24/11/2011

La Bundesbank contrainte de voler au secours de l'émission de dette allemande

 

L'agence de la dette allemande n'a réussi à vendre que 3,64 milliards d'euros de titres à 10 ans, alors qu'elle visait 6 milliards. Le reste a été pris par la banque centrale allemande. L'échec de cette opération, qualifiée de « désastreuse », a encore ravivé les tensions sur la crise de la zone euro.

Lire la suite

15/11/2011

Suspension de la notation des pays sous perfusion: pas d'accord à Bruxelles

STRASBOURG (Parlement européen) - Le commissaire européen chargé des marchés financiers, Michel Barnier, a renoncé mardi à une mesure phare de sa proposition pour mieux réglementer les agences de notation, consistant à arrêter provisoirement de noter la dette de pays aidés au niveau international.

Lire la suite

14/12/2010

L'UE voit les limites du bilatéralisme et exige des solutions

La voie bilatérale entre la Suisse et l'UE ne jouit plus d'aucun crédit auprès des Vingt-Sept. Dans les conclusions qu'ils ont adoptées mardi à Bruxelles, les ministres des affaires étrangères des Etats membres exigent des solutions pour dépasser les blocages.

Lire la suite

20/10/2010

L'UE ne sait pas ce qu'elle négocie

Criminels étrangers: les conséquences du texte préoccupent l'UE

Bruxelles - L'initiative pour le renvoi des criminels étrangers et ses conséquences possibles pour les citoyens de l'UE préoccupent les Vingt-Sept. Le chef de la mission suisse auprès de l'UE a évoqué la prochaine votation fédérale lors d'une discussion avec des experts de l'UE.

Lire la suite

18/10/2010

Le PLR donne raison à l'UDC

Le PLR entend se placer pour les élections fédérales de 2011 grâce à une prise de position sur la politique étrangère et sur l'Union européenne.

Lire la suite

06/07/2009

Renonciation à la clause de sauvegarde

Le Conseil fédéral a décidé mercredi 20 mai de renoncer à appliquer la clause de sauvegarde vis-à-vis des quinze premiers États membres de l’UE, de Malte et de Chypre. Ainsi, le marché de l’emploi reste ouvert et la Suisse conserve un atout essentiel de sa place économique. L’immigration est régulée par la demande correspondant à des professions spécifiques. Dans la phase de récession actuelle, la demande a déjà diminué et poursuit son recul. La décision du Conseil fédéral est correcte.

Lire la suite

07/04/2009

La Suisse pas si isolée que cela !

Les socialistes et le PDC ne cessent de prétendre que c’est l’isolement de la Suisse qui a permis que l’OCDE la place sur la liste « grise » des paradis fiscaux. Comme à l’accoutumée de la part de ces deux partis, il ne s’agit là que d’une analyse simpliste et de politique politicienne.

En y regardant de plus près, nous constatons que nous sommes en très bonne compagnie sur cette liste. Non seulement nous y trouvons deux membres fondateurs de l’UE, la Belgique et le Luxembourg, mais d’autres pays membres de l’UE y sont placés. Les pros européens de notre pays devraient y réfléchir à deux fois avant de prendre notre non participation à l’UE comme raison de notre place sur cette liste.

Au contraire, notre absence de la liste « blanche » devrait plutôt être considérée comme un plus. Nous évitons ainsi de côtoyer de vrais paradis fiscaux tels que Jersey ou Guernesey par exemple. Nous évitons également de fréquenter les USA qui sont les premiers à permettre à certains de ses Etats tout et n’importe quoi tout en exigeant des autres pays une conduite irréprochable. Même sous B. Obama les USA ne changent pas vraiment !

Ce qui est plus important à mes yeux après la publication de ces listes, c’est la crédibilité des institutions internationales et la poursuite de notre participation à des institutions qui ne respectent pas leurs propres statuts uniquement pour « faire plaisir » à quelques leaders politiques de pays certes importants mais pas forcément aussi puissants qu’ils pensent l’être.

Serait-il en effet si grave que cela de ne plus participer à l’OCDE et à son financement ? Que nous soyons ou pas membre, cette organisation est aux ordres du G 20, groupe qui n’a aucune légitimité !

Nous voyons le G20 imposer des règles aux membres de l’OCDE sans que nous puissions les discuter ce qui est notre droit le plus clair dans l’OCDE. Pourquoi en rester membre ?

Il est certain que la faiblesse du Conseil Fédéral face aux pressions de certains pays n’a pas donné de signes de refus de cette façon d’agir. Au contraire, certains ont même été confortés dans leur désir de s’attaquer à la Suisse. Nos gouvernants ayant montré une peur (de quoi ?) certaine vis-à-vis de certains pays et lâché du lest sans contrepartie, il est maintenant nécessaire que nos parlementaires rétablissent notre point de vue et l’équilibre si c’est encore possible.

Il y a suffisamment de pays sur la liste grise de l’OCDE pour que ceux-ci se réunissent, pourquoi pas à notre initiative, pour contrebalancer les pays du G20. Ce groupement de petits pays pourrait se faire appeler le P38 et fixer ses propres règles.

02/02/2009

Manifestations des travailleurs anglais

Des milliers de travailleurs temporaires ont fait grève vendredi au Royaume-Uni pour protester contre l'embauche par Total d'intérimaires italiens et portugais. Un mouvement d'humeur rare dans le pays qui souligne l'ampleur de la récession qui s'y installe. Ces grèves se sont déroulées pacifiquement dans une dizaine de sites liés à l'énergie en Angleterre, en Ecosse, au Pays de Galles et en Irlande du Nord, sans effet sur la production, ont indiqué les groupes concernés comme Total, Shell, BP, ExxonMobil ou l'Allemand RWE.

Lire la suite

26/01/2009

FMI/Crise financière: "très peu a été fait" depuis le G20, selon DSK

Le directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn a déploré lundi que "très peu" avait été fait contre la crise financière depuis la réunion des principaux pays industrialisés et en développement du G20 il y a deux mois.

Lire la suite

24/01/2009

Roumains et Bulgares, une libre circulation incomplète

Un article de la Julie d'aujourd'hui nous explique comment l'UE n'aurait pas pu accepter de la Suisse une prolongation de l'accord sur la libre circulation et le refus d'y inclure la Bulgarie et la Roumanie.

 

 

Lire la suite