventive.

 

N’ayant pas d’information sur ce qui est reproché au député valaisan, on ne peut qu’imaginer une série de motifs. Ce sera certainement pire en terme d’image pour l’élu. La justice valaisanne à vouloir faire valoir la présomption d’innocence ne fait , dans ce cas, qu’empirer la situation. A moins qu'on ne veuille  que protéger cet élu contre son gré.

 

09/05/2008

Les polices cantonale sont priées de contacter les hooligans

Les polices cantonales sont invitées à contacter ces prochaines semaines les supporters jugés potentiellement violents afin de les mettre en garde sur les agissements qu'ils pourraient avoir durant l'EURO 2008. Il s'agit de leur écrire, voire de les convoquer au poste.

Selon le secteur sécurité des pouvoirs publics chargés de l'EURO 2008, cette manière de procéder, déjà appliquée avec succès en Allemagne lors de la dernière Coupe du monde, est une mesure de prévention prometteuse. C'est pourquoi une missive a été envoyée jeudi à tous les commandants des polices cantonales pour les enjoindre d'entreprendre la démarche.

La manière de procéder est la suivante: les polices doivent écrire aux quelques 300 hooligans recensés dans la banque de données "HOOGAN" pour leur demander de se comporter pacifiquement. Dans 10 à 15% des cas, soit pour le noyau dur du mouvement, une convocation au poste de police est également envoyée, ont indiqué vendredi les pouvoirs publics.

Si le destinataire n'y donne pas suite, la demande est répétée. Si cette seconde convocation reste sans effet, une visite à domicile ou au lieu de travail sera menée. Cette procédure n'est pas obligatoire et il revient en dernier lieu aux polices cantonales de l'appliquer.

 

 

 

C’est notre nouvelle Conseillère Fédérale qui est en charge de la sécurité ?

Faisant preuve d’une fermeté sans faille vis-à-vis des hooligans, elle demande aux polices cantonales de bien vouloir prier ces voyous de bien se conduire pendant l’Euro de Foot. Comme chacun le sait, les polices cantonales sont en sureffectif et n’ont rien d’autre à faire…….

 

Bagarre entre requérants d'asile à Vallorbe

Une bagarre entre Africains et Albanais a éclaté jeudi soir suite à un match dans la cour du Centre d'enregistrement de requérants d'asile (CEP) à Vallorbe (VD). Elle a impliqué 60 personnes. La police est intervenue en force. Personne n'a été blessé.

Au terme d'un match de football, une cinquantaine d'Africains en ont décousu avec une douzaine d'Albanais, a communiqué la police cantonale. Alertées par les Securitas, cinq patrouilles et un conducteur de chien ont été dépêchés sur place afin de rétablir l'ordre.

Après plusieurs sommations, les policiers ont fait usage de sprays au poivre pour faire reculer les Africains au fond de la cour. Ensuite, les Albanais ont été évacués et logés dans une bâtisse à proximité.

La tension est redescendue en fin de soirée. Des mesures ont été prises pour éviter que ces bagarres ne reprennent durant la nuit. Elles ont néanmoins failli recommencer au matin: des Albanais ont voulu s'en prendre à la gare à un groupe d'africains en guise de représailles.

La présence de la police a permis d'éviter les échauffourées. Les responsables du centre ont pris des dispositions pour transférer les requérants d'asile albanais vers d'autres centres d'accueil.

 

Ces requérants d’Asile ont montrés une mentalité qui laisse songeur. Comment des gens qui se disent (le sont peut-être) persécutés au point de venir demander l’asile peuvent-ils se conduire de cette façon ? Probablement que les associations de soutiens aux réfugiés trouveront mille et une excuses à ce comportement. En ce qui me concerne, il n’y a plus de guerre en Albanie donc plus de danger pour les 12 albanais qui peuvent rentrer chez eux immédiatement. Pour les africains, ils ont montrés qu’ils savent se battre à 5 contre 1. Ils n’ont pas de raison de rester ici non plus. Nos policiers ont assez de travail sans devoir en plus aller séparé des bagarreurs demandeurs d’asile !

