21/02/2011

L'Afrique du Nord et la démocratie

Les peuples de Tunisie et d'Egypte ont montré à leurs voisins la voie à suivre pour aller vers la démocratie. Le peuple Libyen, courageusement tente de suivre ce chemin et j'espère qu'il y parviendra. Si Ben Ali et Moubarak ont quitté le pouvoir qu'ils exercaient sans "trop de casse", il en est déjà autrement pour la Libye. Le colonel, sa famille et ses proches n'ont pas d'endroits sûrs où se rendre, il ne leur reste qu'à se battre ou à mourir. Ils ont choisi comme toujours la manière forte. La seule qu'ils comprennent. Une partie de l'armée a déjà laché le gouvernement et il y a fort à parier que le reste de l'armée ne va pas longtemps rester dans le camp du futur perdant....

Les occidentaux, si prompts à donner des leçons de droits humains aux autres, sont en fait en train de prendre une magistrale leçon. Un cours pratique grandeur nature. Combien de temps a-t-il fallu aux américains et à leurs alliés pour faire tomber le régime irakien?  Combien de victimes civiles sont tombées par l'intervention américaine en Irak? Combien en Tunisie? Combien en Egypte?

Combien de temps faudra-t-il encore pour que la démocratie s'installe en Irak? Probablement beaucoup plus que le temps que les peuples de Tunisie et d'Egypte prendront. La démocratie ne s'exporte pas, elle se crée de l'intérieur. Elles se gagne de l'intérieur par les peuples. Ces peuples ne se laisseront certainement pas "volé" leujr liberté par des religieux intégristes. Ce sont probablement ces derniers qui seront au final les grands perdants de ces révolutions populaires. Ils vont perdre leur statut de recours face à la dictature. Les peuples d'Afrique du Nord aspirent surement beaucoup plus à la liberté de penser, d'agir, de s'exprimer, plutôt que de retourner à un Etat de soumission à une dictature islamique. Les dirigeants des autres pays de la région sont dans une grande inquiétude quant au sort que leurs différents régimes risquent de connaître sous peu. Chaque chef d'Etat doit se demander si il est le prochain sur la "liste".

29/04/2009

Garzon ouvre une enquête pour tortures présumées à Guantanamo

Le juge espagnol Baltasar Garzon a ouvert une enquête criminelle sur des cas de torture présumés qui auraient concerné des détenus de la prison américaine de Guantanamo. Il a souligné qu'elle viserait aussi bien des militaires américains que ceux qui leur avaient donné des ordres.

Lire la suite

07/04/2009

La Suisse pas si isolée que cela !

Les socialistes et le PDC ne cessent de prétendre que c’est l’isolement de la Suisse qui a permis que l’OCDE la place sur la liste « grise » des paradis fiscaux. Comme à l’accoutumée de la part de ces deux partis, il ne s’agit là que d’une analyse simpliste et de politique politicienne.

En y regardant de plus près, nous constatons que nous sommes en très bonne compagnie sur cette liste. Non seulement nous y trouvons deux membres fondateurs de l’UE, la Belgique et le Luxembourg, mais d’autres pays membres de l’UE y sont placés. Les pros européens de notre pays devraient y réfléchir à deux fois avant de prendre notre non participation à l’UE comme raison de notre place sur cette liste.

Au contraire, notre absence de la liste « blanche » devrait plutôt être considérée comme un plus. Nous évitons ainsi de côtoyer de vrais paradis fiscaux tels que Jersey ou Guernesey par exemple. Nous évitons également de fréquenter les USA qui sont les premiers à permettre à certains de ses Etats tout et n’importe quoi tout en exigeant des autres pays une conduite irréprochable. Même sous B. Obama les USA ne changent pas vraiment !

Ce qui est plus important à mes yeux après la publication de ces listes, c’est la crédibilité des institutions internationales et la poursuite de notre participation à des institutions qui ne respectent pas leurs propres statuts uniquement pour « faire plaisir » à quelques leaders politiques de pays certes importants mais pas forcément aussi puissants qu’ils pensent l’être.

Serait-il en effet si grave que cela de ne plus participer à l’OCDE et à son financement ? Que nous soyons ou pas membre, cette organisation est aux ordres du G 20, groupe qui n’a aucune légitimité !

Nous voyons le G20 imposer des règles aux membres de l’OCDE sans que nous puissions les discuter ce qui est notre droit le plus clair dans l’OCDE. Pourquoi en rester membre ?

Il est certain que la faiblesse du Conseil Fédéral face aux pressions de certains pays n’a pas donné de signes de refus de cette façon d’agir. Au contraire, certains ont même été confortés dans leur désir de s’attaquer à la Suisse. Nos gouvernants ayant montré une peur (de quoi ?) certaine vis-à-vis de certains pays et lâché du lest sans contrepartie, il est maintenant nécessaire que nos parlementaires rétablissent notre point de vue et l’équilibre si c’est encore possible.

Il y a suffisamment de pays sur la liste grise de l’OCDE pour que ceux-ci se réunissent, pourquoi pas à notre initiative, pour contrebalancer les pays du G20. Ce groupement de petits pays pourrait se faire appeler le P38 et fixer ses propres règles.

19/03/2009

Secret bancaire: Etats-Unis, France et Japon veulent renégocier

Les Etats-Unis pourraient bien être le premier pays avec lequel la Suisse entamera des négociations en vue d'adapter la convention de double imposition. "Cela est très probable", a déclaré Hans-Rudolf Merz en réponse à une question des médias.

Lire la suite

06/03/2009

UBS: la Suisse et les Etats-Unis d'accord pour éviter une escalade

La Suisse et les Etats-Unis sont tombés d'accord pour éviter toute escalade supplémentaire dans l'affaire de l'UBS. La conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey l'a affirmé à l'issue de son entretien avec Hillary Clinton à Genève.

Lire la suite

26/02/2009

Obama est-il fou ?

Pékin rejette le rapport "irresponsable" du département d'Etat

Lire la suite

17/12/2008

"J'ai abandonné les principes de l'économie de marché", dit Bush

Le président américain George W. Bush a déclaré mardi avoir renoncé aux principes de l'économie de marché face à la crise, une appréciation extraordinaire de sa part.

Lire la suite

09/11/2008

Pour un accord sur la fiscalité de l'épargne avec les Etats-Unis

La ministre des affaires étrangères Micheline Calmy-Rey est favorable à la conclusion d'un accord sur la fiscalité de l'épargne avec les Etats-Unis. Un tel accord existe avec l'Union européenne (UE) et selon elle, c'est un "bon système".

Lire la suite

31/10/2008

Surprise dans la campagne ?

Ne trouvez-vous pas étonnant que Oussama Ben Laden n’ait pas fait parler de lui lors de la campagne pour l’élection présidentielle américaine ? Il nous avait pourtant habitué lors de la réélection de « W » à faire quelques communiqués.

Ce silence voudrait-il dire que nous allons vers quelque(s) surprise(s) ces tous prochains jours ?

 

Ben Laden.JPG
 

Est-ce que l’actuel gouvernement US va nous annoncer sa capture ou son décès ?

Est-ce lui-même qui va se faire entendre d’une façon ou d’une autre ?

J’ai peine à croire qu’il ne profite pas de l’occasion pour faire parler de lui…

 

20/10/2008

DELIRE:......... ET SI...

The Gross National Debt

Lire la suite

22:58 Publié dans Délire | Tags : finances, usa, bourses, banques | Lien permanent | Commentaires (5)