21/10/2008

Les cantons appellent les banques à distribuer moins de bonus

Les cantons soutiennent les mesures prises par la Confédération pour soutenir l'UBS. Mais ils appellent les banques à faire preuve de modération en ce qui concerne les salaires et les bonus payés aux collaborateurs.

Lire la suite

03/07/2008

Péréquation financière: Vaud passe de donateur à récipiendaire

Plusieurs cantons romands devraient afficher le sourire au vu des montants qu'ils recevront ou verseront en 2009 au titre de la péréquation financière. La situation est surtout réjouissante pour Vaud, qui passera de donateur à récipiendaire.

Lire la suite

19:37 Publié dans Economie | Tags : impôt, péréquation, vaud | Lien permanent | Commentaires (0)

15/05/2008

Vaud veut interdire les cagoules dans les manifestations

Le Conseil d'Etat vaudois souhaite modifier sa loi pénale pour interdire le port de la cagoule lors de manifestations. Plusieurs cantons alémaniques, comme Bâle, Berne ou Zurich, prohibent depuis plusieurs années les défilés masqués.

Cette modification de la loi pénale vaudoise de 1940 est mise en consultation jusqu'au 30 juin prochain. Elle s'inspire du modèle bâlois qui a reçu l'aval du Tribunal fédéral, a souligné le canton.

Le Conseil d'Etat constate que les casseurs dissimulent souvent leur visage avant de passer à l'action, comme cela s'est produit lors du G8, de la venue de Christoph Blocher au Comptoir ou, plus récemment, du 1er mai. Avec cette base légale, les fauteurs de troubles pourront être interpellés avant d'agir, note-t-il.

Certains cantons, comme les Grisons, ont renoncé à légiférer dans ce sens, estimant que la mesure était difficile à appliquer et pouvait provoquer une escalade de la violence. En Suisse romande, seul Genève l'a appliqué temporairement durant le G8.

L'interdiction est assortie d'exceptions. "Elle ne concernera pas les carnavals, les cortèges des Brandons et les défilés comme la Marche blanche où le masque a un lien avec le but de la manifestation", a ajouté un juriste de la police cantonale vaudoise.

 

Bien que tardive, cette proposition semble frappée de bon sens. Elle le semble seulement, car il eut été plus malin que cette décision ait été prise pour l’EURO 2008….

Quid des autres cantons ?

 

08/04/2008

Vaud: le Conseil d'Etat pourra se défaire de ses actions BCV

Le Conseil d'Etat vaudois pourra se défaire des actions BCV dépassant sa participation historique de 50,12%. Le Grand Conseil a accepté en premier débat la vente de 1,448 million de titres. Le canton de Vaud possède actuellement 66,95% du capital de la banque.

Le sujet a donné lieu à un long affrontement gauche-droite. Socialistes, Verts et "A gauche toute!" contestaient le bien-fondé de la démarche, estimant qu'une position cantonale forte garantit le rôle de la Banque cantonale vaudoise (BCV) dans l'économie du canton.

Les partis de droite estimaient au contraire qu'une majorité de 50,12% suffit au canton pour jouer son rôle. La tentative de la gauche de renvoyer le projet au Conseil d'Etat ayant échoué, l'entrée en matière a été votée par 79 voix contre 61.

"La majorité du Conseil d'Etat souhaite se défaire d'une partie du patrimoine du canton au moment où il commence à rapporter de l'argent", a expliqué Jean-Michel Favez (PS). Le dividende versé par la Banque cantonale vaudoise (BCV) est passé de 7 francs à 14 francs cette année.

L'établissement a même fait part de son intention de verser à terme aux actionnaires plus de 50% du bénéfice par action. Sur la base des chiffres 2007, le dividende atteindrait ainsi 27 francs, a calculé M. Favez.

Le décret adopté en première lecture par le parlement autorise le gouvernement à vendre ses actions excédentaires. Aucun délai n'est donné afin que la transaction puisse avoir lieu au meilleur moment. Une vente à des partenaires institutionnels est privilégiée.

 

Mêmes couleurs et mêmes combats……..Les Verts et les socialistes genevois ou vaudois veulent garder leurs parts dans l’actionnariat de la banque cantonale, mais pas pour les mêmes raisons. A Genève, tels de sombres capitalistes, ce n’est que pour garder les dividendes futurs et ne pas faire baisser le cours de l’action. Sur Vaud, c’est pour garantir une économie saine……..

 

Les droites de ces deux cantons veulent, elles, diminuer la participation de l’Etat dans des entreprises redevenues rentables………

 

27/03/2008

Comptes 2007 de l'Etat de Vaud: baisse d'impôts en vue

Lausanne - Le canton de Vaud veut à son tour baisser les impôts des entreprises et des familles. Pascal Broulis l'a annoncé en présentant les comptes cantonaux. Ils se soldent par un bénéfice de 274 millions de francs, voire 753 millions hors amortissements exceptionnels.

Le Conseil d'Etat présentera "ces prochaines semaines" une première série de mesures au Parlement, a indiqué le grand argentier vaudois. Il prévoit leur entrée en vigueur le 1er janvier 2009 "au plus tard".

Pour les familles, le gouvernement vaudois propose d'augmenter la déduction pour frais de garde, de 1300 francs par enfant actuellement à 3500 francs. Le canton chiffre la mesure à 7 millions de francs et estime qu'elle touchera 14'000 familles.

Les couples mariés et les familles monoparentales de la classe moyenne devraient aussi bénéficier d'une nouvelle déduction. Les pacsés et les couples de retraités sont aussi concernés.

Pour les entreprises, il s'agit de "continuer à être attractif", selon M. Broulis. Et de proposer une baisse de 25% de l'imposition des dividendes des participations qualifiées. En offrant une déduction moins grande que celle prévue par la Confédération (60% pour le privé et 50% commercial), le Conseil d'Etat tient compte de l'avis des Vaudois, qui ont refusé la réforme de l'imposition des entreprises le 24 février dernier, estime-t-il.

 

 

Cette nouvelle ne va pas calmer les habitants du bout du lac, ceux qui sont endettés jusqu’au cou et qui ne savent pas comment se dépatouiller…….

 

Va-t-on voir encore plus de genevois venir habiter sur Vaud ?