 

08/05/2008

La Suisse critiquée par le Conseil des droits de l'homme

La conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey a défendu à Genève le système démocratique suisse devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU. La Suisse a néanmoins essuyé de nombreuses critiques quant au traitement des étrangers et des immigrés.

La votation du 1er juin sur les naturalisations inquiète notamment plusieurs pays. La Belgique s'est ainsi interrogée sur le fait de savoir si l'acceptation de cette initiative de l'UDC ne serait pas "incompatible avec les obligations internationales" de la Suisse et "le respect des droits fondamentaux". Une inquiétude relayée notamment par le Mexique.

La France, l'Algérie, le Canada et la Slovénie au nom de l'Union européenne ont exprimé leur soutien au projet de créer en Suisse une institution nationale des droits de l'homme.

Le Brésil a mis en cause le plan d'action contre le racisme. La France et les Pays-Bas se sont inquiétés des discriminations de nature sexuelle, visant les handicapés et les homosexuels.

L'Egypte a critiqué "les incitations à la haine raciale à des fins politiques". Son représentant a souhaité que la Suisse ratifie la Convention de l'ONU sur les droits des migrants.

L'Algérie a souhaité que la Suisse s'engage davantage dans la lutte contre la xénophobie et pour l'égalité entre toutes les religions.

 

A en croire tous ces pays, je me demande ce que tant d’étrangers viennent faire en Suisse. Etre critiquer par la Belgique,  un pays à (seulement) deux communautés qui n’arrivent pas s’entendre, dont les droits fondamentaux des citoyens sont bafoués chaque jour, la Belgique  se demande si notre démocratie pour être compatible avec les obligations internationales et le respect des droits fondamentaux.  De qui ?

Le Mexique dont chaque élection ne fait apparaître que corruption et tricherie est un pays inquiet.

Quelques pays dont la France et l’Algérie, veulent soutenir la création en Suisse d une institution nationale des droits de l'homme. Merci à l’Algérie, ce pays cité en exemple dans le monde entier pour son respect des droits de l’homme, de vouloir nous aider. Merci à la France de s’associer à l’Algérie dans cet effort pour nous rendre meilleur. Le Canada par son éloignement et la Slovénie par sa récente indépendance ne valent même pas un commentaire.

Le Brésil se permet, Lui, de mettre en cause le plan d’action contre le racisme. En existe-t-il seulement au Brésil ? L’Egypte ce pays historiquement démocratique, nous donne des leçons de politique !

Non seulement je crois rêver en lisant la dépêche de swissinfo, mais de plus notre ministre des affaires étrangères a écouté ces salades et a pris le temps d’y répondre. La Suisse s’est fourrée dans une drôle de galère an adhérant à cette ONU. Celles et ceux qui ont accepté devraient y réfléchir !

 

Supporters violents à Bâle: le FC Zurich porte plainte

Le FC Zurich (FCZ) a porté plainte contre inconnus après les débordements entre supporters vendredi à Bâle lors du match opposant l'équipe zurichoise au FC Bâle. Le FCZ se dit prêt à aider les autorités.

Les personnes visées par la plainte risquent non seulement des conséquences pénales et civiles, mais aussi une interdiction de stade pour l'ensemble de la Suisse, a indiqué le FCZ sur son site internet (www.fcz.ch).

Le club zurichois est d'avis que 10 à 12 personnes ont jeté des torches allumées sur des spectateurs assis dans un autre secteur, a précisé l'avocat et secrétaire général du FCZ Marcel Rochaix. Le FCZ dispose d'images.

Les auteurs des jets de torches sont passibles de poursuites pour violation de la loi sur les explosifs et mise en danger de la vie d'autrui. Sur fcz.ch, la direction, les responsables sportifs et les joueurs condamnent l'utilisation d'engins pyrotechniques.

 

 

Pour commencer, il serait appréciable que les médias cessent de présenter ces voyous comme des supporters. Le FC Zurich a parfaitement raison de porter plainte et si la police réussi à attraper l’un ou l’autre de ces voyous, qu’il soit accuser de tentative de meurtre ! Cela en calmera plus d’un.

 

Le CF rennonce à la création d'un registre pour les pédophiles

Le Conseil fédéral ne croit pas dans les vertus d'un registre spécifique fichant les pédophiles et accessible au public comme aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. "Les banques de données de ce genre donnent un faux sentiment de sécurité", selon lui.

L'idée émane de la conseillère nationale Natalie Rickli (UDC/ZH), pour qui la prévention, des sanctions plus sévères et l'internement ne suffisent pas. Tant les parents que les écoles ou les jardins d'enfants devraient pouvoir obtenir librement et gratuitement des informations (nom, domicile, physionomie) sur les pédophiles résidant dans le voisinage. Sa motion a été signée par 71 députés, dont plusieurs des autres partis.

L'exigence d'intégrer ce type de données personnelles et de les rendre largement accessibles pose problème au gouvernement. Il y a fort à craindre que la diffusion de ces informations n'attise les peurs de la population et rende la vie impossible aux délinquants sexuels qui ont purgé leur peine, relève-t-il dans sa réponse.

Des tours de vis sont en outre en préparation. Le Parlement projette de rendre obligatoire la présentation d'un extrait du casier judiciaire par les personnes qui travaillent avec des enfants. Il planche également sur une interdiction de travail de dix ans pour celles qui ont abusé de mineurs.

 

Le Conseil Fédéral a vraiment de la difficulté à gérer la pédophilie. Sauf erreur de ma part, la mise en application de la décision du peuple pour l’internement à vie des délinquants sexuels se fait toujours attendre.

Apparemment le conseil fédéral veut faciliter la vie des délinquants sexuels ayant purgé leur peine, mais en fait prendre les risques à des innocents ! S’il s’agit de protéger des enfants, je ne vois pas de problèmes à « pourrir » la vie de délinquants sexuels même s’ils ont purgé leur peine.

 

07/05/2008

Course-poursuite à Muri (AG) en 2003: expulsion du chauffard serbe

Le conducteur serbe qui avait participé en 2003 à une course-poursuite qui s'était soldée par la mort de deux personnes près de Muri (AG) devra bel et bien quitter la Suisse après avoir effectué de la prison. Le Tribunal fédéral a confirmé son expulsion.

Pour les juges de Mon Repos, ce renvoi se justifie par le fait que ce ressortissant de Serbie-Monténégro a à plusieurs reprises mis en danger le trafic routier. Arrivé en 1993 dans le cadre du regroupement familial, il a échoué trois fois à l'examen théorique pour l'obtention du permis de conduire. Ceci ne l'a pas empêché de prendre le volant.

En 2003, il reçoit une première amende de 1200 francs pour un dépassement dangereux. Il est à nouveau condamné peu après à 500 francs d'amende pour avoir continué à rouler sans permis. Le 8 novembre de la même année, il refuse de se faire dépasser par un compatriote sur une route entre Muri et Boswil.

La course se termine par une collision frontale entre la voiture qui tente de le dépasser et un véhicule roulant en sens inverse. Les conducteurs de ces deux véhicules décèdent sur les lieux de l'accident. Sept autres personnes sont grièvement blessées mais le chauffard fautif est indemne.

Son renvoi, ainsi que celui de son épouse croate et de leur enfant, peut donc être exigé et ce malgré les quatorze années qu'il a passées en Suisse.

 

Doit-on regretter de ne pas avoir expulser ce chauffard avant le dernier accident ? Les deux morts ne peuvent, eux, plus rien regretter.

Que sont devenus les autre accidentés ?